Des chercheurs américains ont découvert comment extraire du THC ou GBD de la levure. Une manière de réduire l’impact environnemental des cultures de cannabis qui se développent de plus en plus .

Décidément le cannabis et ses vertus thérapeutiques n’en finit plus de passionner les foules ! Après les maisons de retraite qui traitent certains patients au THC pour soulager leurs douleurs, place à la bière fabriquée à partir de levure contenant du THC (tétrahydrocannabinol) ou du CDB (cannabidiol).

Une levure génétiquement modifiée qui pourrait servir à fabriquer de la bière. Les scientifiques qui planchent sur ce sujet avance la grosse consommation énergétique des plantations de cannabis (légales dans certains pays et en forte croissance) et proposent donc un dérivé de la plante qui en plus de ses bienfaits thérapeutiques permettrait de faire du bien à l’environnement ?


A lire également : Nord : Du cannabis en vente libre dans une boutique


Les levures génétiquement modifiées sont couramment utilisées dans la fabrication du houblon afin de donner les saveurs aux bières mais également dans l’industrie agro-alimentaire pour les blancs d’œufs synthétiques ou encore des arômes distillés dans le chocolat. C’est également à partir de levure de bière que sont produits certains médicaments comme les opioïdes ou même l’insuline. Rien de nouveau donc à modifier génétiquement les levures !

En modifiant la génétique de la levure, les chercheurs ont obtenu du CBGa, le gène qui transforme la levure en cannabinoïde. Même si la plante de cannabis contient une centaine de cannabinoïdes, le THC et le CBD sont présents en majorité mais chaque plant produit très peu de ces deux éléments et la culture de cannabis à grande échelle demande beaucoup de lumière, d’eau et d’humidité donc consomme énormément d’énergie.

En produisant chimiquement les deux dérivés principaux du cannabis, cela permettrait non seulement de réduire l’impact écologique de la culture agricole de ces plantations mais également de pouvoir contrôler l’exacte quantité disponible dans les produits dérivés du cannabis.

Cette plante intrigue et de plus en plus d’études sont faites car les légalisations récentes de certains pays autorisant par-là même la culture de la plante qui est en forte croissance, il semble urgent de trouver une alternative médicale et scientifique contrôlable et légale aux plantations traditionnelles.

Selon les informations du site ulyces.co
Photos de Lifestyle discover / Shutterstock