Innovation

Une start-up toulousaine invente un procédé révolutionnaire pour “transformer vos pertes de chaleur en profits”

La chaleur fatale est produite par les grandes entreprises métallurgiques par exemple et n'est pas encore revalorisée, mais ce pourrait être chose faite grâce à cette invention française.

Stocker la chaleur qui est perdue lorsqu’elle est produite par l’industrie, est le cheval de bataille d’une start-up Toulousaine, Eco-Tech Ceram, qui propose une technologie innovante qui permettrait de valoriser la chaleur que l’on appelle « chaleur fatale ». L’entreprise annonce sans détour qu’elle propose des solutions durables, rentables et entièrement financées pour transformer vos pertes de chaleur en profits. A l’heure où toute perte de chaleur est synonyme de consommation d’énergie supplémentaire, la récupération de la chaleur fatale, qui peut être comprise entre 200 et 1000°C quand elle est produite par des industries, est probablement une véritable solution d’avenir pour réaliser d’énormes économies d’énergie et lutter contre le réchauffement climatique.

La chaleur fatale c’est quoi exactement ?

La chaleur fatale que l’on appelle aussi chaleur de récupération est la « chaleur générée par un procédé qui n’en constitue pas la finalité première, et qui n’est pas récupérée » (Source : Programmation pluriannuelle de l’énergie). Cette chaleur fatale peut être stockée, concentrée ou réutilisée directement dès sa production. Elle est déjà utilisée pour améliorer le chauffage au gaz, pour chauffer des objets ou des lieux (via un évaporateur) ou pour produire de l’électricité. Récupérer la chaleur fatale, c’est améliorer l’efficacité énergétique et l’efficacité environnementale d’un système qui produit déjà de la chaleur. Et c’est l’un des futurs enjeux du secteur, qui s’inscrit dans une logique de récupération d’un déchet et d’une économie circulaire… On fabrique une nouvelle ressource à partir d’un déchet comme on pourrait le faire avec les déchets alimentaires qui deviennent du terreau en les compostant.

"Rien ne se perd, tout se valorise"
“Rien ne se perd, tout se valorise”. Crédit photo : Eco-Tech Ceram (Capture d’écran Facebook)

Quelle est l’innovation de la start-up Eco-Tech Ceram ?

Pour récupérer la chaleur fatale, Eco-Tech Ceram a inventé et modélisé un container thermique isolé baptisé EcoStock. Ce système est fabriqué à partir de briques de céramique dans lesquelles l’air ou les fumées chaudes sont insufflés. EcoStock capte ainsi la chaleur fatale, la stocke puis la restitue ensuite… L’entreprise explique que l’installation est très simple et que le container peut facilement être déplacé dans une usine par exemple. Selon eux, le temps de retour énergétique de cette innovation serait de trois mois environ. Le procédé de la start-up permet en fait de conserver la chaleur perdue puis de la restituer en énergie décarbonée, uniquement si les besoins sont présents.

Un premier prototype installé…

C’est l’entreprise mondiale ArcelorMittal, et sa filiale française de Dunkerque qui expérimentent la première unité de stockage conçue par Eco-Tech Ceram. Rappelons qu’ArcelorMittal est un groupe sidérurgique mondial, le plus important producteur d’acier au monde, avec 96,42 millions de tonnes produites en 2018. L’installation sur le site des Hauts-de-France a pour objectif de sécher les boues d’agglomération métallurgique que produit l’usine. Cette opération pourrait désormais se faire directement sur place afin de limiter voire de faire disparaître les coûts de transport de ces résidus. Le prototype sera également testé sur d’autres sites industriels des Hauts-de-France afin de prouver son efficacité et son utilité.

Eco-Stock, la valorisation de chaleur fatale.
Eco-Stock, la valorisation de chaleur fatale. Crédit photo : Eco-Tech Ceram

L’invention de la start-up toulousaine a reçu plusieurs prix et notamment lors du Concours Mondial de l’Innovation (2014,2017 et 2020). Elle a également reçu en 2016 le Trophée de l’Innovation ArcelorMittal et fût primée lors du concours de l’innovation de l’ADEME. Un CV bien garni pour une petite start-up française qui ne manquera probablement pas de grandir très vite !

 

Source
Revolution-energetique.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Un commentaire

  1. Une invention qui fait rêver, la puissance calorifique récupérer serait elle suffisante pour chauffer une Cité ? Combien de temps, quel moyen serait utiliser pour relier les terminaux à la citerne.
    Beaucoup de questions, mais projet très intéressant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page