Apple : La pomme croque partout

Aujourd’hui on va taper un peu sur les doigts d’Apple. Il est vrai que leurs produits sont novateurs et que leurs designs ou ergonomie sont sympathiques. Cependant, Apple a piqué au vif Spotify (L’un des principals concurrents D’Itunes) et aurait “saboté” SIRI.

Apple est une entreprise multinationale qui en veut et elle tient à garder à l’écart ses concurrents. Jusque là pour une entreprise de cette taille, rien de bien nouveau. Cependant, certaines pratiques ne sont pas des plus fair play.

D’après Sean Parker, l’un des directeurs de Spotify (le célèbre service de streaming musical qui monte disponible gratuitement et surtout via abonnement). D’ailleurs, si vous ne le savez pas, Sean Parker est également le fondateur de Napster mais a également participé au développement de Facebook (si l’on croit la description, il s’agit du role de Justin Timberlake dans The Social Network). Ce dernier affirme qu’Apple aurait fait pression auprès de l’industrie musicale américaine  (Maison de disque en premier lieu) pour que celle-ci refuse de passer des accords avec Spotify. Cela induit la non possibilité d’augmenter la capacité de leur catalogue et de profiter des nouveaux albums sortis chez ces éditeurs.

Apple n ’aurait d ’ailleurs pas hésité à clamer que Spotify allait casser le commerce de la musique payante. Heureusement pour Spotify, cela n’a pas réellement marché. Pas réellement, car cela a vraiment compliqué la tâche à Spotify mais ne l’a pas découragé. Sean Parker s’explique  : Apple s’est sentie menacée par Spotify qui rentre en concurrence avec iTunes. Apple a toutefois refusé de commenter. Étonnant non ?

Mais n’est pas le pire. Ceci est passé un peu loin de nos oreilles, mais Siri était à l’origine une application disponible gratuitement par tous sur l’App Store. Apple a ensuite acheté Siri et c’est devenu le principal argumentaire commercial de l‘iphone 4S (avec le changement d’Hardware également, mais faudrait bien vu le prix :-p).Si l’on en croit Steve Wozniak, le cofondateur d’Apple (avec Steve Jobs), Apple a réussi à massacrer Siri. Pour faire court, Steve N°2 d’Apple estime que Siri était tout simplement incroyable avant son rachat, répondant parfaitement à toutes les questions posées par les jounalistes. Aujourd’hui, selon lui, Siri ne comprend plus grand-chose et répond un peu n’importe comment. En bref, il a éclairement dit que c’était de la merde (A lot of people say Siri. I say poo-poo).Si Apple voulait vraiment, l’application serait 100 fois mieux. Ne s’agit-il pas seulement d’avoir acheté une application open source pour le seul fait de l’avoir en sa possession avec brevet qui va avec ? 

→Source 

→Source 

 

4 Partages
Tweetez4
Partagez
Enregistrer
+1
Partagez