Alors que le CBD est légal et autorisé à la vente en France, sa culture de la fleur y est toujours illégale…

Alors qu'il est légal de consommer des produits à base de CBD présentant un taux de THC inférieur à 0.2%, il est toujours interdit de récolter les fleurs de chanvre... Un paradoxe qui pourrait évoluer vers une autorisation en 2022.

Dans un récent reportage du magazine Envoyé Spécial sur France 2, les journalistes expliquaient que le CBD était autorisé en France, mais que la culture de la plante y était interdite. Ce qui obligeait les vendeurs de CBD légaux, à se fournir à l’étranger… Avec la multiplication des boutiques de CBD et des produits dérivés, la culture du cannabis devient un sujet qui intéresse de plus en plus de français.

A l’heure actuelle, on peut cultiver du chanvre en France, mais pas en récolter les fleurs. Et les produits à base de CBD ne doivent pas dépasser 0.2% de THC (tétrahydrocannabinol). La loi devrait probablement changer en 2022. Il est vrai que pouvoir le vendre sans pouvoir le cultiver peut sembler paradoxal !

La situation du CBD en France en 2021

Si les agriculteurs français sont autorisés à faire pousser du chanvre, ils n’ont pas le droit de récolter les fleurs. Ils ne peuvent qu’en récolter la tige et les graines. Le cannabidiol vendu en France vient donc exclusivement de l’étranger. L’arrêté du 22 août 1990 du code de la Santé Publique interdit formellement la culture et la récolte des fleurs de chanvre.

Les effets du THC sur la santé font qu’il est sous haute surveillance en France. Le CBD vendu en France provient donc du Canada, d’Afghanistan, du Maroc, du Liban et du Népal. A ce jour, la culture du chanvre en France représente seulement 20 000 hectares et est très restrictive pour le cultivateur.

Le CDB, une diversification agricole ?

Les produits au CBD font fureur dans toute la France et des boutiques fleurissent à chaque coin de rue depuis qu’il est autorisé. Les agriculteurs pourraient donc trouver, dans la culture du chanvre, un moyen de se diversifier, et d’augmenter leurs revenus.

Si la culture est interdite, c’est parce que les autorités considèrent le CBD comme un produit stupéfiant. Pourtant, il ne s’agit pas de planter des champs de cannabis pour en produire de la résine, mais bien des fleurs qui sont, elles, toujours autorisées à la vente.

La culture du chanvre en France

En France, la culture du chanvre autorise donc la tige et les graines, mais pas les fleurs… Le chanvre se trouve dans les cosmétiques, mais aussi et surtout pour une isolation écologique. Par exemple, de nombreux constructeurs de tiny-house ou de maisons en A utilisent la paille de chanvre pour isoler leurs maisons. Quant aux tiges, on ne le sait pas forcément, mais elles entrent dans la composition de nos billets de banque… Il n’y a donc rien de « récréatif » dans la culture du chanvre en France.

Pourquoi cela pourrait changer en 2022 ?

Le 29 janvier 2021, la Mission Interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives annonçait travailler sur un décret autorisant la culture et la récolte des fleurs de chanvre. Si l’autorisation devrait aboutir au premier semestre 2022, elle risque d’être très encadrée, notamment au niveau des variétés autorisées… Ou encore de la provenance des graines de chanvre.

D’ailleurs en novembre 2020 la Cour de Justice Européenne avait jugé illégale l’interdiction en vigueur en France. Cette cour de justice, au contraire de la France, ne reconnaît pas le CBD comme un produit stupéfiant… Et elle invoque « la libre circulation des marchandises  dans l’UE qui s’oppose à une réglementation nationale » comme celle de la France, « dès lors que le CBD en cause (…) ne peut pas être considéré comme un stupéfiant ». Verdict en début d’année prochaine, en attendant nous allons continuer à acheter en France des produits au CBD venus de l’étranger…

Meilleure Vente n° 1
Graines de Chanvre Décortiquées Bio 500G | Origine EU, Protéines végétales, Anti-fatigue | Qualité Supérieure
  • ✅ PROTÉINES ET OMÉGA-3 : les Graines de Chanvre Décortiquées Bio sont riches en oméga 3, 6 et 9 et en protéines (32 g/100 g) d’excellente qualité, puisqu’elles contiennent les 9 acides...

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Lemonde.frOasisverte.com

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page