Société

Tout ce qui change en février : hausse des tarifs électriques, primes de rénovation, et nouvelles aides gouvernementales

La Direction de l'Information Légale et Administrative nous dévoile les modifications législatives entrant en vigueur ce 1ᵉʳ février. 

Chaque année, des changements législatifs s’opèrent le 1ᵉʳ février et 1ᵉʳ avril. Dans un communiqué de presse, la direction de l’information légale et administrative (DILA), une administration centrale placée sous l’autorité du Secrétaire général du Gouvernement au sein des services du Premier ministre, nous informe de ces changements. La hausse de l’électricité est peut-être la moins bonne nouvelle ! Cependant, certaines aides seront renforcées, voire augmentées, notamment pour les personnes en situation de handicap, ou pour encourager la rénovation énergétique des bâtiments. Nous faisons, avec vous, le tour de tous ces changements au 1ᵉʳ février 2024. C’est parti.

Augmentation des tarifs de l’électricité

Le 1ᵉʳ février signe la fin du bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement pour limiter les hausses d’électricité pour les particuliers. Par rapport au tarif de base fixé en août 2023, l’État prévoit une augmentation évaluée à 8,6 % pour le tarif de base et à 9,8 % pour le tarif « heures pleines-heures creuses ». Cette hausse entraîne une réévaluation de la taxe intérieure sur la consommation finale d’électricité (TICFE), la portant désormais à 21 € par mégawattheure (MWh). Il est important de noter que, pour contenir les tarifs et limiter les augmentations à 4 % en février 2022, 15 % en février 2023 et 10 % en août 2023, la TICFE avait été abaissée à 1 € par MWh en 2022 et 2023. En savoir plus.

Votre compteur Linky partage vos données de consommation avec votre fournisseur d'électricité.
Votre compteur Linky partage vos données de consommation avec votre fournisseur d’électricité. Crédit photo : M. Moignet pour Neozone

Rénovation globale : MaPrimeRénov’ Sérénité

Depuis le 1ᵉʳ janvier 2024, l’aide MaPrimeRénov’ Sérénité est remplacée par MaPrimeRénov’ Parcours accompagné. Afin de bénéficier du dispositif MaPrimeRénov’ Parcours accompagné, vous devez entreprendre une série de travaux de rénovation énergétique au sein de votre habitation. Ces travaux peuvent être réalisés en une ou deux étapes distinctes. Il est impératif que les travaux engendrent un gain énergétique minimal de deux classes sur le diagnostic de performance énergétique (DPE) de votre logement. Pour justifier le classement énergétique de votre habitation, vous devez procéder à un audit énergétique préalable aux travaux ainsi qu’à un autre audit après leur réalisation. Ce processus doit être effectué par un professionnel qualifié, tel que des sociétés d’architectes, des architectes inscrits à l’ordre et ayant suivi une formation, ou des professionnels reconnus garants de l’environnement (RGE), répondant à des critères spécifiques. Votre projet de travaux doit inclure au moins deux actions d’isolation, pouvant concerner la toiture, les fenêtres/menuiseries, les sols ou les murs. En savoir plus sur MaPrimeRenov’ parcours accompagné.

Les rénovations éligibles au dispositif seront celles qui permettront à un logement de gagner deux classes au minimum, sur le diagnostic de performance énergétique (DPE).
Les rénovations éligibles au dispositif seront celles qui permettront à un logement de gagner deux classes au minimum, sur le diagnostic de performance énergétique (DPE). Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

