Science

Coronavirus : selon cette étude internationale, les hamsters développeraient une immunité

La recherche d'un vaccin contre la Covid-19 est mondiale. Tous les scientifiques sont sur le pied de guerre. Découvrez les résultats sur l'immunité après contraction du virus sur des hamsters.

A l’heure actuelle, le monde de la science est en ébullition. Partout, à travers le monde, les scientifiques cherchent un moyen de lutter contre la Covid-19. C’est un peu la quête du Graal que cet hypothétique vaccin contre cette pandémie qui fait tant de victimes… Un virus inconnu jusqu’en décembre ou janvier qu’il faut combattre à tout prix.

Comme toutes les recherches médicales, celles-ci se font d’abord sur les animaux puisque personne n’a encore trouvé d’autres méthodes. Une équipe sino-américaine vient de démontrer que des hamsters infectés parvenaient à développer des anticorps et n’étaient pas réinfectés.

À LIRE AUSSI :
L’UE envisage de lancer une application de géolocalisation unique pour suivre la propagation du Coronavirus

Une équipe de chercheurs de l’université du Wisconsin-Madison, de l’université de Tokyo et de l’École de médecine Icahn au Mont Sinaï a mené cette étude publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences. Ils ont découvert qu’une infection au virus provoque une immunité chez les hamsters. Les hamsters sont les animaux qui offrent le plus de similitudes avec les humains concernant les manifestations de la Covid-19.

Le déroulement du test

Comme chez l’Homme, la Covid-19 provoque, chez les hamsters de graves maladies respiratoires, et infecte les poumons. Pour réaliser cette étude, ils ont exposé les hamsters au coronavirus. La maladie se développe apparemment chez ces animaux en seulement six jours. Trois semaines plus tard, ceux qui ont été guéris ont été une nouvelle fois exposé au virus. Après plusieurs analyses, les chercheurs n’ont pas détecté de présence du virus chez les individus déjà infectés. Un groupe témoin de hamsters non infectés auparavant présentaient bien les symptômes de la maladie.

Les résultats tendraient donc vers le fait que les hamsters développent une immunité et ne retombent pas malades une fois guéris. Mais cette étude ne donne aucune indication quant à la durée de l’immunité. Les chercheurs ont également testé une méthode de sérothérapie basée sur le plasma sanguin. En injectant du plasma de hamster guéri à un hamster infecté. Si la sérothérapie n’a pas permis de guérir les animaux infectés, elle aurait permis de diminuer la quantité de virus dans les voies nasales. Nous ne sommes pas partisans des tests sur les animaux mais ce sont apparemment les seules méthodes utilisées à l’heure actuelle pour la recherche de ce vaccin.

Photo d’illustration  creativeneko (droite) –  Vii Indy Photo (gauche)  / Shutterstock

Via
dailygeekshow.com
Remarque : nous pouvons percevoir une commission lorsque vous achetez par le biais de liens sur notre site, sans frais supplémentaires pour vous. Cela n'affecte pas notre indépendance éditoriale. Pour en savoir plus, cliquez ici.
 

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page