La mine la plus profonde d’Europe sera transformée en batterie de stockage gravitaire

L’entreprise britannique Gravitricity s'apprête à convertir l'une des plus grandes mines d'Europe en une infrastructure de stockage d'énergie. Concrètement, le site sera transformé en batterie gravitaire.

Pyhäjärvi, une ville du centre de la Finlande, accueillera bientôt le premier réservoir d’énergie gravitaire à grande échelle d’Europe. En effet, cette municipalité qui se trouve à environ 450 km au nord d’Helsinki abrite l’une des plus grandes mines de zinc et de cuivre du Vieux Continent. Avec une profondeur maximale de 1444 mètres, le site a été choisi par la société britannique Gravitricity, basée à Édimbourg, pour mener un important projet de stockage énergétique. Il s’agit d’installer une puissante batterie gravitaire.

Un principe pas totalement nouveau

Comme son nom l’indique, la batterie gravitaire utilise la gravité pour stocker l’énergie. Son principe de fonctionnement est comparable à celui des STEP (pompage-turbinage). Cependant, l’eau est remplacée par un matériau solide et les tuyaux par des câbles. Le dispositif peut emmagasiner le surplus d’énergie produite par des sources renouvelables telles que l’éolienne et le solaire photovoltaïque. Lorsque la production des parcs est supérieure à la demande, le système soulève des poids en béton au sommet d’une structure. Durant les heures de pointe, quand la demande excède l’offre, les charges sont relâchées à une vitesse contrôlée, faisant tourner une turbine. L’électricité produite peut ainsi être injectée dans le réseau.

Représentation en image de synthèse du projet de stockage d'énergie gravitaire.
Représentation en image de synthèse du projet de stockage d’énergie, la batterie gravitaire. Crédit photo : Gravitricity

Jusqu’à 2 MW de capacité de stockage

En ce qui concerne la future installation de Gravitricity en Finlande, elle permettra d’accumuler jusqu’à 2 MW d’énergie qui servira principalement à équilibrer le réseau finlandais. À noter que la mine de Pyhäjärvi est une propriété de la société canadienne First Quantum Minerals. Elle a fermé ses portes en 2022. Cette initiative entreprise par la firme britannique devrait donc permettre de lui donner une seconde vie. Afin de s’assurer du bon déroulement du projet, Gravitricity a créé avec la communauté locale de la ville de Pyhäjärvi une société de développement appelée Callio Pyhäjärvi. Grâce à ce partenariat, l’entreprise britannique est désormais autorisée à transformer un puits auxiliaire de 530 mètres de profondeur en un prototype grandeur nature de sa technologie de stockage d’énergie par gravité.

D’autres installations en vue

Il faut savoir qu’en plus de ce projet mené dans la mine finlandaise de Pyhäjärvi, Gravitricity ambitionne de construire des batteries gravitaires dans des mines désaffectées situées en République tchèque, en Allemagne et en Inde.

Représentation du principe de stockage d'énergie par Gravitricity.
Représentation du principe de stockage d’énergie par Gravitricity. Crédit photo : Gravitricity

« Ce projet à grande échelle ouvrira la voie à d’autres projets commerciaux. Il permettra à notre solution d’être intégrée dans les activités de démantèlement des mines, offrant ainsi un avenir potentiel aux sites miniers qui approchent de la fin de leur durée de vie initiale. Il créera également de nouveaux emplois dans un secteur à faible émission de carbone dans une région qui a beaucoup souffert de la fin des activités minières traditionnelles », a déclaré son président exécutif, Martin Wright, dans un communiqué. Plus d’infos : gravitricity.com. Que pensez-vous de ce projet pour le stockage d’énergie ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
interestingengineering.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page