Insolite

Pour ce professeur de Harvard “Oumuamua est la preuve qu’il existe des civilisations extraterrestres”

Avi Loeb pense avoir trouvé une preuve de l’existence des extraterrestres. Une théorie qui ne semble pas faire l’unanimité.

Pour l’heure, bien qu’il existe un grand nombre de théories sur la vie extraterrestre, personne ne possède la moindre preuve confirmant l’existence d’êtres vivants ailleurs que sur la planète terre. Pourtant, Abraham Loeb (Avi Loeb) a publié un rapport qui pourrait changer les choses.

En octobre 2017, un observatoire d’Hawaï (États-Unis) a repéré dans le système solaire un objet étrange dont la vitesse quatre fois plus rapide que celle des astéroïdes suggère qu’il provient d’un autre système stellaire. Face à cette découverte, des théories sont nées et l’objet n’a pas tardé à recevoir un nom : 1I/2017 U1.

Surnommé Oumuamua, que l’on peut traduire par « l’invité » ou « le messager », il intrigue particulièrement Loeb. L’Agence spatiale américaine le qualifie même « d’objet impressionnant » en raison de sa trajectoire hyperbolique et sa forme pour le moins inhabituelle.

Une sonde extraterrestre ?

Pour l’heure, les scientifiques ne savent pas encore la vraie nature d’Oumuamua, d’autant qu’il n’a été visible que pendant 11 jours. Néanmoins, diverses hypothèses sont apparues. Autant dire que l’objet spatial divise les chercheurs. Alors que certains le considèrent comme une comète, d’autres avancent qu’il s’agit d’un fragment de corps céleste. Mais pour Avi Loeb, il pourrait s’agir d’une sonde appartenant à une civilisation extraterrestre.

À noter que Loeb n’est pas un de ces conspirationnistes qui ont l’habitude de se baser sur de simples récits. En fait, il est le président du département d’astronomie à l’université de Harvard (États-Unis). Ses analyses sont du coup prises très au sérieux. L’expert est conscient que l’humanité n’est pas encore prête à accepter que nous ne soyons pas uniques, mais pour lui, il est temps que nous changions enfin notre perception de la réalité.

À LIRE AUSSI :  Mars : et si nous avions nous-même injecté la vie sur la planète rouge ?

Un objet plus long que large

Mais pourquoi ce professeur au sein de l’une des universités les plus prestigieuses au monde soutient-il largement son hypothèse pour le moins étrange au sujet de la nature d’Oumuamua ? D’abord parce que la luminosité de celui-ci variait d’un facteur dix toutes les huit heures. Cela voudrait dire qu’il s’agit de quelque chose de bien plus long que large.

Une trajectoire aléatoire

L’objet était aussi au moins « dix fois plus brillant que n’importe quel astéroïde ou comète de taille similaire », suggérant qu’il génère une poussée pour se déplacer plus rapidement dans l’espace et changer de direction.

En effet, au moment de sa découverte, Oumuamua se déplaçait de façon aléatoire. « Les lois de la physique nous permettent de prédire la trajectoire d’un objet soumis à l’influence gravitationnelle du Soleil. Mais ‘Oumuamua ne s’est pas comporté comme prévu. »

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page