 MaPrimeAdapt’ pour financer les travaux d’adaptation de votre logement

En 2024, enfin, les personnes en situation de handicap bénéficieront de nouvelles aides, pour favoriser l’adaptation de leur logement, et par conséquent, le maintien à domicile. Ainsi, MaPrimeAdapt’ évolue et s’adresse aux personnes dont l’état de santé nécessite des adaptations dans le logement. La subvention propose la possibilité de financer des travaux d’adaptation simultanément à l’intérieur et à l’extérieur du logement. Concernant les travaux intérieurs, ils peuvent englober, par exemple, l’installation d’un monte-escalier, la mise en place d’un éclairage à détection de mouvement, l’élargissement des portes, et d’autres aménagements. Pour les travaux extérieurs, MaPrimeAdapt’ peut couvrir des initiatives telles que l’installation d’une rampe d’accès vers l’entrée du logement, la création d’une place de parking pour les personnes à mobilité réduite (PMR), et autres améliorations. La subvention MaPrimeAdapt’ permet de financer jusqu’à 50 ou 70 % du coût total des travaux d’adaptation du logement, en fonction des revenus du demandeur, avec une limite plafond fixée à 22 000 € hors taxes. Retrouvez toutes les informations sur MaPrimeAdapt’.

L’aide à l’installation d’un thermostat connecté

Nous en parlions l’année dernière, mais cette fois-ci, c’est acté depuis le 1ᵉʳ février. Le gouvernement a choisi d’aider les personnes souhaitant installer des thermostats connectés dans leurs logements. Ces thermostats connectés permettent de surveiller sa consommation, de piloter le chauffage à distance, ou encore de programmer une température pièce par pièce. À la clé, des économies sur votre facture, bien entendu. Le « Coup de pouce pilotage connecté du chauffage pièce par pièce » est une aide, déterminé en fonction de la surface totale chauffée de votre logement, calculée en faisant la somme des superficies des différentes pièces équipées d’un système de chauffage. Elle va de 260 € pour une surface de 35 m² à 624 € pour une surface supérieure à 130 m². Attention, pour bénéficier de cette aide, l’installation doit avoir été faite par un professionnel. Retrouvez toutes les informations sur le Coup de pouce pilotage connecté du chauffage pièce par pièce.

Le thermostat Konyks eCosy.
Le thermostat Konyks eCosy. Crédit photo : A.Bonazzi pour NeozOne

Les chèques énergie pour le gaz, la chaleur ou l’électricité

Le chèque énergie s’adresse aux propriétaires et locataires se chauffant à l’une des trois énergies citées dans le titre. Le montant varie de 48 à 277 € selon la composition du foyer et leurs revenus. Par exemple, un couple avec deux enfants, dont le revenu fiscal de référence (RFR) est de 20 000 € bénéficiera d’un chèque énergie de 76 €. Pour une personne célibataire avec 5 enfants à charge, et un RFR de 18 000 €, le chèque énergie versé sera de 202 €. En savoir plus ? Rendez-vous sur la page du Service Public dédiée au chèque énergie.

Comment connaître les aides auxquelles vous pouvez prétendre ?

Le gouvernement français met à disposition, un simulateur pour aider les Français à connaitre leurs droits, et les aides dont ils peuvent bénéficier. Pour l’utiliser, il suffit d’entrer d’abord votre qualité : propriétaire occupant, propriétaire bailleur, syndic de copropriété. Choisissez ensuite les besoins pour lesquels vous recherchez des aides :

  • Rénovation énergétique : réduire ma facture d’énergie ou améliorer le confort de mon logement – Rénovation énergétique
  • Autonomie de la personne : adapter mon logement au vieillissement ou à une situation de handicap – Autonomie
  • Sécurité, salubrité : mettre mon logement aux normes de sécurité et de salubrité – Sécurité, salubrité

Vous devrez ensuite remplir des données personnelles comme la classe énergétique de votre logement pour une rénovation énergétique, votre revenu fiscal de référence (RFR), l’adresse du logement, etc. Une fois toutes les données remplies, vous arriverez sur une page sur laquelle la liste des aides disponibles apparaîtra. Libre à vous ensuite, de choisir une aide, et d’être renvoyé sur la page dédiée pour déposer ou imprimer un dossier pour procéder à la demande. Retrouvez le simulateur d’aides. Enfin, rappelons que pour bénéficier de ces aides aux travaux, qu’ils soient pour la rénovation énergétique, ou pour l’adaptation d’un logement, les travaux doivent être réalisés par des entreprises RGE. L’État met donc à disposition, un annuaire des entreprises ayant la qualité « Reconnu garant de l’environnement ». Avez-vous déjà bénéficié des ces aides ? Et, vous ont-elles permis de réaliser de véritables économies ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page