Innovation

L’invention du moteur à eau, une chimère qui ne pourrait techniquement pas exister ?

Le moteur à eau serait bénéfiques pour tous les utilisateurs, pourtant il semblerait qu'aucun moteur ne puisse fonctionner uniquement avec de l'eau

Le 31 décembre prochain, la réduction octroyée par l’État sur les carburants touche à son terme. Par ailleurs, Total qui avait offert une réduction de dix centimes en plus de celle de l’État mettra aussi fin à cet avantage. Logiquement, les prix des carburants vont repartir à la hausse, et pourtant il faudra bien continuer à rouler ! Depuis des années, le « moteur à eau » fait parler de lui ! Certains avancent le fait que l’eau comme combustible n’est pas envisageable. Pourtant, de nombreuses publications démontrent l’inverse, tel le moteur d’un garagiste normand qui fonctionne avec de l’eau et de l’alcool. Toutefois, les performances n’ont jamais été ni vérifiées ni validées. Alors le moteur à eau ? Possible dans la réalité ou douce utopie de certains inventeurs ?

Une vidéo qui interroge

Dans un film noir et blanc de 1974, tourné à Rouen, est présenté un moteur qui fonctionnerait à l’eau du robinet. On peut y voir une voiture, qui semble sortie des romans de Jules Verne, passer devant la cathédrale de la ville normande. La voiture filmée serait capable d’atteindre une vitesse de 112 km/h et fonctionnerait avec de l’eau. Cette voiture aurait déjà parcouru 1 600 km. Ses constructeurs affirment qu’elle peut aussi fournir de la lumière et de la chaleur, tout en alimentant un générateur électrique. Pour ses inventeurs, il s’agit d’une « proposition commerciale », car ils affirment que leur système fonctionne avec de l’eau du robinet. Si la France estime que cette voiture fonctionne grâce à un moteur hydrogène, les autres pays du monde croient bien au carburant d’eau, mais ne s’intéressent pas davantage à cette invention.

Les explications scientifiques

Certains experts de l’énergie expliquent que cette voiture ne peut pas exclusivement fonctionner avec de l’eau en prenant comme référence le moteur à eau type Chambrin. En effet, ce dernier a besoin d’essence, d’eau et d’alcool pour fonctionner. Quant au moteur à hydrogène, bien qu’il soit fonctionnel, les experts estiment qu’il est impossible de « rouler propre » avec de l’hydrogène, à l’instar du moteur à eau. En effet, l’hydrogène est produit à partir de gaz fossile, le principal élément responsable d’émissions de gaz à effet de serre. La production d’hydrogène génère une compression et ce vecteur énergétique nécessite pourtant une grande quantité d’électricité bas carbone tout en générant des pertes énergétiques.

À LIRE AUSSI :  Italie : la fonte des glaces laisse apparaitre un Bunker intact datant de la Première Guerre mondiale

Le moteur à eau, mythe ou réalité ?

Avouons que nous serions bien contents de pouvoir remplir notre réservoir avec de l’eau du robinet. Nous pourrions même nous « payer le luxe » de lui faire un petit plein d’Evian, de Vittel ou de Mont Roucous de temps en temps, mais ce n’est probablement pas encore pour demain. Dans la vidéo, il est possible de confirmer que les images ont bien été tournées à Rouen ! En revanche, on ne sait ni l’identité des personnes présentes dans cette séquence, ni leurs fonctions, ni le nom des inventeurs de véhicule carburant à l’eau.

Jean Chambrin, garagiste rouennais.
Jean Chambrin, garagiste rouennais. Capture d’écran vidéo YouTube

En 2021, l’AFP a effectué de nouvelles recherches via les moyens modernes dont nous disposons et a retrouvé la photo sur laquelle sont identifiés Jean Chambrin, garagiste rouennais, et Jack Jojon, son associé. Les deux hommes se trouvent donc devant le moteur à eau « Chambrin », dans leur atelier. Et en poussant encore ses recherches, l’AFP explique que les relais sur les réseaux sociaux ont communiqué de mauvaises informations. Chambrin n’a jamais avancé le fait qu’il avait inventé un moteur à eau, mais uniquement un moteur à essence dans lequel on fait exploser de l’alcool. Le même principe des moteurs fonctionnant à l’E85 ou superéthanol. À ce jour, il n’existe aucun système de propulsion de moteur qui serait généré uniquement par de l’eau. L’eau n’est ni inflammable ni un alcool, elle ne peut donc pas fournir d’énergie seule, sous la forme liquide.

Source
Factuel.afp.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page