Lifestyle

Trois éléments indispensables à connaître pour financer et acheter une tiny-house

Sur le papier, construire une tiny-house paraît très simple... Mais il faut vous préparer à rencontrer quelques embûches liées au statut particulier de ce type d'habitation.

A force de voir des émissions sur les tiny-houses ou de lire des articles s’y référant, vous avez peut-être vous aussi envie de changer de vie pour une petite maison… Faire construire une tiny-house présente évidemment des avantages financiers puisque vous aurez moins d’espace à entretenir, moins d’impôts à payer si tant est que la vie dans un petit espace vous convienne. Si, dans les émissions et les nombreuses histoires d’autoconstructeurs, tout semble très simple, dans la réalité, ce n’est peut-être pas aussi facile. Découvrez tout ce qu’il faut savoir avant d’acheter ou de faire construire une tiny-house.

Une tiny-house c’est quoi ?

Difficile de donner la définition d’une tiny-house, une expression désormais employée pour toutes sortes d’habitations de petite taille explique le site Tiny Home Builders. Disons qu’une tiny-house est généralement une petite maison construite en bois, et qui se trouve sur une remorque, mais on voit de plus en plus de tiny-houses sédentaires qui perdent du coup, leur mobilité.

L'intérieur de deux Tiny House
L’intérieur de deux Tiny Houses. Photo d’illustration. Crédit : Shutterstock – ppa et inrainbows

Une tiny-house, bon plan financier ?

L’une des plus grandes idées reçues est qu’une tiny-house est bon marché; cela peut sembler logique puisqu’elles sont plus petites et construites dans des matériaux moins chers qu’une habitation traditionnelle. Acheter une tiny-house coûte effectivement moins cher si vous l’aménagez vous-même, mais il vous faudra dégager beaucoup de temps pour la finaliser… Un autoconstructeur aguerri mettra entre 3 et 4 mois à temps plein pour aménager sa tiny-house en totalité. Imaginez également que la plupart des meubles devront être réalisés sur-mesure, ce qui représente un coût supplémentaire à ne pas négliger. Concrètement si la structure de la tiny-house varie entre 40 000€ et 100 000€ en fonction de la surface, explique fixr.com, il faut généralement ajouter les travaux de fondation, l’aménagement, les raccordements aux réseaux, l’isolation, pour un coût estimé entre 25 000 et 60 000 € environ.

À LIRE AUSSI :  Dordogne : cette maison géonef (earthship) est autosuffisante en énergie et en fruits et légumes

Un prêt difficile à obtenir !

Lorsque l’on décide d’acheter une maison, il suffit de contracter un prêt immobilier auprès d’une banque ou d’un établissement financier. Les taux sont fixes ou variables, et les sommes allouées peuvent atteindre la somme de votre bien, détaille nerdwaliet.com. Or, une tiny-house est considérée comme un habitat léger de loisir (HLL) puisqu’elle est mobile, ce qui implique que son achat ne peut pas être financé par un prêt immobilier. En France, il faudra alors contracter un prêt personnel, ou un prêt travaux avec des taux d’intérêts plus élevés et sur des durées plus courtes. Et ce, même si le coût total de la construction et des aménagements dépasse le prix d’une maison traditionnelle. Rembourser 150 000€ sur 10 ans implique bien plus de concessions que de le rembourser sur 25 ans, évidemment !

Une tiny house
Une tiny house. Image d’illustration. Crédit photo : Shutterstock / St. John Imagery et inrainbows

Des autorisations pas toujours évidentes à obtenir…

Lors de la construction d’une maison traditionnelle, il suffit de déposer un permis de construire au service urbanisme de la commune où vous souhaitez vous installer. Dans de nombreuses communes françaises, la tiny-house a encore une mauvaise image et est toujours considérée comme une habitation légère de loisirs auxquelles s’appliquent les réglementations sur les caravanes. Vous devrez donc obtenir l’autorisation du service urbanisme si vous souhaitez l’installer plus de trois mois et ce, même si le terrain vous appartient ! Avant de commander votre tiny-house, assurez-vous d’avoir les autorisations, les finances et le temps pour la terminer, ou votre rêve de petite maison pourrait se transformer en cauchemar ! Retrouvez notre dossier complet pour tout savoir sur les tiny-houses.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page