Comment isoler un mur humide de l’intérieur ?

Ne laissez pas l'humidité compromettre votre bien-être. De la détection aux solutions concrètes, tout ce que vous devez savoir sur l'isolation murale.

Souvent présente dans les maisons anciennes, en pierre de meulière, ou rénovées, l’humidité est un véritable fléau pour notre santé, et pour notre porte-monnaie. Chauffer un milieu humide est beaucoup plus énergivore que si le taux d’humidité se situe de 40 à 60 % selon l’ADEME. Assainir un mur humide, qui se trouve à l’intérieur de sa maison, est donc capital pour obtenir un meilleur rendement de votre chauffage. L’humidité doit être détectée puis il faut agir pour qu’elle disparaisse. Mais, comment identifier le type d’humidité présente ? Et, comment faire pour la combattre ? On va tout vous expliquer.

Comment repérer l’humidité sur un mur ?

Parfois, il est très facile d’identifier la présence d’humidité sur un mur intérieur. En général, le mur est froid au toucher, et présente des auréoles noirâtres sur le papier-peint ou sur la peinture. Ces auréoles sont en réalité des moisissures, ou des champignons, preuve que votre mur est déjà bien atteint. Mais, de temps en temps, l’humidité se cache dans le sous-sol, derrière un meuble, ou dans un garage attenant. Un indice peut vous mettre sur la piste d’une humidité trop présente : la condensation sur les vitres, ou occasionnellement sur les murs. Si vous repérez des gouttelettes d’eau qui perlent sur les murs, une porte, ou des vitres, ce n’est pas une excellente nouvelle.

Comment assécher un mur intérieur humide ?
Comment assécher un mur intérieur humide ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Quels sont les différents types d’humidité rencontrés ?

L’humidité en général est donc le fait que de l’eau s’infiltre dans les murs. Cependant, il existe plusieurs types d’humidité que l’on ne traitera pas de la même manière.

L’humidité par capillarité

Ce type d’humidité est présent dans les vieilles maisons, dont les fondations ne sont pas très étanches ou conçues avec les moyens de l’époque de votre bâtisse ! Aussi appelée humidité ascensionnelle, elle remonte des profondeurs de votre souterrain, et peut gangréner les murs jusqu’à 1,50 m de hauteur.  Elle peut aussi être présente dans une maison neuve dont les fondations auront été mal conçues, une clause de vice cachée qu’il est possible de faire valoir auprès du constructeur et de votre assureur.

La pression hydrostatique

Cette forme d’humidité est causée par une mauvaise évacuation des eaux pluviales, ou un piètre drainage dans les fondations du bâtiment. Elle est due à la pression qu’exerce l’eau des sols sur le bâtiment, ce qui l’incite à remonter vers les murs. On trouve souvent ce type d’humidité sur les maisons implantées très près de nappes phréatiques ou sur des sols meubles, comme l’argile.

Comment stopper l'humidité dans un mur ?
Comment stopper l’humidité dans un mur ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Quelles solutions pour remédier à l’humidité à l’intérieur de votre logement ?

Pour résoudre les problèmes d’humidité d’un mur intérieur, il existe plusieurs alternatives, avec des coûts variables.

La technique du cuvelage

Le cuvelage agit comme une barrière contre les remontées capillaires issues du sous-sol : il implique l’application d’un enduit imperméable sur les murs et la coulée d’une nouvelle chape dans la cave, en accordant une attention particulière aux jonctions entre le sol et les murs. Coût approximatif : variant de 50 à 380 € selon l’envergure des travaux.

La technique de l’injection

L’application d’une résine spéciale à la base du mur crée une étanchéité au niveau de la liaison sol-mur. Le coût estimé varie de 50 à 200 € par mètre linéaire en fonction de l’état du mur et du type de résine utilisé.

Poser un drain

La solution la plus appropriée consiste à installer un drain : une tranchée est excavée pour accueillir un tuyau d’évacuation en béton ou en PVC, qui acheminera l’humidité loin de la maison, soit vers le réseau d’eaux pluviales, soit vers un puisard. Coût estimé : de 200 à 300 € par mètre linéaire.

La pose d’une membrane étanche par l’extérieur

L’application d’une membrane étanche sur l’extérieur, au niveau des murs enterrés des fondations, constitue une méthode efficace pour interrompre les remontées capillaires et assurer l’étanchéité des murs intérieurs. Coût estimé : de 100 à 200 € par mètre linéaire.

Les systèmes d’assèchement électroniques

Pour terminer, il existe des dispositifs d’assèchement électroniques, qui recourent à des impulsions électriques pour repousser l’eau sous l’effet de la pression hydrostatique. Ils peuvent être installés sur un mur non enterré. Coût estimé : de 500 à 1000 € pour un mur de 20 mètres. Que pensez-vous de ces conseils ? Connaissez-vous d’autres méthodes pour combattre l’humidité ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

5 commentaires

  1. Dans mon appartement situer au dernière étage , j’ai de la moisissure sur pratiquement tout les plafond dans pratiquement toute les pièces et je trouve pas le moyen de la faire partir , même en nettoyant sa revient au bon de a peine 15j , mes vitres sont pleine d eau a l intérieur

    1. Bonjour,
      Ceci témoigne d’un problème d’aération et d’isolation. Assurez-vous que votre vmc fonctionne correctement et que les aérations situées sur vos fenêtres sont bien dégagées.
      Pour l’isolation, il faudra entreprendre de gros travaux…

    2. Bonjour. Avez vous une ventilation dans votre habitation ? Si non, il en faut absolument une. Et si oui, fonctionne elle correctement ? Les moisissures en plafond sont très souvent un problème d’isolation et/ou de ventilation

  2. J’ai restauré le centre de mon village du 11eme siècle et j’ai affronté les problèmes d’humidité pendant 40 ans.
    Une seule veritable solution, un enduit de colle carrelage salle de bain sur lequel on peut soit enduire soit placer des petit carreaux.

  3. Par definition, l’eau ne doit jamais être bloqué, dans un mur, car elle besoins de circuler et trouvera donc toujours un passage par un élément fragile. Il faut vérifier, dans le cas de remontées capillaire, que l’enduit extérieur n’est pas étanche, type ciment. Dans ce cas là ( enduit ciment difficile à supprimer, il faut s’assurer que la ventilation est efficace, pour évacuer le surplus d humidité et veiller dans ce cas là, à ce que le mur ne soit pas froid, non isolé, pour éviter que le point de rosé ne se fasse pas du côté intérieur, si possible.
    Les barrières étanche par injection de résine dans les vieux murs sont une catastrophe pour le bâti. Il n’y a que le drain déporté des fondations qui puisse donner satisfaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page