Animaux

Plusieurs espèces de requins ont évolué pour “marcher” !

Les scientifiques ont découvert quatre nouvelles espèces de requins capables de marcher dans les eaux au large de l'Australie et de la Nouvelle-Guinée. Cela porte à neuf le nombre d’espèces connues dotées d’une telle faculté.

Populaires dans l’univers du cinéma, les requins sont de redoutables prédateurs qui impressionnent par leur habileté et leur excellente capacité de chasse. Dans le monde réel, il existe une famille de requins qui ont évolué pour marcher comme un gecko

Selon une étude publiée en janvier dernier dans la revue Marine and Freshwater Research, ces requins marcheurs font partie de la famille des Hemiscylliidae. À noter que ce travail est le fruit d’une collaboration entre des chercheurs de l’Université du Queensland (UQ), de Conservation International, du CSIRO, du musée d’histoire naturelle de Floride et de l’Institut indonésien des sciences. Il a aussi vu la participation du ministère indonésien des affaires maritimes et de la pêche.

Des espèces qui ne représentent pas une menace pour l’homme

Les requins marcheurs, également connus sous le nom de requins-chabot épaulettes, peuvent « marcher » en se servant de leurs pectoraux et de leurs nageoires pour se déplacer au fond de l’eau. Bien que cela semble effrayant, les chercheurs rassurent que ce sont des espèces « adorables ». « Ce sont de petits animaux incroyablement mignons. Ils ressemblent davantage à un gecko qui se promène qu’à un requin », a déclaré Mark Erdmann, chercheur rattaché à l’Académie des sciences de Californie, cité par VICE. En effet, les requins marcheurs mesurent en moyenne moins d’un mètre de long.

Un avantage remarquable sur leurs proies

Vivant principalement dans les eaux côtières au large du nord de l’Australie et de la Nouvelle-Guinée, ces vertébrés aquatiques hors du commun ne sont donc pas dangereux. Néanmoins, « leur capacité à survivre dans des environnements à faible teneur en oxygène et à marcher sur leurs nageoires leur donne un avantage remarquable sur leurs proies », a souligné Christine Dudgeon de l’Université du Queensland. En parlant de cela, sachez que les requins marcheurs se nourrissent essentiellement de mollusques et de crustacés.

À LIRE AUSSI :
Le requin du Groenland est le plus vieux requin du monde, mais sa longévité n'est pas forcément un atout !
Plusieurs espèces de requins ont évolué pour marcher
Les requins (requins-chabot) peuvent « marcher » en se servant de leurs pectoraux et de leurs nageoires pour se déplacer au fond de l’eau. Crédit photo : Capture d’écran Youtube

Désormais neuf espèces de requins marcheurs connues

L’équipe a passé ces 12 dernières années à étudier l’animal. Leurs efforts ont finalement payé puisque cela a permis de presque doubler le nombre d’espèces connues, le faisant passer de cinq à neuf. Les scientifiques ont effectivement identifié quatre nouvelles espèces. Et grâce à des tests ADN, on sait désormais que les requins marcheurs sont le plus jeune spécimen de requin sur Terre.

Les chercheurs pensent que plusieurs facteurs peuvent avoir contribué au développement de ce mode de déplacement extrêmement rare pour un poisson. D’abord, il est possible que les nouvelles espèces aient évolué après qu’elles se soient séparées de leur population d’origine il y a environ deux millions d’années. Il se peut aussi que cela ait un lien avec les évolutions des récifs coralliens. En effet, ces derniers sont en constante évolution à cause des changements qui peuvent se produire au niveau des océans (élévation ou baisse du niveau de la mer, changement de température, évolution des courants, etc.)

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page