Quel est le sèche-serviette le plus économique en 2024 ?

Sèche-serviette électrique ou à eau chaude, lequel vous convient le mieux ? Découvrez les avantages et nos astuces pour optimiser votre confort thermique et votre budget !

Dans nos maisons ou nos appartements, il existe une pièce assez difficile à maîtriser énergétiquement parlant. Cette pièce, c’est bien sûr la salle de bains qui nous accueille dans le plus simple appareil ! Ainsi, l’ADEME préconise une température de 22° C pendant la toilette, puis de 16 °C lorsque celle-ci n’est pas utilisée. Dans une salle de bain, on trouve un lavabo, une douche ou baignoire et bien entendu un radiateur. Ce dernier est souvent électrique, ou à eau, mais son contrôle peut s’avérer compliqué. Pour tenter de résoudre le problème de la température dans la salle de bain, nous sommes de plus en plus nombreux à opter pour le sèche-serviette électrique. Cet accessoire permet de chauffer la pièce, tout en séchant nos serviettes de bain. Mais, il existe pléthore de sèche-serviette, plus ou moins efficaces, et plus ou moins énergivores. Voici quelques conseils pour choisir un sèche-serviette économique.

Quel type de sèche-serviette choisir ?

Sur ce marché assez porteur du sèche-serviette électrique qui, de plus, est aussi un accessoire décoratif, il en existe deux modèles : le sèche-serviette électrique, le sèche serviette à eau chaude, et le sèche-serviette mixte.

  • Le sèche-serviette électrique peut être soufflant, mais ce n’est pas une obligation. Le sèche-serviette électrique fonctionne grâce à l’électricité pour chauffer un fluide caloporteur, généralement de l’huile, qui circule à l’intérieur du radiateur. Ce fluide chauffé diffuse ensuite la chaleur dans la pièce et permet de sécher les serviettes suspendues sur le radiateur. Son atout : la facilité d’installation, puisqu’il suffit de le fixer ou de le poser au sol, puis de le brancher !
  • Le sèche-serviette à eau chaude est plus écologique, et plus économique que son cousin l’électrique. Ce dernier va venir remplacer le radiateur existant, relié à votre chaudière. Le sèche-serviette à eau chaude doit, en effet, être raccordé au système de chauffage central de la maison. Ce modèle est à privilégier pour gagner de la place dans une salle de bain, et ôter le vieux radiateur souvent très imposant !

De plus, il existe aussi des sèche-serviette mixtes et à inertie, qui sont les moins plébiscités. Quel que soit le modèle pour lequel vous opterez, il est conseillé de le choisir avec un thermostat de préférence programmable à distance afin de pouvoir maîtriser sa consommation d’énergie.

Le sèche serviette pour remplacer le radiateur dans la salle de bain.
Le sèche serviette pour remplacer le radiateur dans la salle de bain. Crédit photo : Capture d’écran Amazon

Et, au niveau consommation électrique, cela donne quoi ?

Lorsque vous devrez choisir votre sèche-serviette, il vous faudra connaître la surface de votre salle de bain. En effet, il est inutile de choisir un modèle puissant, donc plus énergivore, si votre salle de bains dispose d’une surface de 6 m² ! En moyenne, on estime la consommation d’un sèche-serviette électrique à 530 kWh par an, si celui-ci fonctionne approximativement deux heures par jour. Au prix actuel du kilowattheure, 0,2516 €, la consommation annuelle serait en conséquence de 133,34 € d’électricité.

Comment choisir votre sèche-serviette ?

Comme nous vous l’avons dit, le choix du sèche-serviette va dépendre de la surface de votre salle de bains. En règle générale, la puissance recommandée se situe de 120 à 150 W/m². Le calcul nécessaire pour déterminer la puissance requise tient compte des pertes de chaleur occasionnées par l’absorption de chaleur par les serviettes humides. Par conséquent, 100 watts supplémentaires sont à ajouter au calcul suivant :

  • Pour une surface de salle de bain de 11 m² : (11 × 120) + 100 = 1 420. Il est ainsi préconisé de choisir un sèche-serviettes d’une puissance d’au moins 1 420 W.
Il existe beaucoup de modèles de sèche serviette.
Il existe beaucoup de modèles de sèche serviette. Crédit photo : Capture d’écran Amazon

Le plus économique serait probablement celui qui va remplacer votre radiateur à eau. Néanmoins, comme pour tout appareil énergivore, la consommation dépendra de votre utilisation. Dans l’idéal, choisir un sèche-serviette avec thermostat programmable serait la meilleure option. En effet, vous pourrez alors décider quotidiennement des températures à appliquer, voire augmenter cette dernière quelques minutes avant de vous retrouver nu comme un ver ! Que pensez-vous de ces conseils ? Si vous possédez un sèche-serviette, quel modèle avez-vous choisi ? Et, pourquoi ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Meilleure Vente n° 1

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Futura-sciences.com

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page