La fonction du micro-ondes (très énergivore) à bannir, si vous souhaitez réduire vos factures d’électricité

Calculer la consommation de votre micro-ondes pour mieux économiser : une démarche simple qui peut faire toute la différence sur votre facture d'électricité. Suivez notre guide pratique pour optimiser l'utilisation de cet incontournable de la cuisine moderne.

Nous possédons tous ou presque un four à micro-ondes que nous utilisons en particulier pour réchauffer notre café du matin ou nos plats préparés. Inventé par l’ingénieur américain Percy Spencer, en 1946, il est arrivé en France en 1959, il a connu un véritable essor dans les 1980-1990. Aujourd’hui, la question ne se pose plus et le four à micro-ondes, parfois décrié pour ses ondes justement, fait partie intégrante de nos vies. Micro-ondes simple ou multifonction, cet appareil fonctionne à l’électricité, affiche occasionnellement l’heure et consomme donc de l’énergie. Mais le saviez-vous que l’une de ses fonctions principales était une fonction très énergivore ? Et vous allez voir que vous pourriez largement vous en passer ! Décryptage.

Comment calcule-t-on la consommation d’un micro-ondes ?

Il a beau être petit, caché dans un coin de la cuisine, il n’en est pas moins un gros consommateur d’électricité. La consommation d’énergie d’un four à micro-ondes est directement liée à sa puissance. Concrètement, un micro-ondes d’une puissance de 800 W consommera 800 W, s’il est utilisé pendant une heure. Pour déterminer la consommation annuelle en kilowattheures (kWh) de votre micro-ondes, vous pouvez effectuer le calcul suivant expliqué sur le site TotalEnergies :

  • (Puissance du micro-ondes en watts) x (nombre d’heures d’utilisation par jour) x (nombre de jours d’utilisation par an) / 1000.  Ainsi, un micro-ondes d’une puissance de 800 watts fonctionnant 1 heure par jour à raison de 200 jours par an consomme : 800 × 1 × 200 / 1000 = 160 kWh.

Ce qui revient donc au prix du kWh actuel (0.2276 € / kWh en option BASE chez EDF) à 36,41 € par an, si vous l’utilisez 200 jours. Notons tout de même qu’un micro-ondes consomme environ deux fois moins d’électricité qu’un four traditionnel.

Combien vous coute votre micro-ondes en électricité ?
Combien vous coûte votre micro-ondes en électricité ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Quelle est cette fonction qu’il vaut mieux oublier ?

Si vous utilisez chaque jour votre micro-ondes pour décongeler vos aliments, vous commettez une grave erreur pour votre porte-monnaie ! En effet, cette fonction nécessite souvent de longues périodes de fonctionnement pendant lesquelles le four consomme de l’électricité. De plus, la fonction décongélation utilise des cycles à basse intensité qui prolongent donc le fonctionnement, explique le site Maison-Travaux. Cette fonction décongélation est en conséquence à utiliser avec parcimonie, puisqu’elle pourrait vous couter 15 € de plus chaque année ! Pour décongeler vos aliments, voici trois propositions :

  • Les sortir à l’avance du congélateur et les laisser tranquillement décongeler naturellement, vous éviterez les risques de pertes. Avec le micro-ondes, la décongélation n’est pas toujours optimale.
  • Les plonger dans de l’eau froide en ayant pris soin de les enfermer dans un sac étanche.
  • Les cuire congelés, c’est possible avec des légumes déjà cuits, des fruits et certaines viandes, même si la saveur est quelque peu altérée.

Comment éviter le surplus de consommation du micro-ondes ?

Même si vous n’utilisez la fonction décongélation qu’en cas d’extrême urgence, il y a possibilité de réduire la consommation électrique de votre micro-ondes. Pour ce faire, il faut d’abord veiller à un entretien quotidien, notamment au niveau des parois et du plateau. Un micro-ondes encrassé, c’est un peu comme un radiateur poussiéreux, il consommera davantage, car il devra chauffer la saleté avant les aliments ! De plus, utilisez des plats adaptés au micro-ondes, qui laissent donc passer les ondes. Les plats en terre, ou trop épais, demanderont plus d’électricité pour chauffer l’intérieur. Un micro-ondes mécanique et, par conséquent, sans horloge, suffit amplement au réchauffage de vos aliments.

La petite horloge (ici en minuteur) sur votre micro-ondes consomme de l'électricité 24 h/7 j.
La petite horloge (ici en minuteur) sur votre micro-ondes consomme de l’électricité 24 h/7 j. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Vous apprécierez, en plus, le petit « gling » si caractéristique dont nous nous souvenons tous ! Et surtout plus jamais d’aluminium ou ce sera la mort du micro-ondes assurée. Enfin, pensez à le débrancher ou à l’installer sur une prise commandée ou connectée à un assistant vocal, la petite horloge inutile dans la cuisine consomme aussi de l’électricité 24 h/24 et 7 j/7. Le saviez-vous ? Que pensez-vous de ces astuces ? Donnez-nous votre avis ou partagez avec nous votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Maison-travaux.fr

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page