Le saviez-vous ? Jusqu’en 1956, les écoliers ingurgitaient 1/2 litre de bière (ou vin) au petit-déjeuner et c’était même recommandé par les parents et les autorités !

Alors qu’aujourd’hui les autorités mettent en œuvre des moyens pour lutter contre l’alcoolisation chez les jeunes, cela n’a pas toujours été le cas. Il a fallu attendre 1981 pour que l’alcool soit banni des cours de lycée et dans les années 50, les gouvernements en place assuraient que l’alcool était bon pour la santé des écoliers.

L’alcool luttait apparemment contre les microbes et les infections, les distributeurs d’alcool tractaient même jusque dans les cours d’école et il n’était pas rare de voir les écoliers arriver avec le feu aux joues, relents du petit déjeuner un peu arrosé. Aujourd’hui et c’est une certitude, l’alcool est dangereux pour la santé mais c’est finalement très récent et hallucinant.


A lire également : D’après cette étude, les salariés qui se forcent à sourire consomment plus d’alcool


Jusqu’en 1956, il était recommandé aux enfants de boire un demi-litre de cidre, de vin, ou de bière au petit déjeuner. C’est Pierre Mendès France qui a décrété en 1956 que l’alcool pour les enfants de moins de 14 ans devrait être remplacé par du lait… On le remercie ! Dans les années 50 l’eau faisait peur, on la pensait polluée et porteuse de maladies, alors tout naturellement les parents se tournaient vers les produits de la vigne, plus naturels selon eux. Quant à l’alcool contenu dans ces boissons, il était utilisé comme « médicament préventif » ! A la récréation il n’était pas rare de trinquer avec une bière à 7 ans…

A LIRE AUSSI SUR NEOZONE :
Luftikid, l'étonnant siège auto gonflable qui agit comme un airbag

Après 14 ans, la consommation était libre pour les adolescents, il a fallu attendre l’élection de François Mitterrand en 1981 pour que l’alcool soit banni de toutes les cours de récré ! Aujourd’hui, on sait que les consommateurs d’alcool adolescents développent une accoutumance rapide à l’alcool et les autorités sanitaires ont interdit la vente d’alcool aux mineurs depuis 2009.

L'article continue apres l'annonce

Malgré tout, les contrôles sont rares et 11% des jeunes de 17 ans consomment de l’alcool régulièrement, ce qui n’est pas sans conséquence pour leur développement intellectuel. Il nous semble tout de même impensable aujourd’hui que les professeurs puissent distribuer un verre de bière au petit déjeuner et pourtant à l’échelle du temps, c’était encore le cas à l’époque de nos grands-parents !

Selon les informations du site : minutenews.fr
Photos de couverture de Olena Yakobchuk / Shutterstock