Innovation

Le Yooner, un sport de glisse à mi-chemin entre le ski et la luge

Le Yooner se pratique plus facilement que le ski et le snowboard. Cette activité de glisse peu commune va peut être devenir le sport à la mode sur les pistes françaises cet hiver.

Le ski et le snowboard figurent parmi les activités de glisse les plus populaires; ils permettent de s’offrir des sensations fortes sur les pistes enneigées. Les passionnés d’acrobatie peuvent s’essayer à faire les figures les plus folles.

Ceux qui sont davantage passionnés par la nature les pratiquent pour découvrir les paysages montagneux. Cependant, faire du ski ou du snowboard n’est pas à la portée de tout le monde. Des mois d’apprentissage sont souvent indispensables pour maîtriser les deux disciplines: le skieur comme le snowboardeur dévale les pistes à très grande vitesse.

À mi-chemin entre le ski et la luge

Le Yooner se propose ainsi comme une alternative beaucoup plus accessible au ski et au snowboard. Il procure de bonnes sensations de glisse, sans les risques présentés par une vitesse excessive. Le dispositif est né d’une philosophie différente de ces deux disciplines. D’une certaine manière, ceux-ci s’orientent davantage vers une dimension plus athlétique.

Le Yooner offre un aspect plus ludique, ce qui facilite d’ailleurs son utilisation. La maîtrise de cet engin de glisse peu commun se fait au bout de quelques essais seulement. De plus, l’initiation au ski ou au snowboard nécessite l’intervention d’un moniteur qualifié, ce qui n’est pas indispensable pour l’apprentissage du Yooner.

Salomon devance Décathlon en dévoilant les premiers masques de catégorie 1 destinés aux sportifs !

Au ras de la neige

Sa conception est assez particulière: le Yooner semble être une fusion de la luge et du patin de ski. Il consiste effectivement en un siège monté sur un patin de glisse – d’où l’appellation de monoluge parfois. Notons que la suspension du siège comporte un amortisseur pour garantir le confort d’utilisation. Le système offre aussi une assise à 20 cm du sol. L’avant du siège présente un manche pour le contrôle de la direction.

Un siège monté sur un patin de glisse
Un siège monté sur un patin de glisse. Crédit photo : Capture d’écran YouTube / TSL OUTDOOR

L’utilisateur peut ainsi dévaler les pistes enneigées des montagnes en position assise sans faire d’excès de vitesse. Il peut arrêter sa course à tout moment, et les chutes sont également rares. Et même au cas où l’on tomberait, le choc sera bien moins important du fait qu’on est au ras de la neige. Bref, le Yooner est une activité de glisse ludique qui ne comporte pratiquement pas de risque.

À la conquête des Remarkables

Le Yooner n’est pas un nouveau concept: il s’inspire du paret, qui est une invention datant du début du siècle dernier. Les écoliers dans la vallée de Manigod en Haute-Savoie, en France, s’en servaient pour se rendre à l’école.

Salomon devance Décathlon en dévoilant les premiers masques de catégorie 1 destinés aux sportifs !

Aujourd’hui, le monoluge est une véritable sensation à l’autre bout de la planète. Il fait de plus en plus d’adeptes sur les Remarkables, la fameuse chaîne montagneuse de Queenstown. La luge hybride anime les sorties familiales ou entre amis sur les pistes enneigées néo-zélandaises.

À noter que l’âge minimum requis pour la pratiquer est de sept ans. Il ne faut pas nécessairement se rendre en Nouvelle-Zélande pour découvrir le Yooner: celui-ci s’est fait aussi une place sur les pistes françaises.

Source
stuff.co.nz

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page