Innovation

Lumora, un héliostat et des fibres optiques pour transporter la lumière du soleil, sélectionné à un concours d’invention

Que diriez-vous d’un système d’éclairage écologique qui permet de canaliser la lumière du soleil vers un endroit particulier ? C’est en tout cas ce que fait le système Lumora, inventé par un designer industriel polonais.

Pour un écologiste, allumer une lumière à l’intérieur alors que le soleil brille à l’extérieur peut être une source de frustration. Heureusement, il existe une solution ingénieuse pour prévenir ce genre d’inconfort. Elle consiste à utiliser un héliostat. Il s’agit d’un miroir monté sur une plateforme motorisée qui suit la course du Soleil tout au long de la journée et oriente le reflet des rayons solaires vers un point spécifique comme la fenêtre d’une maison. Cependant, les héliostats conventionnels coûtent cher. Voilà pourquoi ils servent principalement dans le cadre de projets scientifiques.

Un système d’héliostat peu coûteux

Un designer industriel polonais du nom de Mariusz Śmietana a alors inventé un système d’héliostat peu coûteux qui utilise une lentille de Fresnel et une fibre optique. Le dispositif peut fournir de la lumière naturelle aux endroits qui ne peuvent pas recevoir la lumière solaire en raison de leur emplacement. Le but est d’apporter non seulement de la luminosité, mais aussi de la chaleur à ces environnements sombres. Effectivement, la lumière solaire est essentielle pour la vie sur Terre. Elle règle notre horloge interne, contribuant ainsi à la préservation de notre santé physique et mentale.

Un système d'héliostat qui transporte la lumière naturelle dans des espaces sombres et sans soleil.
Un système d’héliostat qui transporte la lumière naturelle dans des espaces sombres et sans soleil. Crédit photo : James Dyson Award

Une fibre optique pour transférer la lumière

Le système Lumora développé par Mariusz Śmietana permet de collecter et de concentrer la lumière solaire à l’aide de lentilles de Fresnel et de collimateurs montés sur un héliostat qui suit la course de notre étoile. La lumière naturelle est ensuite transmise vers un luminaire par l’intermédiaire d’une fibre optique. En plus de pouvoir mieux éclairer une pièce, cette technologie pourrait être utilisée pour faciliter la croissance de plantes cultivées dans un environnement ne bénéficiant pas d’une exposition au soleil. Le designer estime également que son invention pourrait faciliter la perception naturelle des couleurs. Cela en fait une option idéale pour éclairer l’intérieur d’un musée d’art, par exemple.

Un bouclier thermique en aluminium

Le système Lumora utilise plusieurs lentilles de Fresnel. D’après son inventeur, cette conception permet d’augmenter l’efficacité du système dans son ensemble et d’économiser de l’espace. En effet, il n’est pas nécessaire d’installer un grand capteur solaire sur le toit. Le designer polonais affirme également avoir mis au point une solution pour s’assurer que la fibre ne fonde pas sous l’effet de la chaleur.

Un dispositif pour apporter la lumière du soleil là où elle est « physiquement » impossible.
Un dispositif pour apporter la lumière du soleil là où c’est « physiquement » impossible. Crédit photo : James Dyson Award

Celle-ci consiste en un bouclier thermique en aluminium. De plus, l’utilisation de plusieurs fibres optiques simultanément atténue le risque de surchauffe. Mariusz Śmietana prévoit aussi de simplifier sa technologie pour rendre sa conception accessible aux bricoleurs résidant dans les pays moins développés. À ce propos, il travaille notamment sur l’élaboration d’un processus permettant de fabriquer des lentilles et des fibres optiques à partir de bouteilles en PET. Plus d’informations : jamesdysonaward.org. Que pensez-vous de cette invention pour transporter la lumière du soleil ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
jamesdysonaward.org

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page