Science

Avion : des chercheurs chinois ont mis au point un turboréacteur 100 % électrique

Des ingénieurs de Wuhan, en Chine, sont peut-être sur le point de révolutionner le secteur de l’aviation commercial avec leur turboréacteur fonctionnant à l’électricité.

Après les voitures, ce sont les avions que les ingénieurs comptent rendre 100 % électriques dans un futur (très) proche. La dernière innovation en date est un modèle de turboréacteur qui n’a pas besoin de kérosène pour faire voler un avion !

Des turboréacteurs à plasma : Le turboréacteur a été mis au point par des chercheurs de l’Institut des sciences technologiques de l’Université de Wuhan. Dans un article récemment publié dans la revue AIP Advances, ils ont présenté leur invention qui présente la particularité d’être totalement affranchi du kérosène. A la place, le moteur est capable de générer des jet de plasmas à microondes afin de propulser les avions et aéronefs qu’il équipe.

À LIRE AUSSI :  Transports aériens : Une nouvelle taxe sur les vols intérieurs français à partir de 2020

Des premiers tests ont été menés avec succès, durant lequel le prototype est parvenu à soulever une bille d’acier de 1 kg. Les chercheurs ont assuré qu’à terme, ce tout nouveau type de turboréacteur devrait être aussi puissant qu’un propulseur fonctionnant à l’énergie fossile.

Comment ça marche ?

Ce n’est pas la première fois que des ingénieurs mettent au point des modèles de propulseurs à jet de plasma mais aucun n’était jusqu’à présent taillé pour être utilisé dans le transport aérien. Les chercheurs de l’Université de Wuhan ont cependant adopté une toute nouvelle approche pour concevoir leur turboréacteur novateur : ce dernier comprime l’air à très haute pression pour ensuite le transformer en plasma dans une chambre d’ionisation à microondes.

Pour des vols commerciaux écologiques

Dans la revue AIP Advances, les chercheurs ont évoqué leur volonté d’aider le secteur de l’aviation commerciale à réduire ses émissions de gaz à effet de serre. « La motivation de notre travail est d’aider à résoudre les problèmes de réchauffement climatique dus à l’utilisation par les humains de moteurs à combustion fossile pour propulser des machines telles que des voitures et des avions.

À LIRE AUSSI :  Air France propose une formation pour devenir pilote de ligne avec seulement le bac (et titulaire de l’ATPL théorique)

Il n’y a pas besoin de combustibles fossiles avec notre conception, et donc, il n’y a pas d’émission de carbone provoquant des effets de serre et le réchauffement climatique. » explique le Pr Jau Tang de l’Université de Wuhan. « Nos résultats ont démontré qu’un tel turboréacteur à base de plasma d’air à microondes peut être une alternative potentiellement viable au turboréacteur à combustibles fossiles. »

Les chercheurs travaillent sur l’amélioration de leur prototype dans le but de mettre rapidement au point un modèle final et totalement fonctionnel. Affaire à suivre donc ! Connaissant les ingénieurs et scientifiques, il n’est pas à exclure que d’autres technologies alternatives voient le jour d’ici là.

Photo d’illustration De ID1974 / Shutterstock

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.
Bouton retour en haut de la page