Société

Loi : les personnes diabétiques pourraient bientôt exercer le métier de leur choix !

Depuis 40 ans, en France, une loi interdit l'accès à certaines professions aux personnes diagnostiquées diabétiques de Type 1. Une injustice due à une loi obsolète qui ne prend pas en compte les traitements actuels. Mais cela devrait changer bientôt !

Vous ne le savez peut-être pas mais la France interdit certains métiers aux diabétiques ! Et la liste est impressionnante ! Les diabétiques de Type 1 (le plus grave) ne peuvent pas être pilotes d’avion ou d’hélicoptère, contrôleur aérien ou ferroviaire, conducteur de train…

Ils ne peuvent pas non plus servir la France puisque les métiers de sapeur-pompier, militaire policier et gendarme leur sont interdits. Ne comptez pas non plus être douanier ou steward/hôtesse de l’air, ce n’est pas possible non plus ! Plus qu’une discrimination à l’embauche, le diabète oblige celles et ceux qui sont détectés en cours de carrière à quitter leur emploi ou à l’aménager ! Mais cela pourrait [enfin] changer !

A LIRE AUSSI :
Bonne nouvelle ! Le Conseil européen a adopté une directive sur les produits en plastique à usage unique

Si ces métiers excluent les diabétiques, c’est par crainte d’une hypoglycémie sévère… Alors certes, ce peut être très dangereux mais cette loi date d’une quarantaine d’années. En 1980, les traitements pour lutter contre le diabète n’étaient pas les mêmes. Aujourd’hui, un diabétique insulino-dépendant porte généralement une pompe qui régule seule le taux de sucre dans le sang. La loi est obsolète mais elle est pourtant toujours en vigueur.

Magali Fretay, sapeur-pompier professionnelle s’est vu privée d’intervention incendie à la minute même où elle a avoué son diabète. Bien sûr, cette mesure est ressentie comme une punition, une privation d’une partie de sa profession. Rien n’oblige un diabétique à en informer son supérieur hiérarchique ! En jouant la carte de l’honnêteté, Magali ne pensait pas que les conséquences seraient aussi discriminatoires.

Agnès Firmin-Le Bodo, députée de Seine-Maritine, à l’origine de cette proposition de loi qui vise tout simplement à annuler toute interdiction aux diabétiques. On espère vraiment que cette loi fera son chemin… Le diabète est bien reconnu comme une affection longue durée mais peut-être parfaitement maîtrisé aujourd’hui… Il est temps de remettre certaines lois à jour semble-t-il ?

Photo de couverture Maya Kruchankova / Shutterstock

Via
mutualistes.com
Tags

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer