Handicap / Inclusion

Santé : poils sous les aisselles, faut-il arrêter de s’épiler ?

Et si vous arrêtiez de vous épiler les aisselles... Saviez-vous que les poils sous les aisselles régulaient la chaleur de votre corps et évitaient les mauvaises odeurs !

Toutes avec des poils ! Ce pourrait être la nouvelle donne en matière de « beauté féminine » mais ce n’est à priori pas pour demain tant les clichés ont la dent dure… Une femme se doit de traquer le moindre poil quand les hommes peuvent ressembler au Yéti sans être inquiétés outre mesure…

L’égalité homme-femme ne se situerait donc pas dans les poils ! Selon une étude de 2013 réalisée par l’institut de sondage Ipsos, 87% des françaises s’épilent les aisselles… et le reste. La pilosité féminine est un tabou qui véhicule d’autres croyances : odeurs fortes, hygiène douteuse, pas joli… Cassons ces clichés, le poil sous les bras est naturel et a donc forcément un rôle important sur notre corps.

C’était déjà le cas, mais avec la pandémie que nous vivons actuellement, la propreté devient une obsession…Et les poils ne passent pas à côté de cette obsession ! Un corps sans poil dans notre culture est synonyme de féminité, le passage de l’enfance à l’âge adulte. Toutes les adolescentes attendent le moment où elles auront « le droit » de s’épiler ! Pourtant, voici pourquoi il ne faudrait pas s’épiler !

Le poil régule la température corporelle !

Une aisselle épilée sera plus sujette aux variations de température et ne nous protégera pas des rayons UV ! Ainsi quand il fait très chaud, les poils des aisselles retiennent la sueur et évitent la déshydratation de l’organisme. Et quand il fait froid, ils se dressent pour former une couche d’air tiède qui évite les pertes de chaleur.

Ils sont des stimulateurs sexuels !

La racine des poils capte les sensations bien mieux que la peau… Et ce sont eux qui propagent les phéromones, substances inodores qui éveillent la libido ! Les poils sont les premiers à entrer en contact avec le partenaire, bien avant la peau.

Pourquoi il vaudrait mieux ne pas s’épiler

Dans un premier temps, les produits dépilatoires coûtent cher et sont bourrés de produits chimiques. Même la cire chaude plus naturelle fragilise la peau et finalement encourage la repousse plus drue : le poil se défend et donc se renforce. Finalement, en ne vous épilant pas, vous réduisez votre stress puisque vous n’avez plus à vous soucier de la repousse !

Non une aisselle poilue ne sent pas mauvais !

La transpiration a une odeur certes, mais elle n’est pas due à la pilosité ! C’est votre alimentation qui est responsable des odeurs parfois désagréables qui émanent de vos aisselles ! Pensez simplement à utiliser des déodorants naturels sans sels d’aluminium comme la Pierre d’Alun par exemple. Les huiles essentielles et les déodorants à base de bicarbonate sont également bien plus efficaces que les aérosols vendus dans le commerce… La Nature nous a donné des poils, c’est peut-être parce qu’ils nous sont utiles. A méditer !

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Via
femininbio.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page