Société

Thaïlande : le pays légalise la plante de cannabis dans sa totalité !

La Thaïlande légalisera les fleurs et bourgeons de cannabis dès le 1er janvier 2022... Pour le pays, c'est une manière de relancer l'économie après la crise sanitaire.

En Thaïlande, depuis 2018, la loi autorise la marijuana à des fins médicales mais aussi de recherche. Ce qui en faisait à l’époque, le premier pays au monde à autoriser la consommation de ce que les autres pays considèrent comme une substance nocive par ses effets psychotropes.

La marijuana, que l’appelle aussi herbe ou « beuh » se fume en « joint » ou « pétard ». Elle est issue du cannabis et plus particulièrement des fleurs ou des feuilles que l’on sèche. En France, la marijuana est considérée comme un stupéfiant et il est interdit d’en fumer, dans les textes. La Thaïlande va désormais aller plus loin dans le classement de la marijuana et on vous explique pourquoi.

Les bourgeons et les feuilles légalisés

Le 6 décembre dernier, les autorités thaïlandaises annonçaient que les bourgeons et les fleurs de cannabis deviendront légaux en 2022. Et pour les rendre légaux, ils ont tout simplement décidé de ne plus les faire figurer sur la liste des produits stupéfiants prohibés.

L’annonce vient du ministre de la Santé, également vice-premier ministre Anutin Charnvirakul. Cette déclaration a été faite alors qu’il promouvait la culture du cannabis dans son pays. Les racines, tiges, graines, feuilles, bourgeons, fleurs, brindilles ne seront donc plus, à partir du 1er janvier, des produits stupéfiants.

Etonnant ? Pas tant que ça finalement !

Si le gouvernement thaïlandais entend légaliser toutes les formes de cannabis, c’est aussi [et surtout] pour une question économique. Le ministre de la Santé déclare que la légalisation du cannabis dans son ensemble sera, en fait, profitable pour tous.

A commencer par aider ceux qui ont été durement touchés par la crise sanitaire. Il explique qu’après cette crise, il faudra trouver des alternatives à ce qui existe déjà sur le plan des cultures… Et que cela pourrait donc permettre à certains de créer de nouveaux produits à base de cannabis et même relancer l’économie du pays.

Certes, le marché du cannabis et du chanvre devient un marché porteur, on l’a vu en France, mais de là à miser sur le haschich pour remplir les caisses de l’Etat, c’est osé non ?

Les fleurs de cannabis sont très chargées en THC, la substance psychotrope du cannabis. Les scientifiques considèrent que les fleurs sont la partie la plus puissante de la fleur. Elles sont donc évidemment très recherchées par les trafiquants et les consommateurs. En les légalisant, la Thaïlande espère peut-être également faire diminuer les conséquences des trafics de drogue.

Le cannabis en plein boom ?

Depuis 1934, une loi thaïlandaise inscrivait le cannabis comme produit stupéfiant. Pourtant depuis toujours, les Thaïlandais l’utilisaient en petite quantité dans leur alimentation et comme remède médicinal. Pour les autorités, c’est donc juste un retour aux traditions que de l’autoriser à nouveau dans sa globalité.

Alors que les fleurs et bourgeons étaient jusque là détruits, ils pourraient être donnés aux hôpitaux locaux, transformés en médicaments alternatifs ou encore envoyés aux universités, selon le ministre de la Santé.

C’est donc bien pour aider les cultivateurs que cette loi de 2018 vient d’être encore assouplie… En effet, ils ne jetteront plus rien de la plante, mais pourront la vendre dans sa totalité. Evidemment, cela pourrait permettre à la Thaïlande de développer encore plus cette économie, déjà très lucrative ! Et ils espèrent même que certaines entreprises liées au cannabis pourront être côtées en bourse… Bientôt une crypto « shitcoin » aussi, tant que nous y sommes !


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Fredzone.org

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page