« Impressionnant », l’avion hypersonique de Stratolaunch frôle les Mach 5 (6 174 km/h) lors d’un vol d’essai

Stratolaunch a récemment effectué le premier vol d’essai propulsé du véhicule non réutilisable TA-1. Un test qui s’est déroulé sans encombre.

C’est une réussite que Stratolaunch considère comme une « étape majeure vers le développement de la première capacité d’essai hypersonique réutilisable du pays, financée par le secteur privé ». Le 9 mars dernier, l’énorme avion porteur Roc de l’entreprise a décollé du port aérien et spatial de Mojave en Californie, transportant sous son aile centrale un prototype de l’engin hypersonique Talon-A, baptisé TA-1. Ce dernier a ensuite été largué depuis une altitude de 20 000 pieds, soit environ 6 km. Il faut savoir qu’avant ce test de largage qui s’est déroulé au-dessus de l’océan Pacifique, le ROC avait déjà transporté le véhicule aérien ultra-rapide à deux reprises à des fins d’essai, en décembre 2023 et février 2024.

Une vitesse phénoménale

D’après la société, le nouveau test visait à évaluer les différentes phases liées au largage du TA-1, y compris l’allumage du moteur, l’accélération et la montée en altitude. Après avoir volé pendant près de 200 secondes, l’engin hypersonique a amerri de façon contrôlée. Bien que, pour des raisons de confidentialité, Stratolaunch n’ait pas partagé les données de vol de manière détaillée, son président, le Dr Zachary Krevor, a laissé entendre que le véhicule d’essai avait « atteint des vitesses supersoniques élevées, approchant Mach 5 ». On sait aussi que le TA-1 a volé pendant environ cinq minutes après l’extinction de son moteur avant de plonger dans les eaux du Pacifique.

Le TA-1 sur le tarmac avant le décollage du Roc qui le larguera en vol à près de 20 000 pieds.
Le TA-1 sur le tarmac avant le décollage du Roc qui le larguera en vol à près de 20 000 pieds. Crédit photo : Stratolaunch (capture d’écran vidéo Facebook)

Un moteur-fusée conçu par une entreprise tierce

Le TA-1 disposait d’un moteur-fusée Hadley fabriqué par l’entreprise aérospatiale Ursa Major Technologies basée à Berthoud, dans le Colorado. Fonctionnant à l’oxygène liquide et au kérosène, celui-ci est capable de générer une poussée d’approximativement 5 000 livres. La prochaine étape consistera pour Stratolaunch à tester le TA-2. Cela devrait se dérouler plus tard cette année. De plus, la société prévoit d’accélérer le développement du TA-3. Contrairement à la première version, ce dernier ainsi que le TA-2 seront entièrement réutilisables. Ils disposeront notamment de trois pneus qui leur permettront d’atterrir comme un avion.

Le plus gros aéronef au monde

Concernant le Roc, il s’agit actuellement du plus gros avion au monde, possédant une envergure de 117 mètres, il est long de 73 mètres et haut de 15 mètres. Il se distingue par ses six réacteurs et son double fuselage qui lui permettent de transporter plus de 200 tonnes de fret. Malgré sa taille imposante, l’aéronef qui a effectué son premier vol en 2019 est tout de même capable de voler à plus de 800 km/h sur une distance maximale de 1852 km. En plus du Roc, Stratolaunch développe une seconde plateforme de lancement baptisée Spirit of Mojave. Il s’agit d’un Boeing 747-400 d’occasion acheté auprès de Virgin Orbit en 2023. Plus d’infos : stratolaunch.com. Que pensez-vous de cet engin hypersonique ? Je vous invite à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Via
space.com
Source
stratolaunch.com

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

7 commentaires

  1. L’utilité d’un tel engin ( je précise que je ne suis pas un écologiste enragé lol, juste un citoyen qui paie des impôts)?

    1. L’utilité ? Pouvoir se déplacer 5 fois plus vite en polluant beaucoup moins puisque c’est une révolution dans l’aéronautique.

  2. Et après on vien nous em…… Avec l’écologie alors que pendant ce temps d’autres s’amusent avec des trucs inutiles et polluants Ha oui pardon eux ils sont riches ils ont le droit…

  3. « Après avoir volé pendant près de 200SECONDES, l’engin hypersonique a amerri de façon contrôlée. »
    VS
    « On sait aussi que le TA-1 a volé pendant environ CINQMINUTES après l’extinction de son moteur avant de plonger dans les eaux du Pacifique. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page