Innovation

Leonidas : l’invention d’une arme à micro-ondes capable d’abattre un essaim de drones en un seul tir

Eprius a mis au point une arme anti-drones qui a la particularité d’utiliser des micro-ondes comme munitions. L’invention intéresse largement l’armée américaine si bien qu’elle a accordé à cette start-up californienne un financement de plusieurs dizaines de millions de dollars.

Avec la multiplication du nombre des drones vendus chaque année, de nouvelles menaces se profilent. Ces appareils peuvent servir au repérage, à la reconnaissance, voire à l’attaque directe d’une cible. De plus, les drones civils, lorsqu’ils pénètrent dans une zone stratégique telle qu’un aéroport, mettent en péril la vie de nombreuses personnes. Face à ces différents scénarios, il devient important de créer des armes anti-drones aussi efficaces que précises. La start-up américaine Eprius fait partie de ces entreprises qui s’intéressent de près au sujet. Elle a récemment reçu un fonds de la part des autorités américaines visant à financer la construction d’une arme à micro-ondes baptisée Leonidas.

Bientôt un prototype fonctionnel

Le fonds en question s’élève à 66 millions de dollars. Il émane de l’US Navy. Concernant Leonidas, cette arme à énergie dirigée a la particularité de pouvoir mettre hors d’état de nuire les drones ennemis tout en laissant intacts les appareils alliés. Elle peut ainsi abattre tout un essaim de drones. Le dispositif est en développement depuis plusieurs années et grâce à ce soutien de l’armée américaine, ses concepteurs vont bientôt pouvoir commencer les travaux de construction d’un prototype fonctionnel.

Une invention qui utilise une technologie micro-ondes haute puissance (HPM) à semi-conducteurs.
Une invention qui utilise une technologie micro-ondes haute puissance (HPM) à semi-conducteurs. Crédit photo : Epirus Inc

Un logiciel pour gérer le système

Pour abattre des drones dangereux, l’arme conçue par Eprius déploie des explosions d’énergie micro-ondes qui perturbent le fonctionnement des composants électroniques à l’intérieur de ces engins. Ce qui est également intéressant, c’est le fait que Leonidas pourra même être utilisée pour neutraliser des missiles de croisière. Pour augmenter son efficacité et faciliter son utilisation, le dispositif est piloté par logiciel. Par conséquent, il est en mesure de cibler un seul appareil, de former un mur à micro-ondes pour arrêter un essaim ou encore d’établir un périmètre de sécurité pour sécuriser un endroit spécifique.

De nouvelles capacités de lutte contre les drones menaçants

Ken Bedingfield, président-directeur général d’Epirus, s’est félicité pour cette avancée qui constitue une grande opportunité pour son entreprise. Effectivement, le financement a été octroyé dans le cadre du programme de protection contre les tirs indirects à haute puissance du Bureau des capacités rapides et des technologies critiques (RCCTO) de l’Armée américaine.

Selon les explications de l'entreprise, Leonidas peut cibler avec précision un seul drone ou former un mur de micro-ondes pour arrêter tout un essaim.
Selon les explications de l’entreprise, Leonidas peut cibler avec précision un seul drone ou former un mur de micro-ondes pour arrêter tout un essaim. Crédit photo : Epirus Inc

« Ce contrat avec le RCCTO apporte de nouvelles capacités de lutte contre les drones dangereux grâce à nos systèmes Leonidas rentables, modulaires et évolutifs. Alors que l’environnement de la menace continue d’évoluer, il en va de même pour nos capacités, garantissant que l’armée américaine est équipée de solutions efficaces aux menaces électroniques à court terme et transhorizon pour les décennies à venir » a déclaré Bedingfield. Plus d’informations : epirusinc.com

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Un commentaire

  1. Ce n’est pas crédible même pour un film futuriste de sciences fiction.
    C’est comme une roquette qui s’allume dans les abysses de l’océan, c’est du bouffe fric avec des généraux corrompus.
    Comment voulez vous qu’une onde reste assez puissante pour traverser un blindage magnétique et électrique à des centaines de mètres voire des km? Avec un champ magnétique terrestre puissant et une atmosphère humide très conductrice. Seule une bombe atomique peut y arriver, mais si on l’utilise pour chaque minable drone qui va prendre son envol, on risque de ne plus avoir un morceau de terre viable. Et puisque les ondes courtes sont cancérigènes, les soldats qui vont manipuler l’engin devraient être vite remplacés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page