Santé

Le vapotage n’est pas sans risque alerte l’ONU et les effets à long terme ne sont toujours pas connus

Les cigarettes électroniques deviennent des objets de préoccupation majeurs, car l'ONU dénonce l'émergence de la maladie EVALI, une menace pulmonaire sérieuse liée au vapotage. Décryptage des raisons derrière l'appel à une interdiction immédiate dans les écoles.

Si vous observez la sortie d’un lycée, voire d’un collège, vous pourriez être impressionnés par le nombre de jeunes personnes qui dégainent une cigarette à la sortie. Que ce soit une véritable cigarette avec tabac, nicotine et goudron ou une cigarette électronique, ils sont des milliers à tirer nerveusement sur leurs cigarettes entre deux cours ou à la récréation. L’ONU et les pneumologues alertent sur une nouvelle maladie appelée EVALI, qui découle directement du vapotage. Certes, vapoter semble moins dangereux que le tabac, mais apparemment ce n’est pas sans risque. Au point où l’ONU demande l’interdiction pure et simple du tabac et du vapotage dans les écoles. Toujours selon l’ONU, l’arrivée du vapotage n’a fait qu’empirer le phénomène du tabac chez les plus jeunes. Certains commencent à vapoter dès l’âge de 11 ans et ce n’est vraiment pas une bonne idée ! Décryptage

La maladie EVALI, qu’est-ce que c’est ?

Dans une vidéo publiée sur TikTok, un médecin explique qu’il reçoit de plus en plus de jeunes atteints de difficultés respiratoires. Ces dernières rendant le passage en réanimation et l’intubation pour la plupart des cas recensés. Et dans 100 % des cas, les patients sont des vapoteurs réguliers. Ce phénomène du vapotage a même donné lieu à une nouvelle maladie : EVALI ou Injury Associated with the Use of E-Cigarette, or Vaping Products (en français : Lésions associées à l’utilisation de produits de cigarette électronique ou de vapotage). C’est une maladie pulmonaire grave qui a été associée à l’utilisation de cigarettes électroniques ou de produits de vapotage. Elle a émergé aux États-Unis en 2019 et a suscité une préoccupation croissante parmi les professionnels de la santé et les autorités sanitaires.

@doctor.anesthesia

De manière générale vapoter est beaucoup moins risqué que fum*r , mais ça n’est pas sans risque. Ça doit être un moyen qui aide a arrêter le tabac . Ne vapotez pas par plaisir si vous n’êtes pas dépendants a la nicotine. #medical #science #docteur #maladie #explication #vapotage #ecig #danger #evali #mpav #smoke #smoking #cigarrettes #risque #reanimation #hopital #prevention #apprendresurtiktok

♬ Memory Reboot – Over Slowed – VØJ & Narvent

Pourquoi les cigarettes électroniques sont-elles dans le viseur de l’ONU ?

Pour l’institution internationale, le vapotage encourage les plus jeunes à fumer et à devenir, par la suite, des fumeurs de « vraies » cigarettes. Attirés par les goûts sucrés et les formes colorées des cigarettes électroniques jetables, les plus jeunes « tombent » rapidement dans le piège de la dépendance. Le problème étant que les e-liquides contiennent de la nicotine, ce qui provoque nécessairement une dépendance du cerveau. Si, en plus, ces jeunes vapotent des liquides de mauvaise qualité ou ceux contenant du THC, la substance psychotrope du cannabis, ils multiplient les risques d’être atteints d’EVALI. Si nous n’agissons pas d’urgence maintenant, nous risquons de voir la prochaine génération de consommateurs de tabac et de nicotine recrutés grâce aux pratiques contraires à l’éthique des industries du tabac. Telle est la récente déclaration du Dr Hans Henri Kluge, directeur régional de la Région européenne de l’OMS. La vente de tabac est interdite au moins de 18 ans, ce qui n’est pas le cas des cigarettes électroniques qui ne comportent pas non plus d’avertissement sanitaire.

Quels sont les symptômes de l’EVALI ?

Votre adolescent vapote avec ou sans votre autorisation, et prend donc des risques pour sa santé. Les symptômes de l’EVALI comprennent généralement des problèmes respiratoires tels que toux, essoufflement, douleur thoracique, fièvre et fatigue. Certains patients ont également signalé des symptômes gastro-intestinaux tels que nausées, vomissements et diarrhée. Dans les cas graves, l’EVALI peut entraîner une insuffisance respiratoire nécessitant une assistance respiratoire.

À gauche, vous pouvez voir le scanner des poumons d'un patient atteint de la maladie respiratoire associée au vapotage, tandis qu'à droite, vous avez le scanner des poumons du même patient après avoir suivi un traitement. Ces images sont fournies par l'Université de l'Utah.
À gauche, vous pouvez voir le scanner des poumons d’un patient atteint de la maladie respiratoire associée au vapotage, tandis qu’à droite, vous avez le scanner des poumons du même patient après avoir suivi un traitement. Crédit photo : Université de l’Utah.

Ces symptômes seraient, en réalité, provoqués par l’acétate de vitamine E, un additif huileux utilisé dans certains produits de vapotage au THC, selon Centers for Disease Control and Prevention (CDC) aux États-Unis. Attention donc, le médecin sur TikTok reconnaît que le vapotage semble moins dangereux que le tabac. Pourtant, il prévient aussi sur le manque de recul dont nous disposons quant à ces effets sur la santé, à plus long terme. Vous l’aurez compris, jeunes ou vieux, le mieux est peut-être de ne pas fumer ou au moins d’essayer d’arrêter. Utilisez-vous une cigarette électronique pour arrêter de fumer ou pour le plaisir ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Tiktok.comONUCanada.ca

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, je m'épanouis dans l'exploration et la communication des actualités, de l'environnement, ainsi que des domaines liés aux sciences et à la psychologie. Depuis que j'ai entamé mon parcours dans le monde de la rédaction, j'ai constamment été inspirée par la diversité et la richesse des sujets abordés dans ces domaines, cherchant à les rendre accessibles et captivants pour mes lecteurs. Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page