Science

Quand la science s’intéresse aux enfants réincarnés et à la vie après la mort

Depuis plus de 50 ans, des chercheurs américains étudient la réincarnation de certains enfants, qui se souviendraient d'une vie antérieure entre 3 et 7 ans dans leur vie actuelle !

Il vous arrive parfois d’avoir le sentiment de connaître un lieu où pourtant vous n’avez jamais mis les pieds… Ou vous possédez un don pour le dessin ou la peinture, mais vous êtes le seul de la famille… Et si vous étiez un « enfant réincarné » ? Depuis plus de 50 ans, ce que l’on appelle les « enfants réincarnés » intéressent la science.

Et plus particulièrement les chercheurs de l’université de Charlottesville (Virginie – Etats-Unis). Des dizaines de milliers d’enfants réincarnés seraient répartis dans le monde et les scientifiques viennent à leur rencontre. Il faut savoir qu’un enfant est considéré comme « réincarné » lorsqu’il présente des souvenirs de « vies antérieures ». Explications.

Des études depuis 50 ans !

Ce fût d’abord Ian Stevenson, psychiatre et auteur d’un livre sur la réincarnation, qui mena cette enquête. A sa mort, en 2007, le chef du service de parapsychologie de l’université, Jim Tucker continua les recherches. Dans notre monde cartésien, les enfants qui relatent des souvenirs sans les avoir vécus, peut sembler étrange, mais lorsque ses enfants vivent ces moments, c’est très troublant pour eux. La série Netflix « Survivre à la Mort » diffusée depuis janvier dernier parle de ces enfants réincarnés dans l’épisode 6.

Les scientifiques recensent aujourd’hui des dizaines de milliers de cas qui posent question. Pourtant, tous les « réincarnés » concernés présenteraient les mêmes manifestations troublantes. Certaines personnes parviennent à relater des faits historiques, comme si elles y étaient !

La réincarnation à travers les siècles

Si, aujourd’hui, les scientifiques étudient ce qu’ils estiment des enfants réincarnés, la réincarnation, elle, ne date pas d’hier. Dans toutes les cultures, on retrouve des traces de réincarnation. Les plus anciennes concernent la religion hindouiste il y a plus de 5000 ans ! Mais encore aujourd’hui, lorsque l’on parle de réincarnation, c’est de celles des bouddhistes tibétains que l’on mentionne.

Selon le bouddhisme, il n’y ni âme, ni personne… Chaque entité est faite d’un flot dynamique d’expériences qui forment la conscience. Et en fait, rien ne se crée et rien ne se perd, mais se transforme. En d’autres mots, on ne naît pas, on ne meurt pas, on ne fait que « passer d’une vie à une autre » avec la même conscience. Dans la culture gitxsane (Canada), l’esprit se renouvelle… C’est-à-dire que c’est l’esprit d’une personne décédée qui revient dans le bébé qui naît.

Dans nos sociétés cartésiennes et de religion monothéiste, ces théories sont toujours réfutées. Les enfants ne sont pas forcément très écoutés, ni pris au sérieux. Notre société n’intègre pas les enfants réincarnés, et nous aurions même tendance à prendre ceux qui croient en la réincarnation, pour des illuminés !

Le cas James Leiniger

Ce jeune américain de 23 ans aujourd’hui serait un enfant réincarné. Dans sa vie précédente, il aurait été un pilote d’avion de chasse mort au combat.  Victime de violentes terreurs nocturnes dès son plus jeune âge, et passionné invétéré d’aviation, ses parents ont noté tous les détails des récits que l’enfant pouvait faire. Le père de James était complètement réfractaire à cette idée, mais il a accepté que l’enfant rencontre la sœur du soldat mort et l’un de ses compagnons d’armes, donc lui dans les années 40 !

Mais au fait, que se passe-t-il si un astronaute meurt dans l'espace ?

Les récits étaient bien semblables à la réalité de la seconde guerre mondiale. Certains ont crié à la manipulation de l’enfant, mais pour Carol Bowman, pédopsychiatre travaillant sur les enfants réincarnés, James semblait bien avoir des souvenirs d’une vie antérieure. Toujours selon la pédo-psychothérapeute, ce seraient souvent des enfants ayant été victimes de morts violentes lors de vies antérieures qui se souviennent. Et si, dans sa vie actuelle, on lui permet de faire son deuil, alors les cauchemars s’atténuent.

Les chercheurs de Virginie expliquent aussi que certains enfants naissent avec des tâches de naissance inexpliquées. Et qu’elles seraient la marque de blessures de vies antérieures.

Très peu de prises en charge existent

Nous vous le disions, Ian Stevenson, puis les nouvelles équipes de chercheurs, étudient ce phénomène depuis plus de 50 ans. Et il existe des similitudes entre les enfants témoins. Les souvenirs apparaissent tous vers l’âge de 2 ou 3 ans sous forme de violents cauchemars. Puis ces souvenirs disparaissent à l’âge où l’enfant découvre sa « conscience morale », donc vers 6 ou 7 ans.

Dans la mesure où ces vies antérieures restent très controversées, il existe très peu de prises en charge pour ces enfants. Finalement seule l’équipe de l’université de Virginie prend en compte ce que la plupart qualifient de paranormal.

Jim Tucker, docteur à l’université de Virginie, a d’ailleurs publié un guide à l’attention des parents avec notamment des phrases communes aux enfants réincarnés. Lorsque les parents se trouvent confrontés à ces situations, ils se trouvent souvent désemparés, puisque non écoutés. Cependant le docteur explique que ces conseils ne remplacent pas une prise en charge psychothérapeutique adaptée. Il précise aussi que les enfants réincarnés ne présentent aucun trouble mental. Les chercheurs invitent d’ailleurs les familles concernées partout dans le monde à les contacter en cas de doute.

Même si les données semblent précises et réelles, les découvertes des chercheurs américains, pourraient ne jamais déboucher sur une prise en charge reconnue à l’international. Aucun scientifique n’a jamais officialisé ces théories, pas même Ian Stevenson, pourtant pionnier en la matière. Il disait de ses recherches : “Je préfère dire que mon travail suggère l’existence des vies antérieures plutôt qu’il ne le prouve”.

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Source
MarieClaire.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page