Lifestyle

Un couple vend des maisons containers flottantes à partir de 72 000 euros

Rêver sa vie, vivre son rêve, c'est un peu la traduction de ce que vit ce couple de l'Ontario (Canada) avec leur chalet flottant construit à base de containers maritimes !

Vivre sur une péniche, voguant au fil de l’eau, est le rêve de beaucoup, mais une péniche coûte très cher. Un couple de canadiens, installées à Port Severn, une ville de l’Ontario, à l’embouchure de la rivière Severn près de la baie Georgienne, a réalisé son rêve mais sans acheter une péniche. En fait, ils ont construit eux-mêmes leur chalet flottant fait de deux containers maritimes installés sur un pont flottant. Aujourd’hui, ils vivent à l’année dans leur maison container flottante et naviguent sur le Trent Severn. Joe Nimens, le propriétaire, déclare avoir toujours voulu une maison sur un bateau… C’est chose faite ! Présentation.

Un souhait ancré depuis toujours !

Joe Nimens avait des décennies d’expérience dans la construction de quai et de fondations en acier, il a alors décidé d’utiliser son savoir à des fins très personnelles ! C’est tout naturellement qu’il a décidé d’utiliser les matières avec lesquelles il travaillait : les containers maritimes ! Il a donc décidé de construire une péniche pour accueillir ses deux containers ! Sa compagne, Erin Morano, affirme avoir tout le confort d’une maison, le côté esthétique et le sentiment de liberté chaque jour de l’année. Les containers sont donc soudés ensemble et disposent d’une cheminée, d’une cuisine et de toilettes. Les propriétaires précisent qu’ils ont même internet grâce aux panneaux solaires qu’ils ont installés. “Notre péniche est équipée de quatre patères autoélévatrices. Ils font deux choses ; ils descendent et s’arriment au fond du lac ; ils n’ont pas à creuser comme le ferait une ancre ; ils peuvent simplement se poser à la surface et nous tenir. Mais aussi, nous pouvons les utiliser pour sortir toute notre maison de l’eau comme le font les plates-formes pétrolières » selon le propriétaire de cette étonnante habitation.

Une grande maison container flottante dans des eaux bleues
Crédit photo : Joe Nimens / Live Outside The Box
Une maison container flottante
Crédit photo : Joe Nimens / Live Outside The Box

Leur chalet flottant est devenu une attraction touristique !

En Ontario, le chalet de Joe et Erin est devenu une attraction visitée par des centaines de personnes, curieux de cette étrange embarcation. Ces visites inattendues leur ont donné l’idée d’en faire une petite entreprise de construction Living Outside the Box (LOTB). Ils affirment pouvoir construire ces originales maisons flottantes pour 46 000 dollars (41700€). Ce prix est bien loin de celui des propriétaires qui leur aurait coûté environ 400 000 euros… Mais ils voulaient un modèle élaboré pour pouvoir vanter leur travail minutieux ! Au cours des prochains mois, le couple prévoit de peaufiner leur péniche avant d’élaborer les plans de conception de leur premier client.

Que faut-il savoir avant d’envisager la vie sur une maison flottante !

En France, il est également possible de vivre sur une péniche ou une maison flottante, mais cela ne se fait pas sans réglementation évidemment ! Obtenir une carte de circulation sera nécéssaire, si votre maison flottante ou péniche possède une longueur comprise entre 5 et 20 mètres et que son déplacement est inférieur à 100 m3. La carte de circulation est également obligatoire si l’embarcation fait moins de 5 mètres de long, mais si sa puissance propulsive est supérieure ou égale à 4.5 kilowatts. Pour obtenir la carte de circulation, il faut en faire la demande via le formulaire Cerfa N° 14682*01 Il faudra ensuite obtenir une Convention d’Occupation Temporaire du domaine fluvial afin de pouvoir l’occuper comme un logement. Cela aboutira à une redevance et devra indiquer le lieu de stationnement, la surface du bateau et les conditions accordées pour le stationnement. La redevance peut aller d’une centaine d’euros à plusieurs milliers d’euros en fonction du lieu d’amarrage.

Une grande maison container flottante
Crédit photo : Joe Nimens / Live Outside The Box

Et pour le conducteur de la maison flottante ?

Comme une évidence, il faudra obtenir le permis bateau (entre 1000 et 1500€) si la bateau fait plus de 6 chevaux. Un extension grandes eaux intérieures peut être exigée. Une péniche coûte assez cher à l’entretien, et comprend les frais d’amarrage qui peuvent varier, le stockage sauf si vous y vivez à l’année. Quant à l’entretien, il représente environ 3000€ par an avec une peinture tous les deux ou trois ans. Vient ensuite l’assurance d’une péniche qui coûte entre 500 et 2500€ par an selon les assureurs. Bonne nouvelle, vous serez exemptés de taxe foncière, mais en fonction de votre lieu d’amarrage pourrez payer une taxe d’habitation et une taxe pour les ordures ménagères… La vie sur l’eau est peut-être très paisible et agréable, mais elle ne va pas sans ces quelques obligations qui s’avèrent relativement coûteuses ! Plus d’infos : lotb.ca


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Iheartradio.caeverythingzoomer.comtoronto.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, je m'épanouis dans l'exploration et la communication des actualités, de l'environnement, ainsi que des domaines liés aux sciences et à la psychologie. Depuis que j'ai entamé mon parcours dans le monde de la rédaction, j'ai constamment été inspirée par la diversité et la richesse des sujets abordés dans ces domaines, cherchant à les rendre accessibles et captivants pour mes lecteurs. Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page