Innovation

WaveAerospace invente un drone à turboréacteur qui vole à plus de 450 km/h

L’entreprise américaine WaveAerospace a mis au point un drone révolutionnaire doté d’un moteur à réaction. Avec ses performances époustouflantes, le Huntress II Turbojet peut fonctionner dans des conditions extrêmes.

Selon un rapport du cabinet d’analyse Drone Industry Insights, le marché mondial des drones devrait passer de 24,5 milliards d’euros en 2021 à plus de 50 milliards d’euros en 2030. Leur utilisation dans la guerre d’Ukraine prouve d’ailleurs que ces aéronefs sans équipage embarqué sont largement polyvalents. Aux États-Unis, WaveAerospace vient de dévoiler un modèle qui promet des performances avancées : le Huntress II Turbojet. Concrètement, il s’agit d’un drone hybride qui, en plus de ses quatre moteurs électriques à hélice, dispose d’un turboréacteur installé au milieu.

Adapté aux charges lourdes et volumineuses

D’après son constructeur, il s’agit du système aérien sans pilote multirotor le plus rapide au monde. L’appareil offre ainsi des capacités qui dépassent de loin celles des quadricoptères conventionnels. D’ailleurs, il est largement plus grand que ces derniers avec son envergure de près de 4 mètres. Pesant environ 50 kg, ce drone ultra-performant de fabrication américaine possède une impressionnante masse maximale au décollage de 165 kg. Par conséquent, il peut transporter des charges lourdes et volumineuses. On notera aussi le fait qu’en plus d’être capable de décoller à la verticale, le Huntress II Turbojet a été conçu de façon à pouvoir être largué depuis un avion jusqu’à une altitude de 6 000 mètres.

Le Huntress II Turbojet est un drone hybride doté de moteurs électriques et d'un turboréacteur.
Le Huntress II Turbojet est un drone hybride doté de moteurs électriques et d’un turboréacteur. Crédit photo : WaveAerospace sur Instagram

Adapté aux conditions météorologiques les plus défavorables

Selon les données fournies par WaveAerospace, l’aéronef peut fonctionner dans une large plage de températures, plus précisément entre -34 et 54 °C. L’entreprise basée dans le Connecticut, aux États-Unis, n’a pas dévoilé la puissance du turboréacteur, mais d’après elle, cette propulsion permet à l’appareil de voler à Mach 0,4 (480 km/h), soit environ six fois plus vite que la plupart des drones grand public. La vitesse est cependant bridée. Son fabricant affirme que le Huntress II Turbojet pourra voler encore plus vite en cas de besoin. Grâce à ces spécifications techniques, il est utilisable dans la plupart des conditions météorologiques, d’autant plus qu’il résiste à des rafales allant jusqu’à environ 117 km/h.

Disponible en précommande

L’autonomie maximale est de deux heures et la portée opérationnelle maximale est quant à elle de 30 km. Il serait toutefois possible de porter cette distance à 120 km à l’aide d’un récepteur satellite. Le turboréacteur Huntress II pourrait faire ses preuves non seulement dans le domaine militaire, mais encore dans le cadre de missions de sauvetage ou logistiques. Il est d’ores et déjà possible de le précommander.

Deux autres modèles de chez WaveAerospace, le Falcon II et le Huntress, capable de voler dans des conditions météorologiques défavorables.
Deux autres modèles de chez WaveAerospace, le Falcon II et le Huntress, capable de voler dans des conditions météorologiques défavorables. Crédit photo : WaveAerospace

Les livraisons devraient commencer plus tard cette année. « Le Huntress vole comme aucun autre avion existant. Il s’agit d’une nouvelle classe d’avions », a déclaré Mark Strauss, cofondateur et PDG de WaveAerospace. Plus d’infos : waveaerospace.com. Que pensez-vous de cette invention ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
einpresswire.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page