Léonard de Vinci aurait-il inventé le dérailleur de vélo 3 siècles avant le vélo lui-même ? C’est ce que montrerait l’un des 6000 Codex laissés derrière lui… Un génie !

Quand nous entendons parler de Léonard de Vinci, nous pensons immédiatement à la célèbre Mona Lisa (La Joconde) exposée au Musée du Louvre de Paris, à voir comme elle est protégée, on imagine qu’elle suscite encore beaucoup d’intérêt. Mais ce que l’on sait un peu moins c’est que Léonard de Vinci était aussi une sorte de « géotrouvetout » !

Il a laissé derrière lui plus de 6000 carnets de croquis (appelés Codex) dans des univers très différents comme la botanique, l’aéronautique ou les mécanismes et plus particulièrement les engrenages. 5 siècles après sa mort (1519) on se demande s’il n’aurait pas inventé le dérailleur pour vélo sans savoir ce qu’il allait devenir ?


A lire également : Histoire : les carnets de note de Léonard de Vinci en ligne


Léonard de Vinci n’a peint que 15 tableaux dans sa vie, la Joconde lui a apporté la reconnaissance en tant que peintre mais il a sûrement plus travaillé dans les inventions que dans l’art pictural. Une exposition qui s’est clôturée le 12 mai à Liège a retracé les inventions du maître.

Si l’on y regarde de plus près, on retrouve dans ses Codex, un système semblable au dérailleur de vélo, avec un pignon droit et trois roues crantées de diamètres différents. Cet objet n’aurait pas été inventé pour les vélos (qui ne sont apparus qu’en 1817 soit 3 siècles après sa mort) mais probablement pour rendre plus mobiles les bateaux à aube et leur faire gagner en vitesse de déplacement.

Léonard de Vinci, est mort au château d’Amboise où il a d’ailleurs été enterré, on peut visiter son tombeau dans la petite chapelle du Clos Lucé d’Amboise. Un inventeur génial et avant-gardiste dont se sont certainement inspirés les inventeurs lui succédant.

Leonard de Vinci a peut être inventé le dérailleur de vélo 300 ans avant son invention

Leonard de Vinci a peut être inventé le dérailleur de vélo 300 ans avant son invention

Dessin controversé découvert dans les années 1960 entre deux feuillets du Codex Atlanticus. Le document est daté de 1493 mais sont authenticité n’est toujours pas démontrée.

Selon les informations du site rtbf.be