Santé

5 astuces simples et efficaces pour s’adapter en douceur au changement d’heure

Lorsque nous changeons d'heure, nous sommes tous plus fatigués que d'habitude. Et c'est normal. En effet, il faut un certain temps à notre horloge biologique pour se synchroniser avec ce changement d'heure. Voici toutefois 5 conseils afin de mieux s'adapter à ce changement.

Lorsque l’énergie au charbon était utilisée, le changement d’heure était nécessaire afin de pouvoir économiser de l’énergie. Ce dispositif fut mis en place pour la première fois pendant la Première Guerre mondiale. Il permettait d’une part l’économie d’énergie, mais également afin de profiter des heures d’ensoleillement plus longtemps. Il est vrai qu’auparavant, le changement d’heure permettait beaucoup d’avantages. Cependant, à notre époque, celui-ci aurait plus d’effets négatifs que de bénéfices.

En effet, selon différentes études, notre corps aurait beaucoup de mal à s’adapter à ce phénomène: lors des premiers jours suivants ce changement, certaines personnes présentent différents  symptômes comme l’irritabilité, la fatigue diurne, une diminution de la fonction immunitaire ainsi que le manque de sommeil. Mais le changement d’heure entraînerait des conséquences plus inquiétantes encore sur notre corps.

Des effets négatifs sur notre santé

En effet, lors des premières semaines qui suivent le changement d’heure, les accidents de travail, les accidents vasculaires cérébraux ainsi que les crises cardiaques seraient beaucoup plus fréquents. De plus, une augmentation de 6% des accidents de la route mortels sont constatés lorsque l’heure avance.

Nous le savons tous, notre cerveau et autres organes internes se règlent en fonction de ce qu’on appelle l’« horloge interne ». Nous avons tous nos petites habitudes à des heures précises; avec le changement d’heure, celles-ci sont chamboulées et notre corps peut mettre un certain temps avant de se régler à nouveau. Afin de s’adapter plus facilement,, quelques conseils peuvent vous aider !

Garder un rythme de sommeil régulier

Afin d’en limiter les effets négatifs sur votre santé, garder un rythme de sommeil régulier avant et après le changement d’heure est important. En effet, lorsque vous vous réveillez, votre corps libère du cortisol afin de vous rendre plus alerte au réveil. En gardant votre rythme de sommeil, le cortisol diminuera tout au long de la journée et vous permettra de vous adaptez au changement d’heure.

À LIRE AUSSI :  Connaissez vous cette astuce (très insolite) pour dormir bien au frais sans ventilateur ni climatiseur ?

La lumière du soleil peut aider 

Ce qu’il faut savoir est que la lumière du matin aide votre corps à s’adapter plus facilement; celle-ci permettra également à votre horloge biologique de se synchroniser plus rapidement. Profiter de la lumière du matin est donc une bonne chose pour garder votre bonne humeur ainsi que votre vigilance tout au long de la journée.

Ne pas s’exposer à la lumière vive le soir

A l’heure du coucher, s’attarder sur son téléphone et sa tablette peut avoir des effets négatifs sur votre sommeil. En effet, la lumière bleue que nos appareils électroniques dégagent retarde la libération de l’hormone du sommeil. De plus, cette lumière réinitialisera votre horloge biologique à une heure encore plus tardive. Un environnement sombre est donc recommandé à l’heure de se coucher.

Régler progressivement notre corps au changement d’heure

Sur une période d’une semaine suivant le changement d’heure, veillez à faire une transition progressive. En permettant à votre corps de s’adapter progressivement, vous réduirez les effets du changement d’heure. Afin d’atténuer le décalage horaire, il est conseillé de se coucher 10 à 15 minutes plus tôt ou plus tard que d’habitude. Ainsi, votre corps prendra le temps de s’adapter.

Conserver des habitudes alimentaires régulières

Aussi étonnant que cela puisse paraître, vos habitudes alimentaires peuvent aider à synchroniser votre horloge biologique. Garder des habitudes alimentaires régulières est donc important lorsque nous changeons d’heure. Il faut également éviter les repas tardifs le soir afin de ne pas perturber votre rythme de sommeil.

Source
bigthink.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page