Dans ce pays vous pouvez commander du cannabis avec Uber Eats

C'est une première mondiale: en Ontario, vous pourrez désormais commander votre cannabis sur Uber Eats, mais il faudra vous déplacer pour le récupérer.

Si vous vivez au Canada, que vous êtes utilisateur d’Uber Eats, et accessoirement consommateur de cannabis, vous allez être intéressé par cet article. Dans la province de l’Ontario, l’application Uber Eats permet désormais de commander du cannabis et en toute légalité.

L’alliance entre Uber et Tokyo Smoke est tout simplement une première mondiale. Rappelons que le gouvernement canadien a légalisé le cannabis dit « récréatif » dès 2018. En revanche, ne cherchez évidemment pas ce produit sur l’application française. Le cannabis n’est pas légal en France et est assimilé à des stupéfiants. Ce n’est donc pas demain la veille que vous pourrez en commander à Paris, Lyon ou Marseille, mais au Canada, c’est désormais possible.

Le cannabis au Canada

Depuis la loi C-45 du 17 octobre 2018, le Canada est le premier pays occidental à avoir légaliser le cannabis. Le principal argument avancé par Justin Trudeau, chef du gouvernement canadien, étant le coût pour contrer le marché noir du cannabis (un milliard de dollars chaque année).

Après de nombreuses tergiversations, la loi a été adoptée. L’Uruguay et quelques états américains avaient déjà légalisé la consommation de cannabis. Mais le Canada devient le premier pays du G7 à le légaliser sur l’ensemble du territoire. En revanche, il revient à chaque province de l’appliquer comme bon lui semble. Si vous voyagez au Canada, renseignez-vous sur la loi en vigueur dans votre Province avant de faire quoi que ce soit.

Comment passer commande ?

Même si c’est une première mondiale, la vente de cannabis via Uber Eats ne se fera pas par livraison à domicile. Les clients peuvent donc uniquement passer commande, mais devront se déplacer dans les magasins Tokyo Smoke pour récupérer leur cannabis. Une manière pour Uber Eats de limiter la consommation excessive du produit. Et une fois sur place, les clients devront présenter une pièce d’identité, car, même au Canada, la consommation et l’achat de cannabis est réservée aux personnes majeures.

un coursier Uber Eats
Alors comment on commande ? Photo d’illustration. Crédit image : Shutterstock / Dmytrenko Vlad

Un marché lucratif dans lequel Uber s’engouffre

Le marché du cannabis au Canada représente un million de dollars, et Uber n’a pas hésité longtemps à s’infiltrer sur ce créneau. Le géant américain aurait pu choisir son pays d’origine pour cette nouveauté, mais le cannabis est encore interdit dans certains états. Pourtant sur le marché américain, le cannabis représente des milliards de dollars !  En France, le cannabis est toujours interdit pour des usages récréatifs. En revanche, depuis un an, les produits à base de CBD sont, eux, légaux car ils n’entrainent pas de dépendance.

Rappelons que le CBD est utilisé pour soulager l’anxiété, certaines douleurs chroniques ou à des fins de relaxation. Mais pour qu’il soit légal en France, il ne doit pas dépasser 0.2% de THC. Les boutiques de vente de CBD fleurissent à chaque coin de rue ou presque. On le consomme en tisane, en biscuits ou en épices ou avec du tabac dans un calumet de la paix dans son jardin… Il fait un véritable « tabac » dans notre pays, mais il ne se fume pas. Enfin, les fleurs de CBD peuvent se fumer, mais ce n’est quand même pas bon pour la santé. Et selon BfmTv, il se murmure que l’Allemagne sera peut-être le prochain pays européen, après le Luxembourg et les Pays-Bas, à légaliser le cannabis à des fins récréatives. A suivre donc…

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Golem13.frbfmtv.com

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page