Il sera bientôt possible en France, de fabriquer son propre gaz domestique à partir des déchets végétaux. On appelle cela la valorisation des déchets !

On parle beaucoup de recyclage des déchets mais pas encore assez de la valorisation de ceux-ci. On sait déjà que les déchets végétaux peuvent être compostés pour donner de l’engrais naturel mais en France, on sait encore peu qu’ils peuvent également fournir le gaz pour la cuisson des repas par exemple.

Cette pratique, déjà très utilisée au Brésil ou en Chine arrive en France grâce à l’association Picojoule, qui milite pour la production de gaz domestique. Elle a d’ailleurs mis au point un système de méthaniseur et espère le commercialiser courant 2019. Actuellement en test, il a encore besoin d’être perfectionné avant d’être proposé à la vente autour de 600€.


A lire également : Coca-Cola va utiliser le CO2 atmosphérique pour gazéifier ses sodas


Ce système de production de gaz domestique s’appelle la micro méthanisation et le principe est simple, puisqu’il suffit d’avoir un seau en plastique (biodigesteur)dans lequel on dépose les déchets organiques auxquels on ajoute des bactéries (fumier de cheval ou de vache) qui vont dégrader ces déchets. Le processus se fera ensuite comme dans l’estomac d’une vache en rejetant d’un côté du méthane et du CO2, de l’autre, en digestat, un super fertilisant pour le sol.

En quelque sorte, cela permet de fonctionner en circuit fermé, puisque les restes des repas servent à en cuisiner de nouveau tout en fertilisant la terre des légumes du potager ! Si ce méthaniseur domestique voit le jour, il a évidemment un coût mais qui sera sans doute vite rentabilisé. Pour le moment le prototype permet de cuisiner 3 fois ½ h par semaine.

La réglementation en revanche devra être revue car à l’heure actuelle seuls les déchets végétaux peuvent être transformés en méthane avec une autorisation préfectorale. Les autres déchets (viande, déjections) sont passibles d’une amende de 10000€ ! Espérons que la loi change et que l’écologie revienne au centre des préoccupations gouvernementales ?

Selon les informations du site wedemain.fr
Photos de couverture de Chepko Danil Vitalevich / Shutterstock