Un Airbus A380 vole trois heures avec un carburant 100% durable à base d’huile de friture

Ce n'est pas une blague de début d'avril: le plus gros avion civil est parvenu à voler trois heures durant en carburant à l'huile de friture !

Le trafic aérien représente à l’heure actuelle environ 5 % des émissions de gaz à effet de serre. Cette pollution est émise par la combustion directe du kérosène (CO2) mais également par les trainées blanches de condensation que les avions laissent derrière eux. Et selon les prévisions de l’IATA, l’Association du Transport Aérien International, cela ne devrait pas s’améliorer… Ils prévoient en effet que le trafic aérien doublera d’ici 2037, doublant par conséquent les émissions de gaz polluants. Même si l’on tenait compte de l’amélioration des carburants, cela représenterait une hausse de 18% des émissions polluantes sur les 15 années à venir, sauf si les avions venaient à voler grâce à de l’huile de friture ! Etrange ? Non, réel, un Airbus a pu voler grâce à cet agro-carburant, il y a quelques jours seulement !

Un Airbus chargé d’huile de friture

Le 25 mars dernier, un Airbus A380 a pu effectuer un vol de 3 heures avec un réservoir d’huile de friture… Décollage, vol et atterrissage réussis ! Un véritable exploit pour l’aéronautique, mais aussi un grand espoir pour la planète ! Voler à l’huile de friture n’est peut-être cependant pas le terme exact… Le biocarburant à été fabriqué à partir d’esters et d’acides gras qui proviennent d’huiles de friture récupérées, filtrées, et probablement améliorées. Ce biocarburant aurait comme un « double effet Kiss Cool »: permettre de trouver un carburant naturel, à base de matières recyclées, mais également réduire les émissions de CO2 de 80% ! De plus, ces huiles inutilisées pourraient donc être recyclées en carburant… Il va falloir en manger des frites et des fish & chips pour remplir tous ces réservoirs !

Un avion A380
Photo d’illustration non contractuelle. Crédit photo : Shutterstock / Degtyaryov Andrey

Nouvel essai réussi entre Toulouse et Nice

L’année dernière, Airbus avait déjà tenté l’expérience avec deux avions beaucoup plus petits, et le test avait été probant… Il fallait ensuite pouvoir transposer le processus sur un gros porteur. L’A380 était peut-être le modèle qu’il fallait utiliser, puisqu’il est le plus gros avion civil actuellement ! Pour le staff d’Airbus, plus aucun doute n’est permis… Si l’A380 peut voler trois heures avec de l’huile de friture améliorée dans son réservoir, alors tous les avions du monde pourraient l’utiliser dans les années à venir… Il s’agit là d’un autre excellent exemple de l’union de l’industrie aéronautique pour œuvrer à la certification de 100 % de SAF (Sustainable Aviation Fuel / carburant d’aviation durable) d’ici 2030. Ensemble, nous avons clairement démontré qu’un avion aussi grand que l’A380 peut être exploité avec succès avec des SAF non mélangées. » François Pfindel, Responsable Airbus A380 MAP (communiqué de presse) Il y a tout de même un petit bémol à ce nouveau carburant : il est beaucoup plus cher à l’achat que le kérosène… Et si la plupart des avions pourraient déjà voler avec ce carburant, peu de compagnies aériennes franchissent le pas financièrement parlant. L’argent est comme toujours le nerf de la guerre, n’en déplaise à la planète !

Est-ce autorisé en France pour les particuliers ?

Sans aucun suspens, la réponse est non. Pourtant, comme avec le fuel que l’on appelle aussi « rouge », cette pratique est assez répandue, mais se fait à l’abri des regards et en priant pour ne pas se faire prendre ! Cela permet de faire des économies mais également de rouler écologique… Mais ce carburant n’étant ni légal, ni taxé, il ne rapporte rien aux comptes de l’Etat… Il est donc interdit, sauf avec des dérogations spéciales comme dans le Nord de la France, où les camions poubelles sont autorisés à l’utiliser.

https://twitter.com/Airbus/status/1508446610962931725?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1508446610962931725%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fdetours.canal.fr%2Fbye-bye-kerosene-cet-airbus-a-vole-grace-a-de-lhuile-de-frites%2F

Attention donc, inutile de verser votre huile de friture dans votre réservoir diesel ! D’une part, il faudrait modifier certaines pièces afin que la voiture roule, mais surtout, vous vous exposez à une amende de 150€ et à une possibilité de dire adieu à votre assurance en cas d’accident, même si celui-ci n’est pas lié à l’huile de friture…

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
capital.fr

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page