Société

Plus d’élastiques pour les masques en tissu ? Voici quelques alternatives intéressantes !

Vieux collants, soutien-gorge, élastique pour enfants.... Grâce à votre participation, nous avons récolté des astuces pour fabriquer les liens en remplacement des élastiques sur les masques en tissus ! Voici un petit florilège de vos systèmes D qui vont être bien utiles ces prochains jours !

Les masques alternatifs deviendront probablement le seul moyen de nous protéger un peu du Covid-19 ! Devant la défaillance du gouvernement à fournir des masques à tous, des milliers de couturiers et couturières se mettent au travail chaque jour.

Que ce soit pour les gens de leurs familles, de leurs communes ou pour des inconnus, peu importe ils travaillent sans relâche ! Tous ceux qui produisent des masques en tissus rencontrent le problème du manque d’élastique ! Suite à un appel aux dons d’élastiques, nous avons reçu de nombreuses astuces de nos abonnés pour palier le manque d’élastiques… Découvrez comment remplacer ces maudits élastiques !

À LIRE AUSSI :  Comment isoler ses fenêtres sans se ruiner ?

Les deux patrons possibles :

Il existe deux masques à fabriquer soi-même. Nous vous rappelons que ces masques sont dits alternatifs, ils ne sont pas destinés aux soignants. Depuis que l’académie de médecine recommande le port du masque, de nombreuses personnes n’ont aucune autre solution que les masques en tissus.

Plus d'élastiques pour les masques en tissu ? Voici quelques alternatives intéressantes !
Plus d’élastiques pour les masques en tissu ? Voici quelques alternatives intéressantes !

Pour le tissu, il est recommandé d’utiliser du coton pour les extérieurs et du molleton pour les intérieurs. Pour remplacer le molleton, il est tout à fait possible d’utiliser des protèges matelas, si tant est qu’ils ne soient pas plastifiés.

Le trapilho (ou bandes de t-shirt) en coton :

Cette méthode consiste à découper des bandes de coton dans de vieux t-shirts, une fois roulées, les bandes formeront des liens en coton très confortables.

Les vieux collants :

Une méthode ultra rapide et peu coûteuse ! Il suffit de découper un vieux collant simplement en créant des bandes de quelques centimètres. Pour cela il faut couper la jambe du collant perpendiculairement !

Le biais :

Cette méthode est un peu plus longue mais fonctionne aussi, il faut cependant posséder un petit appareil à biais. Le rendu est chouette d’autant que l’on peut réaliser les liens de la même couleur que le tissu.

Les bandes de coton :

Un méthode système D quand nous ne possédons pas de machine à biais ! Il suffit de couper une bande droite de quelques centimètres, puis de couper au ras de chaque couture. C’est un peu long mais cela vaut la peine !

Les élastiques à jouer et les rubans satins

Les simples élastiques fluos que les enfants utilisent dans la cour de récréation peuvent très bien faire l’affaire. Ils sont plus souples et ne blessent pas les oreilles de ceux qui portent les masques. Les rubans satins fonctionnent aussi mais ils deviennent aussi difficiles à dénicher que les élastiques !

Les vieux soutiens gorges :

Et oui, c’est le moment de vider vos armoires ! Et de récupérer les bretelles de vos vieux soutiens gorges ! Recyclage utile ! Nous remercions toutes celles et tous ceux qui nous ont transmis leurs astuces sur notre post Facebook.

Appel aux dons…Je réalise toujours et bénévolement des dizaines de masques en tissus chaque jour… Je manque…

Publiée par L'invention / innovation du jour sur Lundi 13 avril 2020

Nous espérons que cela permettra à tous les couturiers bénévoles de pouvoir continuer à produire des masques alternatifs… Et à les offrir gratuitement à tous ceux qui en ont besoin ! Bon courage à toutes celles et tous ceux qui fabriquent ces jolis masques… Solidarité et entraide ! Attention cependant, certains se permettent de vendre ces masques en tissus à des prix plus qu’exorbitants ! Jouer sur la peur ou la crainte nous afflige mais telle est la loi du commerce… et de la guerre !

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page