Innovation

Transplantation fécale : une piste prometteuse pour soigner le Covid-19 ?

Les scientifiques sont sur le point de mener de nouveaux essais cliniques dans l’espoir de trouver un traitement efficace contre la maladie à coronavirus. Cette fois, l’approche qui sera mise en œuvre est plutôt « effrayante » car elle consiste à réaliser des greffes de matières fécales…

Quand des traces de matières fécales sont trouvées dans de la nourriture, ce n’est pas du tout une bonne nouvelle. Il existe toutefois des études qui démontrent l’efficacité de la greffe de caca pour soigner certaines maladies. Le concept peut sembler abominable, mais « la transplantation de microbiote fécal » ou TMF, comme les scientifiques l’appellent, est un procédé qui ne date pas d’hier. Les Chinois utilisaient déjà des selles comme médicament au IVe siècle pour traiter les intoxications alimentaires et les infections intestinales avec diarrhée. Face au contexte sanitaire actuel, des experts étudient la possibilité de recourir à une telle méthode pour soigner les patients souffrant de Covid-19.

Des résultats prometteurs obtenus en Pologne

Une étude allant dans ce sens a récemment été publiée dans la revue médicale Gut. Comme le rapporte Science Alert, les chercheurs à l’origine de cette nouvelle publication prévoient de mener prochainement des essais cliniques pour évaluer l’efficacité des transplantations fécales dans le traitement des maladies à coronavirus. L’idée leur est venue suite aux résultats prometteurs obtenus sur deux patients en Pologne : un homme de 80 ans atteint de pneumonie et un garçon de 19 ans immunodéprimé qui ont tous deux subi une transplantation de microbiote fécal.

À LIRE AUSSI :  Non, boire du vin ne protège pas de la COVID 19 !

Un rétablissement après seulement quelques jours

Même si les deux sujets avaient un état de santé plutôt fragile, et donc susceptibles de développer une forme sévère de Covid-19 puisqu’ils étaient également infectés par le virus, les médecins ont été surpris de les voir se rétablir après seulement quelques jours. Ce qui est d’autant plus intrigant, c’est qu’aucun des deux n’a reçu de traitement spécifique pour l’infection. On ne sait pas encore si cette guérison rapide est due à la greffe fécale, mais les chercheurs estiment que c’est suffisamment convaincant pour pousser leurs recherches plus loin.

La prudence est de mise

Il convient de noter que cette étude n’est pas la première à proposer l’utilisation de la TMF pour traiter les personnes infectées par le SRAS-CoV-2. Des rapports antérieurs ont suggéré que les transplantations fécales peuvent aider à restaurer la flore intestinale et à augmenter la résistance des poumons à l’agent pathogène. Toutefois, cette procédure n’est pas sans risque. Il est toujours possible qu’un virus dangereux pénètre dans l’organisme par le biais de la substance administrée, d’où la nécessité d’être vigilant.

À LIRE AUSSI :  Quand la Covid-19 fait reculer et presque disparaître l’épidémie de grippe !

Quoi qu’il en soit, les chercheurs semblent convaincus que le procédé est efficace pour traiter le Covid-19. « La principale conclusion que nous tirons de ces cas est que la transplantation de microbiote fécal semble être sûre et remarquablement efficace dans le traitement des infections récurrentes à coronavirus », ont-ils écrit dans leur papier.

Source
sciencedaily.comsciencealert.com

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page