Société

La Ville de Grenoble passe commande de 610 masques inclusifs pour ses agents

Le masque inclusif est-il l'avenir des services publics ? C'est ce que veut comprendre la ville de Grenoble en équipant ses agents de masques transparents facilitant le dialogue avec les personnes malentendantes.

Grenoble est la première ville à tenter l’expérimentation de masques inclusifs pour ses agents. Le masque inclusif permet aux personnes sourdes, malentendantes ou atteintes d’un handicap cognitif de pouvoir garder un lien visuel avec son interlocuteur. En ce temps où seul le regard peut donner une indication sur le ressenti, le masque inclusif protège mais laisse entrevoir les lèvres.

Même sans être sourd ou malentendant, nous lisons tous inconsciemment sur les lèvres, cela aide à mieux comprendre. Quant aux enfants sourds ou malentendants, c’est parfois leur seule manière de comprendre ! La ville de Grenoble vient donc de passer commande de 610 masques inclusifs. Ces masques se destinent dans un premier temps aux agents d’accueil du public.

À LIRE AUSSI :  Le lot de 10 masques de protection jetables à moins de 1 euro chez Leclerc

Mais également au conservatoire de musique et à l’école Paul Bert où sont scolarisés des enfants sourds ou malentendants. Une nouvelle commande de masques inclusifs et antibuée sera passée ensuite pour équiper tous les agents de la ville, accueillant du public.

A quoi servent les masques inclusifs ?

Les masques commandés proviennent tous d’une entreprise locale et permettent de :

  • Faciliter la compréhension orale en s’appuyant sur la lecture labiale.
  • Voir l’expression du visage dans son ensemble et pas seulement celle des yeux.
  • Reconnaître une personne dans le cas où celle-ci serait incapable de décliner son identité.

Les masques seront fournis pas APF Entreprises Echirolles, qui emploie des salariés reconnus travailleurs handicapées. Ils sont ergonomiques et traités antibuée. L’entreprise produit actuellement 2500 masques par semaine. APF Entreprise fait partie du réseau EA (entreprise adaptée) et de l’ESAT (Etablissement et service d’aide par le travail). Ils emploient plus de 4200 personnes dans 50 établissements en France. 90% de leurs salariés sont en situation de handicap. APF leur garantit une réinsertion professionnelle et durable.

Ces masques inclusifs devraient être donnés à tous les agents des municipalités pour que le dialogue puisse s’établir malgré la pandémie. Inclusifs et pas, les masques sont l’un des principaux gestes barrières, ne pas en porter, c’est s’exposer à la contamination, mais également exposer les autres !

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page