Science

Des scientifiques veulent utiliser les câbles Internet sous-marins pour surveiller l’activité sismique

Dans un futur proche, les câbles à fibre optique sous-marins pourraient servir à mesurer l’activité sismique sous la mer et peut-être même aider à repérer les tremblements de terre avant qu’ils ne frappent !    

Apparemment, les câbles Internet qui serpentent sous la mer ont également d’autres talents cachés. Des chercheurs de l’université de Berkeley, en Californie, ont découvert que les fameux câbles peuvent également servir comme sismographe.

Dans un article récemment publié dans la revue Science et rapporté par TechCrunch, les chercheurs expliquent que les câbles utilisent la lumière pour transporter les données Internet d’un endroit à l’autre. Lorsque le câble se déplace ou change d’orientation, la lumière se déforme ou se disperse, donnant lieu à un phénomène appelé « rétrodiffusion. » C’est en surveillant ce phénomène que les chercheurs peuvent étudier et déterminer la source et la force de l’activité sismique avec une très grande précision.

A LIRE AUSSI :
Wavestar, la centrale électrique qui utilise la houle pour produire de l'énergie

Les scientifiques ont pu réaliser des tests sur l’infrastructure Internet sous-marine de l’institut de recherches de l’Aquarium de Monterey Bay. Ils ont testé avec succès un réseau de câbles d’une longueur de 20 kilomètres. Il leur a permis de détecter le moindre mouvement des fonds océaniques de la zone couverte.

Il s’agit d’une découverte révolutionnaire car jusqu’à présent, aucun détecteur d’activité sismique n’a encore pu être installé dans les fonds marins parce que c’est beaucoup trop compliqué, voire impossible. En utilisant les câbles Internet déjà présents sous la mer, les scientifiques vont enfin pouvoir « étudier des zones de failles jusqu’ici inaccessibles aux instruments existants » et lever ainsi le mystère sur la tectonique sous-marine.

« Il s’agit vraiment d’une étude à la frontière de la sismologie, la première fois que des personnes utilisent des câbles à fibres optiques offshore pour examiner ces types de signaux océanographiques ou pour visualiser des structures de défauts. » a fièrement indiqué Jonathan Ajo-Franklin, co-auteur des recherches. Les expériences continuent pour essayer d’en savoir plus sur le potentiel des câbles Internet sous-marin en tant que détecteur sismique.

Photo de couverture De Vincenzofoto / Shutterstock

Tags

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer