Innovation

L’armée américaine teste un exosquelette motorisé pour ses soldats

La Marine américaine développe une paire de bottes qui est aussi une sorte d’exosquelette. Nommé Dephy ExoBoot, l’équipement a pour but de permettre aux soldats de transporter facilement de lourdes charges sur de longues distances.

Des chercheurs de l’armée américaine mènent une étude impliquant une paire de bottes dotée d’une structure mécanique motorisée. Le but est de créer une sorte d’exosquelette capable d’optimiser les performances des soldats sur le terrain.

Ce projet s’inscrit dans le cadre des efforts du Laboratoire de recherche de la Marine américaine visant à mettre en oeuvre l’IA pour permettre aux équipes de survivre et de rester efficaces dans des environnements complexes. En effet, le Dephy Exoboot est censé permettre aux soldats de marcher sur de longues distances sans risquer d’être fatigués, et ce, tout en transportant des sacs à dos lourdement chargés.

Un ordinateur interne et des capteurs intégrés

L’équipement assiste son utilisateur au niveau de l’articulation de la cheville pendant que celui-ci effectue des tâches physiques difficiles. Son fonctionnement repose sur un ordinateur interne et plusieurs capteurs qui ont pour fonction de collecter des informations. Grâce à ce système, les actionneurs qui y sont intégrés se déclenchent automatiquement.

Selon les explications du Dr J. Cortney Bradford, chercheur auprès de l’US Army Combat Capabilities Development Command (DEVCOM), ce mode de fonctionnement aidera à conserver l’énergie lors des tâches qui requièrent d’importantes forces physiques.

L’armée américaine teste un exosquelette motorisé pour ses soldats
Un ordinateur interne et des capteurs intégrés. Crédit photo : DEVCOM

Des essais sur un tapis roulant

Dans sa forme actuelle, la botte nécessite 40 points réfléchissants placés sur des parties spécifiques du corps de l’utilisateur ainsi que 128 électrodes intégrés à une sorte de calotte crânienne. Ces composants ont pour rôle de détecter les mouvements du soldat et récolter d’autres paramètres utiles au fonctionnement du système. Les chercheurs affirment avoir déjà réussi à calibrer les performances de l’exosquelette. Preuve en est, des utilisateurs enfilant la paire de bottes mécanique ont pu marcher sur un tapis roulant pendant environ une heure.

À LIRE AUSSI :
Treksteppers : il invente "une semelle" pour réduire les douleurs aux genoux pendant les randonnées pédestres
L’armée américaine teste un exosquelette motorisé pour ses soldats
Le major Luke Blum teste l’ExoBoot dans le cadre d’une étude qui analyse comment les humains et les systèmes autonomes s’adaptent les uns aux autres. Crédit photo Neil Adams

Un rapport complet d’ici l’été

« Cela améliorera notre compréhension de la façon dont les humains s’adaptent aux systèmes intelligents, mais ces signaux véhiculent également des informations qui peuvent être utilisées pour aider à former l’agent », a déclaré Cortney Bradford, vantant les mérites de leur création.

Toutefois, étant donné que l’équipement est encore en phase de test, les chercheurs sont pour l’instant incapables d’affirmer s’il est réellement en mesure d’atténuer les efforts physiques que les combattants doivent endurer sur le terrain. En conséquence, on ne sait pas encore si le Dephy Exoboot pourra aider les soldats à gérer leur stress. L’US Army Combat Capabilities Development Command compte en tout cas soumettre un rapport d’ici l’été afin de présenter les réelles capacités de son exosquelette intelligent.

 

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page