TEST Pi-top Ceed, l'ordi idéal pour les "makers" ! | NeozOne

2018. Face à la révolution numérique, à la montée en puissance de l’intelligence artificielle et aux enjeux de la sécurité informatique, il devient de plus en plus primordial que « le code » soit enseigné à l’école, et ce, le plus tôt et de manière la plus ludique.

Le « code » est même considéré par certains comme étant « LA » compétence indispensable pour les générations futures. Cet enjeu, l’équipe des britanniques de Pi-Top l’a compris depuis bientôt 4 ans maintenant.

Devant le succès phénoménal du petit ordinateur à bas coût Raspberry Pi sorti en Février 2012, ils ont cherché comment surfer sur ce succès, tout en proposant intelligemment un outil fiable, ludique et accessible pour apprendre le code et la programmation à tous.

UN PI-TOP ALLÉGÉ…

Pi-Top est sans doute une marque que vous avez déjà vu sur le web : ils se sont fait connaitre avec leur invention géniale : une carcasse de PC portable que l’on peut propulser en y ajoutant… un Raspberry Pi ! L’annonce avant fait sensation à l’époque. Sauf que le succès a été très limité dans nos contrées, faute à un prix plutôt élevé une fois le crowdfunding terminé (comptez 312€, hors Raspberry Pi !) et l’absence de version dotée de clavier AZERTY… quel dommage !

Le Pi-Top portable (v1) et le nouveau Pi-Top Ceed

…ET 2x MOINS CHER !

Toujours à l’écoute des retours de la communauté, l’équipe de Pi-Top revient donc dernièrement avec le Pi-Top Ceed, une version un peu « dépouillée » de la version « ordinateur portable » d’origine. Au menu : un écran 14″ LCD HD anti-reflet d’une résolution de 1366×768 objectivement de très bonne facture (c’est suffisamment rare pour le signaler !), un emplacement pour y insérer le Raspberry Pi (2/3) et divers modules complémentaires… et c’est tout ! L’avantage, vu qu’on a tous un clavier, une souris et les autres accessoires, c’est qu’ils ont réussi à pratiquement diviser le prix par 2 comparé au premier modèle. Lancé à 99$ lors de sa campagne de crowdfunding, le Pi-Top Ceed est aujourd’hui disponible aux alentours de 150€, notamment chez Kubii.fr, chez qui nous avons passé commande (expédition gratuite, rapide et formidablement soignée. Bravo !) 

Un packaging complet, même si pour le prix on regrette que le module audio et/ou le Raspberry Pi ne soient pas inclus…

UN PACKAGING TRÈS COMPLET…

Une fois ouvert et déballé, on se retrouve avec :

  • Le Pi-Top Ceed avec écran de 14″ et support ajustable jusqu’à 65°
  • Une alimentation générale
  • Une carte micro-SD 8GB Classe 10 avec pi-topOS pré-installé
  • Supports magnétiques pour le Raspberry Pi (2 ou 3)
  • Dissipateurs thermiques pour Raspberry Pi
  • Câble internes
  • Un guide/repère GPIO

Pi-Top Ceed : un ordi bien pensé, bien conçu et bien fini !

Ergonomique, bien conçu et livré pré-assemblé avec en plus tous les logiciels requis pré-chargés sur la carte micro SD de 8Go, le Pi-TopCEED est un concept complet à qui on ne lui reprochera qu’une chose… Mais on y revient plus tard.

…DES FINITIONS SOIGNÉES

Pour un ordinateur « en kit » à finir d’assembler soi-même, les finitions sont remarquables. Le système pour fixer son Pi est à la foi astucieux, abouti et vraiment très réussi. Une fois inséré, il ne bouge plus, tout en restant très accessible. Bravo Pi-Top ! Une fois refermé, l’ensemble est très esthétique, sobre (si le vert est trop tape à l’œil pour vous, il existe une version gris anthracite), et surtout très fin et extrêmement léger : à peine 900g tout équipé ! Seul le bouton On/Off situé sur le côté gauche est un peu raide à l’utilisation. Pour le reste, c’est du tout bon !

…UNE OFFRE LOGICIELLE TRÈS COMPLÈTE

C’est ce qui fait la force de ce Pi-Top Ceed : l’offre logicielle proposée avec la dernière version pi-topOS: Polaris est vraiment, complète et compte de nombreux outils qui vont ravir les « makers » ! pi-topOS est composé de deux interfaces, un peu à l’image de Windows 8 : une « page d’accueil », composée de différentes tuiles, qui sont chacune des raccourcis pour les applications les plus souvent utilisées, et un bureau « classique », à l’image de Windows XP/2000/7, qui ne troublera pas les Linuxiens, puisqu’il est basé sous Raspbian Jessie de Septembre 2016.

