Selon cette étude, les frelons asiatiques ne mangeraient pas que des abeilles !

Une étude scientifique démontre que le frelon asiatique se nourrit bien d'abeilles domestiques, mais qu'il est aussi opportuniste et peut se nourrir de plus de 150 espèces différentes !

En cette période printanière, nous parlons beaucoup du frelon asiatique. En sachant qu’il représente une réelle menace pour les abeilles dont il se nourrit, il est important de piéger les reines avant qu’elles ne fassent leurs colonies. Cependant, le frelon asiatique ou vespa velutina ne se nourrirait pas seulement d’abeilles domestiques.

Pour comprendre comment le frelon asiatique se nourrit, une étude scientifique parue dans les Annales de la Société entomologique de France montre que cet animal serait plutôt du genre opportuniste. Même si son « mets » préféré reste malheureusement nos abeilles domestiques.

Cette étude explique que les frelons asiatiques chasseraient en fait, les espèces les plus abondantes dans son environnement proche. Ainsi il n’hésiterait pas à dévorer des guêpes sociales mais également des mouches ! Cependant son impact sur les abeilles reste le plus important.

Pour tenter de percer le mystère du régime alimentaire du frelon asiatique, l’Institut de Systématique, Évolution et Biodiversité, (Muséum national d’Histoire naturelle, CNRS, Sorbonne Université, EPHE, Université des Antilles), de l’Unité Patrimoine Naturel (OFB, Muséum national d’Histoire naturelle, CNRS), de l’Institut d’Écologie et des Sciences de l’Environnement (Sorbonne Université, CNRS, INRAE, IRD, UPEC), ainsi que du Centre d’Ecologie et des Sciences de la Conservation (Muséum national d’Histoire naturelle, CNRS, Sorbonne Université), ont suivi 16 colonies à travers le monde.

Les détails de l’étude

Les chercheurs se dont posté à l’entrée des nids avec des filets. Ils ont réussi à intercepter 12200 frelons. 2151 proies ont donc pu être analysées. Grâce aux données morphologiques et génétiques des proies capturées, ils ont pu évaluer la diversification alimentaire du frelon asiatique. Ainsi son alimentation serait composée d’abeilles domestiques (38.1%), de mouches (29.9%), de guêpes sociales (19.7%). Les pourcentages restant se composant de 159 espèces différentes, d’où l’opportunisme du frelon asiatique, qui saisit ce qui vole.

Selon cette étude, les frelons asiatiques ne mangeraient pas que des abeilles !
Une colonie de frelons asiatiques consomme 11.32 kg d’insectes en une seule saison ! Crédit photo : Shutterstock / xpixel

Cependant les colonies de frelons asiatiques urbaines sont les plus redoutables pour les abeilles. Les compagnies de frelons forestières se nourrissent plutôt de guêpes sociales. C’est donc bien important de ne pas laisser les frelons asiatiques se reproduire dans nos jardins !

Il faut savoir qu’une colonie de frelons asiatiques consomme 11.32 kg d’insectes en une seule saison ! Quand on sait qu’une abeille domestique pèse entre 80 et 100 mg, un frelon peut donc en ingurgiter des millions en une saison ! Continuons donc à protéger les abeilles de ces redoutables prédateurs.

PromoMeilleure Vente n° 1
BSI Piège à Guêpes et Frelons - Professionnel -, Translucide / Jaune
  • POLYVALENCE : En plus de cibler les frelons asiatiques, ce piège est également efficace contre une variété d'autres espèces de guêpes et frelons, offrant une solution complète et polyvalente...

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Plus de 900 000 abonnés nous suivent sur les réseaux, pourquoi pas vous ?
Abonnez-vous à notre Newsletter et suivez-nous sur Google Actualité et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page