Innovation

Bioluminescence : Rambouillet va éclairer ses rues avec des bactéries lumineuses

La ville de Rambouillet dans les Yvelines, pourrait devenir la première municipalité française à équiper certains espaces publics d’éclairage par bioluminescence.

Et si l’avenir de l’éclairage public venait des bactéries marines lumineuses ? Imaginez que ces bactéries puissent remplacer les lampadaires de nos villes, mais également éclairer nos monuments et nous permettre de contempler les étoiles à la nuit tombée ? Utopie ?

La ville de Rambouillet (78) devrait être la première en France à équiper l’une de ses places publiques d’un éclairage conçu par une société d’Evry (91), Glowee. La ville des Yvelines a investi 100 000€ pour que ce projet devienne réalité et compte bien poursuivre l’éclairage par bactéries marines lumineuses sur toute la municipalité si ce premier projet s’avère concluant.


A lire également : La Chine veut éclairer ses rues avec une lune artificielle


La fondatrice de Glowee, Sandra Rey a eu l’idée de ces bactéries marines en observant les poissons lumineux qui éclairent les abysses de nos océans. Les bactéries responsables de la luminosité ne sont toxiques ni pour l’homme ni pour l’environnement.

Vidéo : Glowee, c’est la mer qui nous éclaire. | Sandra Rey | TEDxSaclay

De plus elles peuvent être reproduites à l’infini et sont évidemment totalement biodégradables. Glowee équipe déjà certains espaces clos comme un hôtel à Lyon ou prochainement en Belgique. Il reste cependant de nombreuses étapes à franchir avant que ce procédé ne soit installé sur la place André-Thomé et Jacqueline Thomé-Patenôtre. Il faudra notamment que ces bactéries résistent à des températures situées sous les 15° car actuellement elles meurent en dessous de 15° et au-dessus de 35°.

Selon les informations du site Le Parisien, la bioluminescence aurait été découverte chez les êtres vivants, voilà quatre milliards d’années. La bioluminescence des bactéries est provoquée par un composé chimique appelé luciférine. Elle émet une lumière en s’oxydant et ainsi en émettant des photons. La réaction ne peut se faire qu’en présence d’oxygène.

Rambouillet sera donc la première ville française à utiliser la bioluminescence pour éclairer sa place et ses rues et donner cet aspect poétique et tamisé qui semble bien agréable… Un bel avenir pour nos éclairages publics non ?

Crédit photo : glowee.com

Bioluminescence : Rambouillet va éclairer ses rues avec des bactéries lumineuses

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page