L’ordinateur Pi-TopOS dispose également de nombreux logiciels pré-installés :

  • Bureautique : Google Suite, Libre Office (compatible Microsoft Office), visionneur de PDF, visionneur d’images…
  • Web : Chromium (Google Chrome en open source), Claws-Mail (client mail)
  • Programmation : IDE Python (2 et 3), IDE Java (x2), Scratch, mais aussi CEED Universe, un jeu d’aventure pour apprendre la programmation Python au travers d’un système de quêtes et 3D Slash, un logiciel de modélisation 3D qui peut même imprimer votre création sur une imprimante 3D !
  • Jeux : Memory, Go, Puissance 4… mais aussi Minecraft, le célèbre jeu de construction « en bac à sable », jeu qui ne rencontre aucun ralentissement et fonctionne très bien !

Il ne manque pas grand chose au pi-top Ceed. Sa configuration d’origine suffira à 95% des usages. On regrettera juste un système d’ajout de logiciels encore archaïque, et qui n’est vraiment pas user-friendly lorsqu’on n’a pas la chance d’être Linuxien depuis des années.

Une offre logicielle complète !

…MAIS SANS HAUT PARLEUR !

Ça risque fort d’être notre principal grief : le Pi-Top Ceed est livré sans haut-parleur ! Pas terrible pour un ordinateur qui se veut « complet », surtout vu le prix proposé… et le prix du « module » audio, facturé la coquette somme de 25€, pour un HP de tout juste 2W… PIRE : impossible pour nous de le faire fonctionner en mettant simplement à jour pi-topOS… Il nous a fallu repartir sur une installation « propre », en reflashant la carte micro SD fournie avec la dernière version pi-topOS: Polaris… OUF ! Plus d’infos sur le GitHub dédié au module audio du Pi-Top. Un peu regrettable pour une solution qui se veut plug & play de ne pas proposer d’OS à jour, ou de reconnaissance du module une fois mis à jour… Dommage aussi de ne pas plus simplement passer par la sortie jack du Pi ou repiquer bêtement le son de l’HDMI sans nécessiter l’installation d’un paquet dédié, ce qui aurait offert une meilleure compatibilité…

Le module audio qui se plug sur la carte d’alimentation du Pi-Top Ceed nécessite un package logiciel pour fonctionner… quelle erreur !

UNE BONNE COMPATIBILITÉ… BÊTEMENT GÂCHÉE !

Compatibilité justement… pi-topOS ne vous a pas donné entière satisfaction ? Qu’à cela ne tienne, ce ne sont pas les solutions qui manquent sur Raspberry ! On a un peu tout testé, et ça marche (presque) nickel. On a rapidement jeté notre dévolu sur Raspbian, l’OS de référence  sur Raspberry. L’installation est enfantine, il suffit de télécharger la dernière version ici, et de flasher votre carte micro SD via Etcher, un logiciel gratuit et multi-plateformes (Linux/Mac/PC), disponible ici. C’est complet, particulièrement fluide et réactif. Par contre, toujours ce souci de module audio ! Il vous faudra installer manuellement le package « pt-speaker ». Pour ce faire, mettez totalement à jour vos paquets, puis exécutez simplement les commandes suivantes sur le terminal (en étant connecté à internet) :

  • sudo apt update
  • sudo apt install pt-speaker
  • sudo reboot

(s’il vous le demande, le login est pi, le mot de passe est raspberry)
Cela installera la bibliothèque « ptspeaker » Python, ainsi que ses dépendances, y compris pt-device-manager. Rebootez s’il vous le demande. Ouf !

Le module audio gâche la fête et oblige à installer un package en lignes de commandes

Globalement, on a trouvé que Raspbian, dans sa dernière version, était plus léger et plus réactif que pi-topOS. On a remarqué aussi que la carte microSD fournie (8Go) n’était pas non plus notre meilleure alliée, car bien plus lente que les cartes aux normes actuelles, et ça se ressent à l’utilisation !

PI-TOP ET RECALBOX, LE MARIAGE (IM)PARFAIT ?

Je ne vous le cache pas, c’était un rêve caché, celui d’avoir un PC-écran « all-in-one » super fin, ultra léger, qui puisse servir d’ordinateur et… de borne d’arcade. Recalbox, l’OS dédié au rétrogaming (voir notre actu) tournant sur Raspberry, le rendu aurait pu être absolument génial, surtout avec cet écran anti-reflet de toute beauté ! Oui… mais voilà : si Recalbox est aussi léger, fluide, rapide malgré tout ce qu’il demande au Raspberry… c’est en partie parce que c’est un Linux « embeded ». Comprenez par là que Recalbox n’est absolument pas basé sous Raspbian, il est pratiquement écrit « from scratch », avec le strict nécessaire. Il n’y a donc pas de gestionnaire de paquet pour éventuellement ajouter les dépendances de « pt-speaker ». Bon sang, mais pourquoi ne pas avoir mis un HP reprenant bêtement le signal HDMI ou analogique en jack ?? Quel dommage ! Malgré tout, Recalbox fonctionne parfaitement et de manière très fluide, sans avoir à toucher quoi que ce soit. Petit plus : l’OS dédié au rétrogaming proposant le choix de la sortie son, rien ne vous empêche d’y brancher une petite enceinte en jack, même si on perd du coup le côté « all-in-one » qui fait la force du Pi-Top Ceed…

