Mobilité / Santé

Des nouveaux pansements intelligents et connectés qui analysent et soignent les plaies infectées

Des chercheurs de l’université des sciences et techniques de Chine ont récemment mis au point un pansement intelligent capable de détecter, de diagnostiquer et de traiter efficacement les infections bactériennes. Le dispositif peut à la fois détecter, mesurer l’intensité et traiter une plaie infectée en seulement quatre heures.

Notons que ce n’est pas le premier pansement intelligent au monde. De nombreux autres pansements similaires ont été développés au cours de ces dernières années. Nous pouvons par exemple citer le pansement en maillage nanofibres et le pansement anti-brûlures.

D’autres pansements similaires ont été développés auparavant

En 2015, des chercheurs de l’université de Bath au Royaume-Uni ont inventé un pansement pouvant détecter des bactéries pathogènes en quelques minutes. Développé par le Dr Jenkins et son équipe, ce dernier libérait un colorant lorsqu’un seuil de toxines était dépassé. Ensuite, le pansement devenait fluorescent sous la lumière des UV. Le pansement intelligent a été testé avec succès sur les Escherichia coli et Staphylococcus aureus, deux bactéries responsables de la plupart des infections nosocomiales. En revanche, il s’agissait uniquement d’un prototype à cette époque.

L’année dernière, l’entreprise Spinali Design, spécialisée dans le textile intelligent, présentait également un pansement capable de détecter et de soigner les infections. Connecté à une application sur smartphone, ce dernier émet un signal lumineux en présence de bactéries pathogènes. Et une fois l’infection détectée, il libère automatiquement des agents antimicrobiens pour venir à bout des bactéries pathogènes.

Le nouveau pansement est plus performant que ses prédécesseurs

Le nouveau pansement intelligent développé par les chercheurs de l’université des sciences et techniques de Chine peut à la fois détecter, mesurer l’intensité et traiter une plaie infectée en seulement quatre heures. Notons que le dispositif ne contient aucun composé électronique. Son « intelligence » est tout simplement basée sur le principe de la variation de couleur. Ici, l’indicateur est le bleu de bromothymol. Ce dernier reste bleu à pH basique et vire au jaune à pH acide.

Crédits : ACS Central Science 2020
Des nouveaux pansements intelligents et connectés qui analysent et soignent les plaies infectées
Des nouveaux pansements intelligents et connectés qui analysent et soignent les plaies infectées

Les produits du métabolisme des bactéries hétérotrophes sont acides. Ainsi, le pansement change de couleur selon l’intensité de l’infection. Il peut notamment prendre trois couleurs avec plusieurs nuances. Le vert correspond à l’absence ou à une faible concentration de bactéries, le jaune correspond à la présence de bactéries n’ayant pas de résistance particulière aux médicaments, et le rouge correspond aux bactéries résistantes aux antibiotiques.

À LIRE AUSSI :
Et si le ver marin pouvait aider les patients Covid-19 à une meilleure oxygénation du sang ?

Lorsque la couleur vire au jaune, le pansement déclenche automatiquement le traitement adapté. En revanche, des traitements supplémentaires doivent être appliqués lorsqu’elle vire au rouge. Dans ce dernier cas, le patient a l’avantage de pouvoir traiter l’infection avant que les bactéries ne puissent muter et augmenter leurs défenses.

Le dispositif pourrait sauver de nombreuses vies

« La détection des infections bactériennes et la surveillance de la résistance aux médicaments sont très importantes pour la sélection des options de traitement. Cependant, les méthodes courantes de détection de la résistance sont limitées par le temps, les besoins en personnel professionnel et les instruments coûteux. De plus, l’abus d’antibiotiques provoque le processus accéléré de résistance bactérienne », ont expliqué les chercheurs à l’origine de ce nouveau pansement intelligent.

Le prototype a seulement été testé sur des souris pour des infections à E. coli. Ainsi, il est impossible de prédire une date de commercialisation pour l’instant. En revanche, le dispositif permettra sans nul doute de sauver de nombreuses vies une fois à terme, sachant que les infections bactériennes tuent d’innombrables personnes chaque année. En outre, il permettra un gain de temps et d’argent considérable. De plus, il sera pratique puisque l’utilisateur pourra le transporter facilement.

Source
trustmyscience.comsciencesetavenir.fr
Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer