Innovation

Le “Soleil Artificiel” chinois bat un nouveau record et c’est révolutionnaire !

Les chinois travaillent sur un réacteur à fusion nucléaire qui pourrait être une nouvelle source de production d'énergie plus propre que la fission nucléaire... Et les records tombent les uns après les autres !

En fin d’année 2019, la Chine annonçait le lancement du projet HL-2M Tokamak, aussi baptisé « Soleil Artificiel ». Un projet scientifique hors norme qui a pour objectif de générer sur Terre des réactions similaires à celles du Soleil. Son rôle est de reproduire la même fusion nucléaire que celle de notre étoile.

Avant même son lancement officiel, la Chine travaillait sur un type de réacteur similaire, l’Experimental Advanced Superconducting Tokamak, et annonçait que le plasma du réacteur avait dépassé les 100 millions de degrés Celsius. Au lancement du second réacteur, les projets étaient encore plus ambitieux. Il fallait en effet maintenir la stabilité du réacteur à fusion nucléaire…  Et en 2021, le soleil artificiel chinois aurait battu un nouveau record : 120 millions de degrés celsius !

Le soleil artificiel chinois, comment ça marche ?

La Chinese Academy of Sciences (ASIPP) vient donc d’annoncer le record de 120 millions de degrés celsius, pour ce soleil artificiel qui fonctionne sur la fusion nucléaire, le même principe qui régit les étoiles. Ce réacteur utilise une technique de confinement magnétique. En chauffant de l’hydrogène avec du gaz « deutérium », il devient ionisé et génère du plasma d’hélium. L’enjeu principal du réacteur n’est pas de produire de l’énergie, mais de la garder stable à très haute température, pour ensuite la récupérer par les parois afin de l’utiliser comme source d’énergie.

Le record du 31 décembre 2021

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce soleil artificiel  a “choisi” le dernier jour de 2021 pour battre un record qui restera historique: L’Experimental Advanced Superconducting Tokamak (HT-7U)  a atteint les 120 millions de degrés celsius, ce que les scientifiques ont pu maintenir pendant 17 longues minutes ! Le soleil artificiel aurait donc dépassé la température du « vrai Soleil », celle-ci étant estimée à 15 millions de degrés celsius.

À LIRE AUSSI :  Une éruption solaire intense de classe X1 a récemment frappé la Terre, à quand la prochaine ?

Le dernier record du soleil artificiel était plus haut en température (120 millions de degrés celsius) , mais celle ci n’avait été maintenue que pendant moins de deux minutes (101 secondes). En maintenant la stabilité pendant 17 minutes, le réacteur chinois bat la durée de stabilisation alors détenue par le Tore Supra français. Tore Supra est l’un des seuls tokamaks français, basé à Saint-Paul-lès-Durance (13). “Le tokamak étant un dispositif de confinement magnétique expérimental explorant la physique des plasmas et les possibilités de produire de l’énergie par fusion nucléaire.”

Pourquoi un soleil artificiel ?

Ce soleil artificiel chinois basé sur la fusion nucléaire demandera encore bien des tests, et probablement d’autres records, avant d’atteindre son objectif. Aujourd’hui, on connaît la fission nucléaire, qui produit de l’électricité, mais non sans connaître la dangerosité de l’utilisation de substances radioactives comme l’uranium. A l’inverse, la fusion nucléaire permettrait de produire de l’énergie générant beaucoup moins de déchets. Les soleils artificiels seront-ils bientôt une nouvelle source d’électricité verte ? Un avenir probablement lointain nous le dira!

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page