Gastronomie

Un historien nous dévoile LA vérité historique sur les origines de la frite (spolier : elle n’est pas Belge)

Les Belges revendiquent la frite comme plat national, mais est-ce vraiment une invention belge ?

Dans le monde culinaire, il existe des aliments dont la paternité est revendiquée par différents pays… Les pâtes sont-elles italiennes ? Le pain au chocolat est-il la même chose qu’une chocolatine ? Parfois, les débats font rage et l’origine d’un aliment peut provoquer quelques tensions… Vous êtes-vous déjà demandé si la frite était française ou comme le revendiquent certains, belge ? Ces derniers affirment avoir les meilleures moules-frites du monde, mais en France, elles sont aussi délicieuses… Alors la frite ? Belge ou Française ? Un historien de la gastronomie, Pierre Leclerq explique dans les colonnes du Figaro l’histoire de ce morceau de pomme de terre que l’on jette dans l’huile bouillante !

La frite, le combat franco-belge

Une frite est simplement un morceau de pommes de terre taillé en bâtonnet plus ou moins régulier que l’on cuit dans l’huile bouillante… Les frites se dégustent avec du sel, de la mayonnaise, du ketchup, trempées dans votre sauce préférée. Tous les coups sont permis pour manger des frites ! Enfin, elles accompagnent de nombreux plats, à commencer par les moules évidemment, le steak ou les sempiternels burgers. Les frites apparaissent dans les années 1860 mais à cette époque, elles s’appelles « pommes de terre frites ». Ce nom est toujours le leur, mais elles sont devenues des « frites » par économie de langage.

Des frittes et du Ketchup
Photo d’illustration. Crédit : Shutterstock

Qui a inventé la frite ?

Nos amis belges risquent d’être déçus, mais la frite telle que nous la connaissons aujourd’hui aurait été inventée à Paris ! Elle apparaît pour la première fois dans les livres de recettes en 1865, et est au départ uniquement servie dans les restaurants de la capitale. Il ne faut pas confondre la frite avec la pomme de terre frite qui est une rondelle que l’on fait cuire dans de l’huile, mais à la poêle. Cette forme de cuisson de la pomme de terre existerait depuis la fin du XVIIIème siècle. Les frites seraient donc nées dans les rues de Paris, où elles étaient ensuite vendues par des marchandes de fritures. Au XIXème siècle, elles sont donc parisiennes, mais s’exportent très vite en Belgique où elles deviennent le « plat national ». Pierre Leclerq, lui-même de nationalité belge, affirme donc que la frite est française mais qu’elle a peu à peu déserté les rues de Paris pour devenir un emblème belge. Devant le succès rencontré en Belgique, les locaux ont donc cru l’avoir inventée !

À LIRE AUSSI :  Le saviez-vous ? Pourquoi les chiens reniflent-ils les parties intimes ?

La frite, le mets populaire par excellence !

Lorsque qu’elle est née, la frite était vendue dans les quartiers populaires de la capitale française… Le quartier du Pont-Neuf ou le boulevard du Temple étaient les centres névralgiques des ventes de frites. Dans ces quartiers, on y jouait beaucoup de pièces de théâtre de vaudeville, des pièces populaires. Elles sont connues pour être très prisées des gens ayant peu de moyens financiers. On ne trouve d’ailleurs que très peu de frites aux menus des restaurants de prestige; les frites se mangent en général avec les doigts, et on s’imagine assez mal s’adonner à de telles manières dans un endroit réputé…

Comment faire de vraies frites ?

Nous n’allons pas vous donner la recette des frites évidemment, mais déjà mieux vaut les faire avec de la bonne patate fraîche que de les acheter pré-frites ou congelées. Une fois pelées et coupées, il faut les rincer, mais pas trop, pour ne pas enlever tout l’amidon qu’elles contiennent, car c’est grâce à lui qu’elles croustillent ! Ensuite, il faut les essuyer avec un torchon, l’eau et l’huile ne font pas bon ménage. Le premier bain d’huile devra durer 5 minutes à 140° et le second 3 minutes à 180°, en prenant soin de les laisser sécher entre les deux plongeons… Pensez à les saler dès qu’elles sortent de la friteuse, elles n’en seront que meilleures ! Bon appétit !

Source
Lefigaro.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

2 commentaires

  1. Les frites s’appelaient à l’époque des pommes Pont Neuf et étaient plongées dans l’huile une fois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page