Innovation

Les pellets de marc de café, une autre alternative écologique et économique aux granulés de bois

Le pellet de bois est devenu si cher qu'il va falloir nous tourner vers d'autres matières. Et si le marc de café pouvait remplacer le pellet de bois devenu financièrement inaccessible ?

Mais où sont passés les pellets de bois ? Cette année, c’est un peu la course aux pellets. En effet, lorsque l’on en trouve, ils sont parfois si chers, que l’on rebranche un vieux radiateur électrique pour se chauffer. L’inflation, la guerre en Ukraine, une certaine spéculation, mais également le comportement de certains utilisateurs ont fait grimper le prix du pellet si haut, qu’il devient inaccessible pour certains. Ce que l’on sait moins, c’est qu’il existe déjà des alternatives aux pellets de bois. Chanvre, lin, noyaux d’olives, coques de fruits secs sont des matériaux qui peuvent être transformés en pellets, à condition de posséder une chaudière biomasse hybride permettant de les brûler. Sachez qu’une autre matière peut servir à faire des pellets et elle est, notamment, disponible à profusion : le marc de café ! Découverte.

Les granulés de marc de café comment ça marche ?

Le marc de café est une matière très disponible que l’on jette au compost ou dans les ordures ménagères. En effet, cette matière première se trouve très facilement. Rappelons qu’en France, nous consommons environ 5.4 kg de café par habitant chaque année. Cela produit des tonnes de marc disponibles au recyclage ou plutôt à la revalorisation. Au lieu de le jeter, certaines entreprises ont décidé de le récupérer pour en faire des allume-feux, comme Smart Green, ou des pellets qui peuvent remplacer les traditionnels pellets de résidus de bois. Plusieurs entreprises ont choisi de se tourner vers le marc de café pour concevoir des granulés pour poêle, en même temps performants et écologiques.

Un matériau écologique et économique.
Un matériau écologique et économique. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Comment les pellets de marc de café sont-ils fabriqués ?

Les entreprises qui se sont lancées dans la fabrication du pellet de marc de café travaillent en collaboration avec les déchetteries, restaurants et même particuliers. Et cela, dans l’objectif de récupérer le marc de café auprès de ces derniers. Récupéré humide, le marc de café sera conservé dans des cellules de stockage par la suite. Il sera intégralement séché pour redevenir de la poudre à l’intérieur de celles-ci. Ensuite, il sera mélangé à de la sciure de bois, puis compacté avec un liant spécial pellet. Avec cette méthode, il est possible d’obtenir des pellets ainsi que des bûches compressées, tous dotés d’un pouvoir calorifique semblable à celui du bois.

Comment utiliser les pellets de marc de café ?

Actuellement, ces pellets sont généralement utilisés par des industriels cherchant un moyen alternatif, écologique et économique aux pellets de bois. Mais de plus en plus de particuliers s’équipent de chaudière hybride, leur permettant de brûler des pellets autres que ceux de bois. D’ailleurs, le gouvernement vient de mettre en place le « coup de pouce chauffage », avec une prime pouvant atteindre 6 000 €. Une aide calculée en fonction des revenus, destinées à ceux qui souhaiteraient investir dans ce type de chaudière en remplacement d’une chaudière gaz ou fioul. Le pouvoir calorifique des pellets au marc de café est supérieur à 5 000 W/t, soit identique à celui des pellets de bois. Générant près de 1,3 % de cendres, contre 0,5 % pour les pellets de bois, cette nouvelle alternative nécessite un entretien plus fréquent de l’appareil de chauffage, par conséquent.

À LIRE AUSSI :  Granulés de bois : comment faire un achat groupé pour acheter des pellets pas chers ?

Les avantages et inconvénients du pellet de marc de café

Parmi les qualités de ce pellet écologique figure sa rentabilité. En comparant sa consommation aux autres options, il s’avère que le pellet de marc de café est plus économique. Le chauffage d’une maison de 100 m² requiert approximativement une tonne de pellets de marc de café, soit la somme de 280 € environ. Quant aux bûches de bois, cinq stères coûtent 350 € si elles sont vendues approximativement à 70 € le stère, soit le nécessaire pour un chauffage principal. Quant aux pellets de bois, dont la tonne dépasse parfois les 1 000 € aujourd’hui, il faudra débourser beaucoup plus pour une consommation annuelle.

Notons que ces pellets totalement écologiques dégageraient également moins de dioxyde de carbone que les pellets ou les bûches de bois. Le seul inconvénient du pellet de marc de café serait l’odeur qu’il dégage. Une odeur de chocolat brûlé pourrait envahir votre habitation, mais cela relève d’une question de goût, soit on l’aime soit on ne l’aime pas ! Faites également attention à un point important avant de vous procurer des pellets de marc de café : vérifiez si votre appareil de chauffage est adapté pour ces derniers ou pas. La plupart des poêles à pellets ne peuvent brûler que des pellets de bois et il faudra donc les convertir en poêle hybride ou faire modifier le brûleur.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

2 commentaires

  1. Article très intéressant, j’habite une région productrice de noix en appellation AOC ( noix de Grenoble). Beaucoup de producteurs, transforme une partie de leurs production en cerneaux, pour de l’huile ou la pâtisserie, et les coquilles de noix sont utilisées dans les chaudières à bois pour certains et les autres les dépose dans la nature comme n’importe quel déchet pour décomposition.
    Ce déchet pourrais être broyé et faire des bûches reconstituée ou des pellets.
    Au cour de mes balades je suis consterné de voir une aberration pareil , on manque sérieusement d’imagination, le fioul ou le bois ne sont pas assez chère encore..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page