Science

Quel était le QI de Albert Einstein ? On en sait un peu plus sur le cerveau du génie !

Albert Einstein fait indubitablement partie des génies qui auront le plus marqué l’histoire de la Science. En effet, même si cet éminent scientifique est décédé depuis plus de six décennies, il continue d’être un modèle et d’inspirer les scientifiques actuels.

Qui n’a jamais entendu parler d’Albert Einstein, de son génie et de son apport pour la Science ? Probablement personne. Ce célèbre physicien théoricien aux multiples nationalités a d’ailleurs remporté le Prix Nobel de physique en 1921.

Si de son vivant, Einstein a fait savoir qu’il voulait reposer en paix et être incinéré pour éviter de devenir un objet de culte, certains scientifiques n’ont pas pu résister à l’envie de savoir ce qui faisait de lui, une personne si exceptionnelle.

L’intelligence  (QI) n’est définitivement pas une question de taille du cerveau

En effet, en 1955, le médecin Thomas Harvey, qui s’est occupé de l’autopsie d’Albert Einstein, vola secrètement son cerveau pour l’analyser avec d’autres chercheurs. Le scientifique fût initialement surpris de savoir que le cerveau d’Einstein pesait moins lourd que la moyenne. En effet, si le poids moyen des cerveaux chez l’homme est de 1 300 grammes, son cerveau ne faisait que 1 230 grammes, rapporte SciencePost.

Par la suite, en 1985, Harvey et quelques confrères ont commencé à publier leurs premières conclusions sur le cerveau d’Einstein. Ils ont découvert que celui-ci contenait plus de cellules gliales que la moyenne. Pour information, les cellules gliales ont pour rôle de protéger et de nourrir les neurones.

En 1999, une autre étude menée par Harvey et la neurologue Sandra Witelson a révélé que le cerveau d’Albert Einstein présente un sillon latéral unique par rapport aux cerveaux témoins. De plus, le cerveau de cet éminent scientifique ne présentait pas d’opercule pariétal, qui permet des mouvements précis de la main.

Les deux chercheurs en tirent la conclusion que l’intelligence d’Einstein dans les domaines cognitifs et son mode de pensée scientifique pourraient être liés à l’anatomie typique de ses lobules pariétaux inférieurs.

Une anthropologue décèle toutes les particularités du cerveau d’Albert Einstein

Toutefois, d’autres scientifiques ont tiré des conditions qui contredisent ces derniers résultats. C’est le cas de Dean Falk, une anthropologue spécialiste de l’évolution du cerveau. En comparant le cerveau d’Albert Einstein avec 85 autres cerveaux témoins, elle observe effectivement de nombreuses différences.

La taille du cerveau humain diminue à cause de l'intelligence collective d'après cette hypothèse scientifique

Elle rapporte notamment qu’Einstein avait des cortex préfrontaux extraordinaires qui présentaient des repliements complexes. La scientifique estime que ces repliements ont pu contribuer à ses capacités cognitives remarquables.

Mais ce n’est pas tout. Cette chercheuse avance également que l’expansion des repliements dans une zone spécifique suggère qu’il peut y avoir une augmentation du taux de neurones dans cette région.

Le cerveau d’Albert Einstein n’a pas fini de nous révéler ses secrets

Par conséquent, les connexions dans cette région du cerveau ont été plus complexes. Mais les découvertes ne s’arrêtent pas là. En effet, les cortex dits somatosensoriels et moteurs du cerveau – qui sont proches de la région représentant le visage et la langue – étaient également très étendus. Les lobes pariétaux du cerveau d’Einstein étaient également inhabituels et auraient pu fournir le substrat neurologique qui explique les dons mathématiques et la vision dans l’espace d’Einstein.

Bien que les résultats de ces études confirment ce que nous savons déjà, autrement dit qu’Einstein était un génie et unique en son genre, les chercheurs veulent mener d’autres études pour entrer plus en profondeur dans la tête du physicien.

Mais alors, quel est le QI d’Albert Einstein ?

Le quotient intellectuel du physicien et théoricien était de 160, un score bien au dessus de la moyenne qui se situe entre 85 et 115. Il existe pourtant d’autre personnalité au QI bien plus élevé comme Terence Tao avec un QI de 225 !

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page