RecalboxOS fonctionne très bien sur Pi-Top… mais pas de son sur le HP, il faudra passer via le jack…

LE CAS FLINT OS

Nous avons également profité de l’occasion pour tester la jeune distribution « FlintOS », un nom qui ne vous dit peut-être rien, pourtant il s’agit d’une distribution « Chrome-OS-like » qui va beaucoup parler aux possesseurs de Chromebook ! Basée sur le projet open source Chromium, FlintOS vous permet (normalement) de profiter d’une interface familière puisqu’elle reprend un mode de fonctionnement similaire à celui du navigateur web Google Chrome. Pourquoi « normalement » ? Tout simplement parce que l’écran du Pi-Top n’est visiblement pas/mal pris en charge par ce jeune OS (version 0.3 à l’heure où nous écrivons ces lignes), rendant son utilisation tout simplement impossible puisque l’affichage est totalement décalé, comme le montre la copie d’écran ci-après. Dommage, le peu qu’on a vu semblait ergonomique, fluide, rapide… Gageons que ça évolue positivement dans les prochaines mises à jour de l’OS.

L’écran du Pi-Top n’est pas géré par FlintOS, causant un décalage le rendant inutilisable…

UN ORDI POUR QUI? POUR QUOI?

Clairement pour les Makers Space, les enseignants/salles de classe, les Makers, ou tous ceux désireux de se lancer de manière ludique dans le code et la programmation. Vous aurez à votre disposition un outil idéal pour débuter et mener à terme vos premiers projets. Avec un système de suivi et de gestion des cours, il trouvera parfaitement sa place dans les Makers Spaces et les Fab Lab, grâce à son environnement Linux et l’offre logicielle très intéressante de pi-topOS !

Pi-Top Ceed : le compagnon idéal des Makers Spaces et les Fab Lab !

Par contre, si vous souhaitiez en faire un ordinateur personnel, on arrive sur un point un peu problématique à nos yeux : le Pi3 est aujourd’hui (vraiment) vieillissant (surtout pour le web chaque jour plus gourmand en ressources) et arrive rapidement à bout de souffle dès que vous allez lancer une vidéo YouTube, et que vous surfez sur 2/3 autres onglets. Souci : de par sa conception, le Pi-Top Ceed est structurellement limité aux cartes Raspberry Pi avec port GPIO, ce qui exclue toute versatilité ou évolutivité en utilisant éventuellement une carte plus puissante (TinkerBoard, Odroid…). On en revient au même souci que le module audio : pourquoi ne pas avoir assuré un produit plus compatible et plus facilement évolutif, avec une arrivée électrique pour la carte et la gestion de l’affichage/audio par la simple prise HDMI, sans recourir à quelconque package ? Quel dommage…

3D Slash, un logiciel de modélisation 3D pour « sculpter » votre création et même… l’imprimer sur une imprimante 3D !

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

  • Ecran 14″ LCD HD anti-reflet avec interface eDP
  • Résolution 1366×768
  • Contrôle de luminosité PWM
  • Consommation 2.6W
  • Protection contre les surtensions et la surchauffe
  • 262k couleurs
  • Rail magnétique pour un accès facile au Pi et aux modules
  • Support ajustable jusqu’à 65°
  • Carte micro-SD 8GB Classe 10 inclus avec pi-topOS
  • Câble internes
  • Câble d’alimentationRASPBERRY PI 3
Le site de Pi-Top
Prix Public conseillé : 159,90 € (Raspberry Pi non-inclus, disponible ici)
Disponible chez Kubii.fr
TEST Pi-top Ceed, l'ordi idéal pour les "makers" en herbe !
Loin d'être un gadget, le Pi-Top Ceed est avant tout un outil très intéressant pour les Fab Lab, les Maker Spaces, les salles de classe et quiconque qui souhaiterait s'initier aux joies du code, de la programmation et au monde des makers. Par contre, utilisé comme éventuel ordinateur personnel, on se retrouve assez vite limité par les caractéristiques du Pi3, une carte vieillissante qui tarde à être renouvelée par la fondation Pi. Carton rouge pour le module audio, absent malgré le prix et nécessitant l'installation d'un package dédié, limitant les éventuelles utilisations tierces. Même remarque sur l'impossibilité d'utiliser d'autres cartes que le Pi, ce qui peut grandement limiter sont évolutivité...
Fabrication/Qualité
Ergonomie/Utilisation
Fonctionnalités
Compatibilité
Rapport qualité/prix
Les plus
  • Bonnes finitions, superbe écran anti-reflets !
  • Extrêmement léger et compact !
  • Offre logicielle orienté "apprentissage/makers" très complète !
Les moins
  • Pas de HP fourni et le module audio nécessite l'installation d'un package
  • Bouton "Power" un peu raide
  • Quid de la compatibilité dans le temps ?
3.9Intelligent et novateur !
Note des lecteurs: (2 Votes)
56 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1
Partagez