L’invention d’un aimant qui capture les microplastiques dans l’eau, classée troisième au Prix des jeunes inventeurs 2023

Un étudiant irlandais a développé une méthode révolutionnaire pour extraire les particules de microplastique de l’eau. Une invention qui lui a valu une place prestigieuse lors du concours European Inventor Award 2023.

La présence de microplastiques dans les eaux est devenue un sujet particulièrement inquiétant ces dernières années. Et pour cause, ces particules constituent un danger pour la santé et l’environnement. Généralement invisibles à l’œil nu, elles mettent plusieurs centaines d’années à se dégrader dans la nature. C’est justement à cause de leur taille et de leur abondance que ces éléments d’origine artificielle sont difficiles à éliminer. Selon un rapport publié par les Nations unies en 2017, il y a actuellement environ 51 trillions de particules de microplastique dans les océans, soit près de 500 fois plus que le nombre d’étoiles dans notre galaxie ! Néanmoins, cela n’a pas empêché Fionn Ferreira de trouver une solution pour s’en défaire.

Éliminer les microplastiques à l’aide d’aimants

La méthode développée par ce jeune scientifique irlandais qui étudie la chimie à l’Université de Groningue aux Pays-Bas permet d’extraire les microplastiques de l’eau à l’aide d’aimants. Issu d’une famille de constructeurs de bateaux, Fionn Ferreira a toujours été intéressé par la préservation des fonds marins et le nettoyage de l’eau. « La gravité de la situation était écrasante, et j’ai ressenti un sentiment d’urgence intense pour comprendre les graves risques qu’elle représente. Le fait que ces plastiques se désintègrent en minuscules fragments, finissant par s’infiltrer dans notre chaîne alimentaire et dans l’eau, a un effet dévastateur sur notre santé », a-t-il expliqué au journal Irish Independent.

Test en laboratoire de l'aimant à microplastique.
Test en laboratoire de l’aimant à microplastique. Crédit photo : EPO (Office Européen des Brevets)

Une méthode qui promet d’être efficace

Pour prévenir le pire, le jeune inventaire originaire de la ville de Cork, en Irlande, a alors mis au point une technique de nettoyage facile et écologique qui utilise un mélange ferrofluide unique en son genre. Conçu pour se lier avec les particules de microplastique, ce liquide magnétique peut être utilisé en toute sécurité dans l’eau potable. Pour extraire ensuite les particules polluantes, il suffit de recourir à des aimants. Fionn Ferreira affirme que cette approche est très efficace. En effet, elle permet d’éliminer environ 85 % des microplastiques présents dans les ressources aquatiques, et ce, sans qu’il ne soit nécessaire d’utiliser des filtres.

De multiples récompenses

Par ailleurs, le ferrofluide peut être réutilisé après l’extraction des particules de microplastique pour les isoler. Le jeune inventeur a aussi pensé au recyclage de ces dernières. Malheureusement, il se dit encore confronté au défi lié à la différence de nature des plastiques collectés. Le fait que ceux-ci aient différentes couleurs ne facilite pas non plus les choses. Quoi qu’il en soit, il estime pouvoir résoudre ce problème d’ici peu.

Les microplastiques sont un réel problème environnemental.
Les microplastiques sont un réel problème environnemental. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

La solution innovante a attiré l’attention du monde entier. En 2019, Fionn Ferreira a été nommé lauréat du Global Grand Prize du Google Science Fair. Plus récemment, il a remporté la troisième place du Prix des jeunes inventeurs de l’European Inventor Award 2023. Que pensez-vous de cette invention ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
epo.org

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page