Aéronautique

Taxi Volant : l’eVTOL Maker d’Archer effectue son premier vol stationnaire et c’est Historique !

C'était une promesse faite par la start-up ARCHER et elle a été tenue... Le premier taxi volant de la marque vient d'effectuer son premier vol en stationnaire !

En janvier 2021, nous vous présentions le concept de l’eVTOL Archer, un taxi volant capable de voler à 240 km/h… A cette époque, il n’était qu’un projet de la start-up Archer Aviation, présenté en mode furtif. Mais, depuis, les concepteurs ont beaucoup bossé sur le projet ! Ils viennent en effet, de célébrer le premier vol de leur Maker eVTOL. Rappelons qu’Archer est une jeune pousse qui développe des aéronefs électrique à atterrissages et décollages verticaux, aussi appelés eVTOL.

Ce Maker est un taxi volant à deux places qui vient donc d’effectuer son premier vol en stationnaire. Une promesse faite par la start-up voilà 18 mois déjà… Promesse tenue, puisqu’ils envisageaient à l’époque, un premier vol pour la fin de l’année 2021 ! Et c’est historique !

Une date déjà historique !

Archer n’a probablement pas choisi la date du 17 décembre au hasard pour effectuer le premier vol stationnaire de son Maker eVTOL. En effet, en 1903, c’était aussi un 17 décembre qui avait été choisi (ou pas !) pour que les frères Wright, effectuent leur premier vol… d’avion motorisé…

D’ailleurs le responsable de la certification d’Archer, Eric Wright (tiens donc !) affirme qu’il est un descendant d’Orville et Wilbur, les deux célèbres pionniers de l’aviation mondiale ! Lors du premier vol de l’eVTOL, Eric Wright a d’ailleurs chargé un morceau du Wright Flyer à son bord… Comme pour marquer au fer rouge l’avancée en matière d’aviation, 118 ans après le premier vol !

Voiture volante : le Japon délivre son premier certificat de sécurité pour le taxi volant Skydrive

Que prévoit Archer pour la suite ?

Archer serait susceptible de lancer plusieurs opérations commerciales avec un taxi volant, plus grand que celui présenté. On imagine une version pilotée avec quatre places pour les passagers. Il faudra d’abord obtenir l’aval de la FAA, la Federal Aviation Administration, qui est une agence gouvernementale chargée des réglementations et des contrôles concernant l’aviation civile aux États-Unis.

Taxi Volant : l'eVTOL Maker d'Archer effectue son premier vol stationnaire et c'est Historique !
Crédit photo : Archer Aviation

Concernant les biplaces, ils pourraient également sortir des modèles plus petits que celui présenté en vol. Les spécifications techniques revendiquées seraient de 240 km/h maximum pour une autonomie de 96 km. Archer cible également des distances plus longues dans son développement futur !

Objectif atteint pour Archer !

En préambule, Adam Goldstein, co-fondateur et co-PDG d’Archer explique : “Tout ce que nous avons accompli cette année, chaque étape franchie et chaque partenariat atteint, avait un seul objectif en tête : développer à la fois un avion et un écosystème UAM qui pourraient évoluer et changer le visage des voyages intra-urbains”.

Les dirigeants d’Archer se félicitent de cette première réussite, qui n’est qu’une porte ouverte sur l’avenir… Et l’avenir justement, ils le voient à un rythme rapide d’évolution, tout en misant sur la sécurité et la qualité de leurs futurs produits. L’équipe d’Archer se dit prête à poursuivre son développement et fait une nouvelle promesse ! Le covoiturage aérien pour la fin de l’année 2024 ! Verdict dans deux ans donc… Premier pari réussi en tout cas !

Source
Newatlas.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page