Santé

Sommeil : Combien de temps pour récupérer après une série de mauvaises nuits?

Vous pensiez compenser une nuit sans sommeil par une grasse matinée ? Erreur, il faudrait apparemment bien plus qu'une nuit réparatrice pour compenser un manque de sommeil, et c'est une étude scientifique qui l'affirme !

Vous êtes de ceux qui pensez que « vous dormirez mieux demain »… Ou que dormir est du temps perdu… Et vous ne prenez pas en compte les recommandations des chercheurs de la Sleep Foundation qui préconisent entre 7 et 9h par nuit pour les adultes de 26 à 65 ans. Bien entendu, certains auront besoin de quelques heures de plus… Quand d’autres se sentiront en pleine forme après 6h de sommeil…

Mais qu’en est-il de votre cerveau, programmé pour 7 à 9h ? Comment récupère-t-il des nuits sans sommeil ? Une récente étude polonaise revient sur le temps de récupération des cerveaux en manque de sommeil… Et c’est pire que ce que l’on pouvait imaginer !

Le mauvais sommeil ne se récupère pas si vite !

Cette récente étude scientifique parue dans la revue Plos One s’intitule : Observer les changements dans le fonctionnement humain pendant le manque de sommeil induit et les périodes de récupération.

Elle explique que si l’on passe 10 nuits avec un mauvais sommeil et un nombre d’heures insuffisant, il faudra plus d’une semaine pour que le cerveau récupère son capital forme… Autant vous dire tout de suite, que pour certaines personnes, le cerveau ne récupère donc jamais son précieux capital sommeil ! Cette étude nous informe que nous ne pouvons donc pas espérer récupérer une nuit blanche, avec une grasse matinée le lendemain !

À LIRE AUSSI :  Des difficultés à vous endormir ? Et si vous étiez victimes du "revenge bedtime procrastination" ?

Comment est-ce possible ?

Lors de privation de sommeil, l’activité cérébrale diminue et récupérer le manque de sommeil, par des quelques nuits réparatrices ne serait finalement qu’un leurre. Cela ne permettrait pas de récupérer mais seulement d’augmenter le temps de réaction.  Insomniaques ou parents d’adolescents gamers, cette étude va peut-être voir faire voir les nuits autrement !

Les chercheurs de l’université Jagiellonian de Cracovie, en Pologne estiment donc qu’il faut au moins une semaine pour récupérer 10 jours d’insomnie ou de nuits trop courtes !

Les bases de l’étude

Pour arriver à ce résultat, les chercheurs ont étudié un groupe de personne en bonne santé. Ils ont volontairement restreint leur temps de sommeil pendant 10 jours… Puis ce groupe a pu dormir sans aucune restriction pendant les 7 jours suivants.

Sommeil : Combien de temps pour récupérer après une série de mauvaises nuits?
Image d’illustration. Crédit photo : Shutterstock / Par Krakenimages.com

Pour réaliser cette étude, les participants disposaient de capteurs sur leurs poignets afin de surveiller leurs habitudes de sommeil et d’activités quotidiennes. Chaque jour, ils pratiquaient également une électroencéphalographie pour la surveillance de l’activité cérébrale. Enfin ils devaient répondre à un questionnaire précis chaque jour pour mesurer précision de l’interrogé et temps de réaction.

À LIRE AUSSI :  Changement d'heure : comment trouver le sommeil malgré tout ?

Les résultats scientifiques de l’étude

Les résultats des participants sont unilatéraux… Aucun participant n’a retrouvé l’activité cérébrale qu’ils avaient au début de l’expérience, malgré les 7 jours sans restriction de sommeil.  En revanche après ces 7 jours, le temps de réaction, lui, avait retrouvé son niveau d’origine.

Pour les scientifiques, cette étude apporte de nouvelles informations sur la récupération du sommeil, que l’on croyait plus rapide. D’autres études seront menées pour connaître le temps nécessaire à une récupération totale, on sait déjà qu’il faut plus d’une semaine pour récupérer de dix mauvaises nuits !

Sommeil : Combien de temps pour récupérer après une série de mauvaises nuits?
Les différents phases du sommeil et de l’éveil en infographie enregistrés par électroencéphalogramme, pendant la nuit. Crédit infographie  Inserm/Pinci, Alexandra

N’oublions pas que le manque de sommeil est néfaste pour l’organisme. Le déficit de sommeil entraîne un manque de concentration, des difficultés de mémoire et favorise les risques d’accidents vasculaires cérébraux. Ce manque de sommeil affaibli également le système immunitaire et augment la sensation de faim et les problèmes d’obésité. Oubliez donc les grasses matinées pour récupérer d’une mauvaise nuit, apparemment ce n’est vraiment pas la bonne solution !

Dormir je le veux !
  • Jones, Kim (Author)

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Source
pourquoidocteur.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page