Insolite

Peut-on (réellement) mourir après avoir reçu une claque sur le visage ?

La gifle de Smith sur Rock aurait-elle pu tuer l'humoriste ? Était-elle réelle ou était-ce un jeu d'acteur ? Nul ne le sait, mais certaines gifles se sont déjà avérées mortelles !

C’est probablement l’info de la semaine, et elle elle n’a pas pu vous échapper ! Lors de la cérémonie des Oscars 2022, Chris Rock, humoriste, qui pense pouvoir rire de tout, se moque de l’épouse de Will Smith, Jada Pinkett… Avec son crâne rasé, il la compare à Demi Moore, dans le film de Ridley Scott, “A Armes Egales”… Madame Smith n’a pas le crâne rasé par coquetterie mais à cause d’une maladie, l’alopécie; la blague ne passe pas, Will Smith se lève, s’avance et administre une gifle monumentale à l’humoriste, qui reste coi ! L’écrivain et réalisateur Judd Apatow, a estimé dans un tweet (supprimé depuis), que la gifle aurait pu tuer Chris Rock… Mais a-t-il raison ? Décryptage.

Que dit la science sur une gifle ?

En assénant une gifle à quelqu’un, il serait apparemment possible de tuer la personne. Une gifle extrême, donnée très violemment, serait suffisante pour anéantir un poulet. Dans le cas de Will Smith, en estimant qu’il soit entraîné tel un boxeur professionnel, la gifle arrive à une vitesse de 51 km/h, la vitesse maximale enregistrée par la science pour un sportif de haut niveau. Chris Rock n’avait donc probablement pas de risque de mourir par la gifle de Smith, mais de récolter quelques contusions… En revanche, il semblerait que certains aient effectivement pu mourir à la suite d’une mauvaise claque…

meme batman et Will Smith
Crédit photo : Capture d’écran Twitter

Quelques exemples de décès liés à des gifles

En 2014, un Canadien a tué sa propre fille de 13 ans, après l’avoir giflée très fort. La même année, un touriste italien est décédé, giflé par un adolescent à New York. Des médecins légistes de Géorgie ont conclu à un décès par gifle. L’homme est mort après avoir reçu une claque, main ouverte, provoquant une rupture des artères et une hémorragie cérébrale. Le sujet est d’ailleurs controversé, notamment dans la médecine alternative: il existe des « thérapies purificatrices » qui consistent à gifler les patients pour nettoyer leurs corps des toxines; une femme en est morte en 2019 en Australie. En 2020, un ancien officier de l’armée du Royaume-Uni s’amusant au jeu des gifles avec son fils… L’un d’elles l’a projeté au sol, et le garçon est en mort !

À LIRE AUSSI :
Dans cette entreprise, les salariés peuvent bénéficier d'un jour de congé à la mort de leur animal de compagnie

Quelles conclusions en tirer ?

Avec les nombreux exemples de gifle ayant entraîné la mort, il s’avère donc possible de mourir d’une claque. Cependant les scientifiques s’accordent à dire qu’au vu du nombre de gifles données chaque jour dans le monde, les décès sont finalement extrêmement rares… Aux Etats-Unis, les morts par armes à feu tuent évidemment bien plus que les gifles… La probabilité de mort ou de blessure grave de Chris Rock était donc quasiment nulle. Heureusement peut-être ! Quant à la gifle de Smith, nous ne saurons peut-être jamais si elle est « véridique » ou si elle a été programmée… Aux dernières nouvelles, l’humoriste n’a pas déposé plainte contre l’acteur oscarisé, qui s’est excusé depuis sur instagram dans la minute qui a suivi la gifle. Et apparemment, les ventes des spectacles de Chris Rock se seraient envolées juste après la cérémonie… Vraie gifle ou génial coup marketing pour les deux artistes ? Ils sont probablement les seuls à connaître la vérité !

Source
Futurism.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page