Comment reconnaître un bon bois de chauffage ?

Faites de votre commande de bois une expérience sans tracas. Découvrez les fournisseurs recommandés, les points de vigilance à considérer et les éléments essentiels à vérifier sur votre facture.

Alors que le printemps approche, ce sera bientôt le moment idéal pour faire vos commandes de bois de chauffage ou de pellets. En effet, lorsque la saison de chauffe se termine, les flux sont moins tendus, les prix baissent et les délais de livraison raccourcissent. Et, à moins d’avoir du bois de chauffage gratuit, vous passerez forcément par un vendeur de bois, ou de pellets. Nous sommes plus de 6 millions à utiliser du bois de chauffage, et près de 2 millions à opter pour les pellets de bois, selon l’ADEME. Mais, quel bois acheter ? Comment ne pas vous faire avoir ? Et, quels éléments doivent figurer sur votre facture ? Nous allons tout vous expliquer.

Quelles sont les différentes catégories de bois ?

Il existe deux catégories de bois de chauffage, vendu en bûches, issues de forêts françaises : le bois dur et le bois mou.

  • Le « bois dur » est un bois issu de feuillus comme le hêtre, le chêne, le charme, le noyer ou encore l’orme. Son utilisation se révèle extrêmement commode en raison de sa densité élevée, lui permettant de brûler pendant des périodes prolongées. En matière de chauffage domestique, le bois dur s’affirme comme l’option la plus confortable.
  • Le « bois mou » est issu du sapin, du cèdre ou de l’épicéa, on l’appelle aussi résineux. Ce bois a l’avantage de s’enflammer rapidement, mais il présente des qualités calorifiques limitées. Il faut aussi ajouter ceux que l’on appelle les feuillus tendres tels que le peuplier et le saule, qui brûlent rapidement et sont à réserver pour l’allumage initial du feu.
Comment vérifier que le bois est sec ?
Comment vérifier que le bois est sec ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Où acheter du bois de chauffage ?

Plusieurs solutions s’offrent à vous, mais attention, elles peuvent parfois réserver quelques surprises ! Voici les fournisseurs de bois de chauffage auxquels vous pourriez passer commande :

  • Les sites d’annonces entre particuliers, ou les plateformes spécialisées dans le domaine. Cependant, attention avec le bois de chauffage, les arnaques sont très fréquentes ! Nous vous déconseillons de commander du bois de chauffage à un inconnu, ou sur une annonce trop alléchante ! Si vous êtes victimes d’une arnaque, vous pouvez signaler le site, le profil et l’arnaque sur conso.gouv.
  • Les magasins de bricolages, les commerces de détails de bois, charbons, combustibles. Et, bien entendu, les sites spécialisés dans la vente de bois de chauffage. De temps en temps, il est aussi possible de trouver du bois de chauffage dans certaines stations services.
  • Les agriculteurs et exploitants forestiers, qui pratiqueront souvent des tarifs plus intéressants.
À LIRE AUSSI :  Est-ce qu’un poêle à pellets consomme beaucoup d’électricité ?

Quels sont les points à vérifier lors de votre commande ?

Les labels et certifications pour le bois énergie sont des indicateurs importants, et le secteur s’est organisé avec la création de la marque collective « France bois bûche » dans une démarche axée sur la qualité. En outre, divers labels et certifications sont disponibles, et le site de l’Office National des Forêts (ONF). Lors de l’achat de bois de chauffage, plusieurs points de vigilance doivent être considérés. Tout d’abord, vérifiez attentivement les quantités livrées de bois, et assurez-vous que la longueur des bûches correspond à celle annoncée. Notez que le bois de chauffage est désormais mesuré en mètres cubes (m³) ou décimètres cubes (dm³), le stère n’étant plus considéré comme une unité de mesure légale pour la vente de bois. De plus, le taux d’humidité du bois livré doit être inférieur à 20 % pour un bois prêt à brûler, sinon il faudra le laisser sécher pendant quelques mois.

Comment reconnaître du bon bois de chauffage ?
Comment reconnaître du bon bois de chauffage ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Quels éléments sont obligatoires sur votre facture de bois de chauffage ?

Attention, ces éléments doivent obligatoirement figurer sur la facture si vous passez par un professionnel :

  • Essence achetée
  • Longueur des bûches
  • Taux d’humidité ET mention « prêt à l’emploi » ou « à sécher avant l’emploi ».
  • Le temps de séchage optimal.

Enfin, sachez que la TVA appliquée pour le bois est de 10 %, pour les bois présentés en rondins, bûches, ramilles, fagots ou sous forme similaires. Attention pour certains bois de chauffage, la TVA à 20 % s’applique. C’est le cas des bois d’œuvre ou d’industrie (sur pied ou déjà abattus sous forme de rondins, vendus sur coupe ou bord de route, etc.). Et, c’est aussi le cas pour les ventes de bois non façonné destiné au chauffage, selon le site bdl-experts.com. Que pensez-vous de ces conseils ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Economie.gouv.fr

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page